claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

744 Billets

1 Éditions

Billet de blog 5 déc. 2008

La hiérarchie médiatique des dernières ''affaires'' policières

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’attention a d’abord été portée sur le journaliste, puis sur la jeune collégienne Zoé (et – fugitivement – sur des élèves de lycée professionnel ) ; enfin ( parfois ) sur des enfants ‘’ reconduits’’. Et cela ne correspond pas du tout à la chronologie des ‘’évènements’’.

17 novembre : descente de gendarmes avec chiens renifleurs dans des classes de l’Ecole des Métiers du Gers, à Auch. 19 novembre : irruption de gendarmes et d’un chien renifleur au collège de Marciac ( Gers ) dans la classe de 4° de Zoé ( 14 ans ) qui – selon son récit détaillé mis en ligne - est conduite auprès d’une femme qui " fouille alors dans mon soutif et cherche en passant ses mains sur ma culotte ; les gendarmes n’exprimèrent aucune surprise face à ce geste, mais ce ne fut pas mon cas ". 24 novembre : la famille kosovare Kurtishi est renvoyée en Allemagne. Les parents ont été convoqués le lundi 24 novembre à la préfecture. De là ils sont venus à l’école, escortés par la police. Le père a récupéré le grand en primaire et la mère est allée chercher les deux petits en maternelle. Des parents d’élèves réunis dans un Collectif du Jardin de Ville ( du nom du groupe scolaire concerné, de la ville de Grenoble ) ont tenu à " exprimer [ leur ] profonde indignation face à la présence des policiers dans l’enceinte de l’école et face au départ contraint de trois enfants pendant la classe ". Enfin, le 28 novembre, interpellation pour le moins surprenante et humiliante du journaliste Vittorio de Fillipis.

 

 

C’est cette dernière affaire qui va avant tout occuper le devant de la scène médiatique, dès le 29 novembre.

" Les conditions insensées d’arrestation et l’humiliation subies par Vittorio de Fillipis, ancien dirigeant de Libération, sont-elles le salutaire déclencheur, après des semaines de silence, sur d’autres faits cruels ici rapportés mais souvent minorés de la vague d’indignation qui secoue désormais une partie de la presse concernant des procédés policiers et judiciaires éminemment condamnables ? " s’interroge Velveth dans son billet du 2 décembre.

Toujours est-il que la ‘’grande presse’’ ( en dehors de l’interpellation du journaliste ) n’a fait état jusque ici - et tardivement - que de l’intervention des gendarmes au collège de Marciac suivie de l’humiliation subie par Zoé. L’intervention similaire ( et antérieure ) auprès des élèves du lycée professionnel d’Auch a été quasiment passée sous silence. Idem pour ce qui concerne les enfants ‘’reconduits’’.

 

 

Sur Mediapart ( et pardon si j’ai oublié certaines séquences ), c’est aussi l’interpellation de Vittorio de Fillipis qui apparaît en premier et en pleine lumière.

Le 27 novembre, Velveth fait état de l’intervention des gendarmes à l’Ecole des Métiers d’Auch ( ‘’Miasmes d’Ordre Nouveau’’ ).

Le 1° décembre, je fais également état de cette intervention, ainsi que de l’affaire des enfants reconduits, celle du groupe scolaire du Jardin de Ville à Grenoble ( " Intrusions policières à l’Ecole " ). Il y a lieu de remarquer que, très vite, certains des commentateurs de ce billet signalent – à juste titre - l’affaire du collège de Marciac et le récit de Zoé ; et la tendance est à se focaliser moins sur les enfants recherchés à l’école et ‘’reconduits’’, que sur les deux autres affaires, surtout celle de Zoé .

Le 2 décembre, Claude-Marie Vadrot nous donne à lire, en particulier, l’intégralité du texte de Zoé ( ‘’Une nouvelle culture, celle de la police’’ ).

Le 3 décembre, en première page du Journal, Erich Incyan fait paraître un article intitulé " Dérapages policiers, ces ‘’choses qui arrivent’’ ", où il cite l’interpellation du journaliste Vittorio de Fillipis et l’intervention des gendarmes dans le collège de Marciac.

Le 4 décembre, Maguy Day consacre tout un billet aux enfants ‘’reconduits’’ ( " L’offense faite à l’enfance " ).

Un peu après, ce même jour 4 décembre, et en pleine première page du Journal, Carine Fouteau, fait paraître un article très circonstancié intitulé : " La police prend les enfants à l’école ".

 

Le 4 décembre également, Dominique Wittorski fait paraître un billet en quelque sorte de récapitulation : " Justice et Sécurité : Petit Etat de la France sur Mediapart " ) , et il me donne l’idée d’écrire ce billet. Qu’il en soit remercié, parce qu’il me semble que l’ordre d’apparition des différentes affaires et l’importance qui leur a été donnée ( ressemblances et différences entre la ‘’grande presse'' et Mediapart ) sont dignes d’attention et de réflexion ( et concerne chacun d’entre nous ).

 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871