claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

744 Billets

1 Éditions

Billet de blog 3 août 2022

L'homme régénéré : de Robespierre au fascisme prétend Michel Onfray

Selon Michel Onfray l'origine de  «l 'homme nouveau » ou « régénéré » du fascisme se trouverait chez Robespierre et n'aurait donc pas « ses racines à l'extrême droite ». Ce tête à queue idéologique fait fi de toute référence historique d'ampleur et marque à l'évidence la pente accentuée de Michel Onfray vers la médiocrité, en pleine dégénérescence.

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Les universitaires sont dans une logique de robespierrisme. La grande idée de l'homme fasciste c'est l'homme régénéré, ça se retrouve chez Robespierre. L'homme nouveau du fascisme ne prend pas ses racines à l'extrême droite » (Michel Onfray sur Cnews le 31 juillet, dans l'émission Punchline)

Si on prend la peine de se référer à l'article « Régénération » (signé Mona Ozouf) du « Dictionnaire critique de la révolution française » (dirigé par François Furet et Mona Ozouf) paru chez Flammarion en 1988 , on peut noter d'abord que « l'idée d'homme nouveau est très loin, quand la Révolution éclate, d'être une idée neuve. Tout le XVIII° siècle [et donc les ''Lumières''] a rêvé autour des images de la seconde naissance […] C'est un rêve mais ce n'est pas seulement un rêve. Vers lui ont convergé pendant la décennie révolutionnaire mille institutions et créations » (pp. 821 et 822).

La focalisation à cet égard sur Robespierre (ou la « logique robespierriste ») relève d'une ignorance crasse ou d'une occultation en vue d'une manoeuvre idéologique tout à fait inadmissible.

On peut aussi noter qu'il y a continuité en l'occurrence après Thermidor et la chute de Robespierre . « A-t-on tout à fait rompu avec l'idée de faire de l 'école, abrégé de la société, le moyen de régénérer le peuple tout entier ? Il s'en faut […] On n'en continue pas moins de croire à la discontinuité du temps révolutionnaire, à voir , comme l'a si bien compris Benjamin Constant , dans les habitudes le fruit de la malveillance, à attribuer à des volontés mauvaises la lenteur de la régénération. Cela témoigne, malgré toutes les désillusions, de la ténacité d'un rêve pédagogique auquel seul Brumaire mettra fin » ( p. 828)

Enfin Robespierre ne s'est pas particulièrement illustré en la matière. Il en est d'autres qui ont été plus en vue à cet égard. Dans mon livre sur « L'histoire des institutions scolaires (depuis 1789) » paru chez Nathan en 1990, j'ai cité en particulier Gabriel Bouquier et son « Plan général d'ins truction publique » présenté devant la Convention en décembre 1793, fort éloigné de celui qui avait été présenté par Robespierre (car étant pour l'essentiel hors ''forme scolaire'') : « La Révolution a, pour ainsi dire d'elle-même, organisé l'éducation publique et placé partout des sources inépuisables d'éducation. N'allons pas substituer à cette organisation, simple et sublime comme le peuple qui la créée, une organisation factice et calculée sur des statuts académiques qui ne doivent plus infecter une nation régénérée » (p . 25)

Mais en l'an de grâce 2022, une référence biaisée à un ''Robespierre'' (plus ou moins mythique) peut contribuer à faire le buzz et semer le trouble en vue de la confusion et de l'inversion. On aurait tort de n'y voir que la dérive d'un homme.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Chine et États-Unis entrent dans un nouveau cycle de tensions économiques
La crise taïwanaise a prouvé la centralité de la compétition entre Pékin et Washington. Sur le plan économique et historique, c’est aussi le produit des errements de la gestion par les États-Unis de leur propre hégémonie.
par Romaric Godin
Journal
Discriminations sexistes à l’entrée de prisons : des retraits de soutiens-gorge imposés à des avocates
Cela fait une décennie que des avocates signalent des retraits de soutiens-gorge imposés par des surveillants quand elles se rendent en prison. Depuis la diffusion d’une note par l’administration pénitentiaire en juillet 2021 interdisant cette pratique, au moins quatre avocates ont rapporté avoir été ainsi « humiliées ».
par Sophie Boutboul
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint
Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ». Premier volet de notre série sur la guerre des espionnes.
par Patricia Neves

La sélection du Club

Billet de blog
Relancer les trains de nuit et améliorer l'infrastructure créera des emplois
[Rediffusion] Lorsque le voyageur se déplace en train de nuit plutôt qu’en avion, il génère davantage d’emploi. La relance des trains de nuit peut ainsi créer 130 000 emplois nets pendant une décennie pour la circulation des trains, la construction du matériel et l’amélioration des infrastructures. Bénéfice additionnel : les nouvelles dessertes renforceront l’attractivité des territoires et l’accès à l’emploi.
par ouiautraindenuit
Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Le chemin de fer est un trésor public et une solution pour demain »
[Rediffusion] Dans « Un train d'enfer », Erwan et Gwenaël Manac'h offrent une enquête graphique dense, caustique et très réussie sur la SNCF qui lève le voile sur une entreprise d’État attaquée de toute part, un emblème, à réformer sans doute, mais surtout à défendre. Conversation déliée avec Erwan.
par Delaunay Matthieu
Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO