Petite histoire du courant sale LINKY et de la 5 G

La crise écologique a mis en lumière la nécessité d'une transition énergétique supportée par de nouvelles sources d'énergie renouvelables. Ceci, dans l'organisation industrielle choisie, amènera à réorganiser la distribution de la dite énergie.

Dans l'histoire très controversée de la communication par voie numérique, argument commercial, ses promoteurs font reposer les relations sociétales comme les relations sociales sur un certain nombre d'artefacts de toute nature

Ces auxiliaires de vie devenus indispensables à ceux qui en maîtrisent l'usage, insupportables à ceux qui y résistent ont reçu l’appellation générique d'objets connectés ou encore communicants. Ils sont la base d'un marché de la domotique dont le développement aux USA atteindrait et dépasserai déjà le volume d'une centaine de milliards de dollars.

Du RFID1, moyen pratique de gestion des stocks et des flux, à la voiture autonome supposée supprimer l'intervention humaine dans la conduite automobile, en passant par le réfrigérateur, gérant en autonomie son remplissage optimisé des produits stockés, le rêve d'un meilleur des mondes débarrassé de la plupart des contingences matérielles de la vie moderne est déjà en cours de réalisation.

La crise écologique a mis en lumière la nécessité d'une transition énergétique supportée par de nouvelles sources d'énergie renouvelables. Ceci, dans l'organisation industrielle choisie, amènera à réorganiser la distribution de la dite énergie.

Il y a aujourd'hui le paradoxe d'une nécessité de réduction de la consommation énergétique en raison de la crise environnementale et du réchauffement de l'atmosphère, s'opposant à la nécessités ressentie du développement s'appuyant sur une activité industrielle créatrice d'emplois. Ce paradoxe est illustré par la politique des USA affichant une réussite économique insolente au prix de la négation des efforts nécessaires pour dominer la crise environnementale.

Ce n'est évidemment pas ici que l'on résoudra ce dilemme, mais il est possible d'en analyser certaines conséquences : Au niveau mondial, en ordre plus ou moins dispersé, on se préoccupe d'un contrôle plus actif de la consommation énergétique, face à ses conséquences sur l'altération de la biosphère.

En régime libéral dominé par l'économie de marché, ce contrôle plus actif passe par un accroissement nécessaire de la communication et de ses moyens, d'ou la volonté de développement de la 5 G sur un espace de communication radioélectrique déjà saturé, et d'étendre les moyens de contrôle par des mécanismes actifs jusque dans l'espace privé de la consommation individuelle.

Le projet 5G,

Son objectif, étape ultime d'une communication dans le style « big brother » n'est pas vraiment destiné à augmenter la communication entre les humains: en d'autres termes c'est un élément accessoire d'un style de société. La pratique du tweet, degré zéro de la communication interactive, amenant la marginalisation de l'article de fond, est devenu un instrument de gouvernance commode pour des régimes autoritaires visant à communiquer sur l'essentiel en ignorant totalement les conséquences périphériques et les débats.

En fait, le besoin majoritaire que l'on cherche à satisfaire au travers du développement de la 5G est celui de la communication entre les objets dits communicants, briques de construction d'une société de systèmes experts, aux mains d'une oligarchie technocratique. Ils s'appuient sous couvert de progrès technique sur des outils dits d'intelligence artificielle. Ils invitent l'individu à abandonner son droit à la décision pour du « prêt à penser » fourni par des algorithmes dont quelques oligarques sont propriétaires et, bien sur, sur un réseau de communication sans « zones blanches » qui sera contrôlé comme toutes autres activités par la loi des marchés.

Déjà, le champs est ouvert à la grande bataille commerciale autour du contrôle mondial de la 5G. Les plus grands lobbies industriels de l'informatique et de l'énergie sont déjà sur le terrain : Pour l'Europe, ATOS,champion européen des services en informatique, pour la Chine, Huavei géant de l'énergie et de l'informatique, et naturellement aux USA et particulièrement en Californie dans  la Silicon Valley, les GAFAS sont mobilisés ! Il y a aussi un aspect politique : Ce n'est sans doute pas par hasard que pour défendre les intérêts européens dans le périmètre du commerce international ou les données industrielles prennent de plus en plus d'importance, l'UE a retenu, comme commissaire européen Thierry Breton, ex PDG de ATOS Origine, malgré le conflit d'intérêts évident.

Le compteur LINKY

Il est un domaine ou la 5G est plus on moins bloquée dans ses applications de contrôle des objets communicants, c'est celui de l'habitat que le citoyen a tendance à considérer comme le dernier refuge de sa citoyenneté, une citadelle dans laquelle s'exercent ses droits à la propriété privée et de ses possessions dont il use librement. A travers sa relation particulière avec son fournisseur d'énergie, indispensable à une fourniture essentielle, le compteur d'énergie constitue une porte de communication entre le domaine public et le logement, domaine privé.

Ce n'est pas un hasard si en France ENEDIS, gérant de cet interface fait tant d'efforts pour le rendre communicant et universel, en utilisant tous les moyens y compris les moins recommandables. Il n'est pas non plus fortuit de constater que les 4 entreprises fabricant le compteur Linky, seul compteur imposé par Enedis sont propriété du groupe lobbyiste ATOS cité plus haut.

Quel est donc le problème de ce compteur si décrié ?

Il y a deux aspects distincts donnant prise à bien des spéculations :

  • Il envoie dans tous les fils d'alimentation reliés à un même transformateur à travers la liaison CPL un « courant sale » produit par l'injection dans ces fils de porteuses à plus haute fréquence qui déforment le 50hz porteur d'énergie et qui a des effets divers sur certains équipements et dans certains cas désormais en cours de procédures judiciaires sur la santé de résidents électrosensibles.

    Ce courant sale vient augmenter, de façon irreversible, 24h/24 toute les autres sources de pollution industrielle du spectre électro magnétique que de nombreux objets communicants superposent dans notre environnement.

  • Outrepassant sa fonction officielle de compteur d'énergie, il a des capacités de diffusion hors de la sphère privée de données elles aussi privées, ce que la CNIL a récemment signalé en mettant en demeure EDF et ENEDIS de respecter ses recommandations réglementaires2.

C'est la raison pour laquelle des associations de citoyens de plus en plus nombreuses dénoncent cette situation et se désespèrent de constater que les pouvoirs publics s'en montrent trop souvent complices, parfois par défaut d'exercer leur pouvoir de contrôle sur le développement de ces projets. Ils contribuent à modifier notre environnement numérique et énergétique avec des conséquences dont toutes ne sont encore identifiées sur des aspects écologiqueset économiques et sociaux non pris en considération.

______________________________________________________________________________________________

1Méthode d'identification à distance à l'aide de marqueurs et de lecteurs de radiofréquences.

2Décision n° MED 2019-035 du 31 décembre 2019 mettant en demeure la société ELECTRICITE DE FRANCE (EDF)

 

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.