claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

744 Billets

1 Éditions

Billet de blog 6 févr. 2020

Misère de misère, Blanquer rend Bourdieu responsable!

Le «bon diable» Blanquer dénonce le «faux dieu» Bourdieu et les sociologues qui enfonceraient les élèves d'origines populaires en les persuadant qu'ils ne peuvent réussir. Ce ne seraient pas des dispositions et dispositifs sociaux qui seraient à l'oeuvre mais la «délectation morose impérialiste dans laquelle se sont enfermés nombre de sociologue».

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Et le florilège rapporté par Marie-Estelle Pech dans son article paru dans le Figaro du 5 février continue: "Il me semble qu'il existe une tendance dans la sociologie française à lire la société à travers le seul prisme des inégalités'' assène-t-il, dénonçant une ''sorte de pessimisme de principe''. Et de citer l'exemple de ce jeune d'origine défavorisé qui, à force d'entendre parler de Bourdieu au lycée, avait fini par intégrer qu'il n'avait aucune chance de réussir''

On reste sidéré devant tant d'ignorance, d'interprétations à contre-sens de la part d'un ministre de l'Education nationale; ou tout simplement tant de mauvaise foi.

D'abord pour ce qui concerne Pierre Bourdieu. Ou bien Jean-Michel Blanquer connaît très peu Pierre Bourdieu et son oeuvre, et qu'il se taise! Il est ministre de l'Education nationale tout de même (pas n'importe quoi, mais peut-être n'importe qui). Ou bien il connait; et il est alors d'une mauvaise foi abyssale.

La parution en 1970 de l'oeuvre majeure de Pierre Bourdieu, à savoir "La Reproduction'' (qui a beaucoup frappé les esprits, mais qui a été en réalité peu lue, notamment en raison de sa facture ''spinoziste'') n'a pas sonné le glas aux yeux de Pierre Bourdieu de l'exigence et de la possibilité de transformations structurelles, culturelles et pédagogiques au sein du système éducatif (avec le souci central de réduire les inégalités)

Sans quoi ses forts engagements et investissements ultérieurs en la matière n'auraient eu aucun sens. Fin 1983, Pierre Bourdieu suggère à Jacques Attali (le conseiller spécial du président de la République François Mitterrand) de confier au Collège de France la mission de faire un rapport sur les enseignements primaires et secondaires. Ce qui est acté. Et c'est Pierre Bourdieu qui rédigera ce rapport. A la fin de l'année 1988, une commission de réflexion sur les contenus de l'enseignement est instituée par le ministre de l'Education nationale, Lionel Jospin. Elle sera présidée par Pierre Bourdieu et François Gros

Quant à la ''tendance dans la sociologie française à lire la société à travers le seul prisme des inégalités'', le moins que l'on puisse dire c'est que c'est loin d'être évident. On peut en prendre encore pour preuve un article paru dans le dernier numéro de ''Fenêtres sur cours'' (l'organe du SNUipp) de Marie Duru-Bellat, l'une des meilleures sociologues françaises de l'éducation. Elle n'hésite pas à mettre en lumière certains bons résultats de la France à la dernière enquête PISA: '' Si l'on ne prend que les élèves ''à l'heure'', les jeunes Français sont très bons. C'est encore plus vrai avec les élèves ''en avance'' qui ont des résultats à plus de 600 points, au niveau des pays de tête".

Mais évidemment, elle pointe aussi, pour la France, "la forte corrélation entre les résultats des élèves et leur origine sociale. L'écart de résultats entre les élèves de familles favorisées et défavorisées est de 107 points pour la France contre 88 dans la moyenne de l'OCDE"

De façon générale, dans les résultats aux enquêtes PISA, il y a toujours une certaine corrélation entre les résultats des élèves et leurs origines sociales. Mais, d'une part, elle n'est que statistique. Et, d'autre part et surtout, l'ampleur des inégalités varie selon les pays. Il y a donc bien une certaine ''détermination'', mais elle n'est pas absolue: elle varie statistiquement du simple au double. Mais la France est dans la variation ''double''. C'est ce que voudrait estomper Jean-Michel Blanquer au profit d'une vulgate libérale où chacun est "librement" l'auteur (le ''responsable'' fondamental) de son parcours...

''Dieu a dit: il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs; il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits; il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux; mais ça ne sera pas facile. Il y en aura qui seront noirs, petits et moches; et pour eux ce sera très dur'' ( Coluche)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — Politique économique
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon