Le fabuleux Blanquer: une grenouille en «pôle position»? Des précédents?

On prête au chef de l'Etat l'intention de confier à Jean-Michel Blanquer un «pôle» d'attributions ministérielles. Ce ne serait pas sans précédent. Et ce serait «fabuleux». Sa simple reconduction lui permettrait sans doute de devenir le champion de la longévité d'un ministre de l'Education natrionale

 Sur les 33 ministres qui ont été nommés ministres de l'Education nationale sous la Cinquième République, Jean-Michel Blanquer  se retrouve déjà en cinquième position pour la longévité à ce poste. Seuls quatre ministres ont duré plus longtemps: René Haby (3 ans 10 mois) , Lionel Jospin (3 ans 11 mois), François Bayrou  (4 ans 1 mois) et Christian Fouchet (4 ans 4 mois).

Depuis que le ministère de l'''Instruction publique'' a pris le nom de ministère de l'''Education nationale'' (c'est à dire le 3 juin 1932) , l'intitulé de son titulaire est de loin le plus souvent ''ministre de l''Education nationale".

Mais il y a des exceptions, avec des variations (et des extensions) plus ou moins importantes. Pour être exhaustif, et dans l'ordre historique.

René Billères: ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports (février 1956- mai 1958)

Lionel Jospin: ministre d'Etat de l'Education nationale, de la Recherche et des Sports (mai 1988-juin1988)

Lionel Jospin: ministre d'Etat, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports ( uin1988-avril 1992)

Jack Lang: ministre de l'Education nationale et de la Culture (avril 1992-mai 1993)

François Bayrou: ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Insertion professionnelle (mai 1995-novembre 1995)

François Bayrou: ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (mai 1995-juin 1997)

Claude Allègre: ministre de l'Education nationale, de la Recherche et de la Technologie (juin 1997-avril 2000)

Luc Ferry: ministre de la Jeunesse, de l'Education nationale et de la Recherche (mai 2002-mars 2004)

François Fillon: ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (mars 2004-juin2005)

Gilles de Robien: ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche juin 2005-mai 2007)

Luc Chatel: ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative (juin 2009-mai 2012)

Benoît Hamon: ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (avril 2014 août 2014)

Najat Vallaud-Belkacem: ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (août 2014-mai 2017)

En tout, depuis 1932, la grande majorité des ministres nommés ont eu pour intitulé de leur ministère simplement ''Education nationale". En sus : ''culture'' pour Jack Lang. En sus ''recherche et sports'' pour Lionel Jospin (première mouture); En sus: ''jeunesse et sports' pour René Billère et pour Lionel Jospin' (seconde mouture). En sus: "jeunesse et vie associative'' pour Luc Chatel. En sus: "jeunesse et recherche'' pour Luc Ferry. En sus: "Recherche et technologie'' pour Claude Allègre En sus: ''enseignement supérieur et recherche'' pour François Bayrou (première mouture), François Fillon, Gilles de Robien, Najat Vallaud-Belkacem, Benoît Hamon. En sus:"Enseignement supérieur, Recherche et Insertion professionnelle" pour François Bayrour (seconde mouture).

Jean-Michel Blanquer a été nommé ministre de l'Education nationale le 17 mai 2017, auquel a été adjoint le portefeuille de la "Jeunesse" à partir du 16 octobre 2018. Jusqu'où son portefeuille pourrait-il enfler?

Comme Jean-Michel Blanquer distribue gratuitement chaque année des "Fables''de La Fontaine aux élèves de CM2, on lui adressera sans frais l'une de ces Fables les plus connues en guise d'avertissement.

Une Grenouille vit un Boeuf

Qui lui sembla de belle taille.

Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,

Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,

Pour égaler l'animal en grosseur,

Disant : "Regardez bien, ma soeur ;

Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?

- Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout.

- M'y voilà ?- Vous n'en approchez point.

La chétive pécore

S'enfla si bien qu'elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :

Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,

Tout petit prince a des ambassadeurs,

Tout marquis veut avoir des pages.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.