Fabuleux: troisième distribution gratuite des «Fables» aux CM2

L'année dernière Blanquer était seul et s'était mis en avant à Versailles. Mercredi dernier, il a été plus discret et s'est allié et affiché avec Riester au Grand Palais. Mais on ne sait toujours pas en quoi cette ''opération ''est justifiée; et personne ne semble se soucier de ses effets sur les élèves

Présentation officielle:

Mercredi 5 juin 2019, près de 600 élèves de CM2 auront la chance de se voir remettre l’édition 2019 du livre pour les vacances au Grand Palais de Paris. Ils seront accueillis par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et Franck Riester, ministre de la Culture, accompagnés du dessinateur Voutch qui a illustré cette nouvelle édition.
 

le-loup-et-l-agneau.jpg
Le Loup et l'Agneau, gravure de Grandville (Bibliothèques de Nancy - CC BY-SA 2.0)


L’opération « un livre pour les vacances » est organisé pour la troisième année consécutive. Les écoliers de CM2 vont recevoir un recueil des Fables de La Fontaine afin de les accompagner durant leurs vacances d’été. Après Joan Sfar, c’est le dessinateur Voutch qui a accepté de mettre son talent au service du projet cette année en illustrant vingt-six fables du livre pour les vacances.

10 h 00 : Arrivée des ministres et de Voutch

10 h 45 : Prise de parole de Franck Riester et de Jean-Michel Blanquer

11 h 05 : Distribution des fables par les ministres et photo avec les élèves

11 h 15 : Signature de la convention avec la Rmn – Grand Palais pour l’Éducation Artistique et Culturelle

11 h 25 : Point presse informelle: l'opération « un livre pour les vacances » est principalement menée par CANOPE (Réseau de création et d'accompagnement pédagogiques) avec le soutien du groupe La Poste. "

Point final, on n'en sait pas plus; et donc pas beaucoup sur cette ''opération''

Et si on demandait enfin des comptes au fabuleux Blanquer à propos de ses distributions gratuites des ''Fables ''de La Fontaine? (cf   mon article du 15 octobre 2018 paru dans ''Médiapart''):

"Première mouture. L'histoire commence en mai 2010, par une circulaire signée par le DGESCO (directeur de l'enseignement scolaires) qu'il était alors. « En cet été 2010, qui marque le lancement de cette opération, 178  000 élèves de CM1 recevront  « Un livre pour l'été ''. À la rentrée, les maîtres de CM2 conduiront des activités qui permettront aux élèves d'en parler avec leurs camarades, d'étudier le texte avec leurs enseignants. Il s'agit des Fables de La Fontaine […].. C'est la qualité du projet pédagogique qui sera le critère majeur de sélection des écoles qui pourront bénéficier de cette première dotation expérimentale ». C'est « expérimental ». Mais quels ont été les résultats de cette ''expérimentation'' ? Mystère !

Deuxième mouture. A peine installé à la tête du ministère de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer annonce urbi et orbi le 27 juin 2017 que 150 000 élèves de CM2 vont recevoir gratuitement les « Fables » de La Fontaine. Pourquoi en fin de CM2 (ce qui interdit pratiquement le suivi après les vacances, puisque ces élèves vont changer d'établissement) ? Pourquoi dans trois académies seulement  (Aix-Marseille, Nantes et Lille), mais dans tous les CM2 de ces académies ? On ne sait toujours pas! Ni quels ont pu être les résultats d’une telle « distribution ».

Troisième mouture. Va-t-il recommencer ? Mais oui ! Pourquoi ne pas reprendre une opération qui est si bien ''en marche'' (pour lui) ? Le 4 avril de cette année, en réponse à une interpellation de la députée (Modem) Géraldine Bannier qui interrogeait le gouvernement sur ses engagements « pour faire de la France un pays de lecteurs », le ministre de l’Education nationale a terminé en martelant: « nous redistribuerons des  « Fables »  de La Fontaine en juin prochain ». Et cette fois aux 800 000 CM2. Et cela a été fait ( ''ne riez pas, c'est avec notre pognon'', comme dirait Coluche). On n'arrête pas le progrès (de la dépense, si ce n'est de son utilité éducative) . Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer distribue tranquillement le ''Livre de l'été'' sans envisager quelque préparation ou suivi que ce soit, contrairement au DGESCO Jean-Michel Blanquer qui pensait cela tout à fait nécessaire pour que ces distributions puissent être utiles aux élèves...

Tout cela est tellement ''hénaurme'' que presque personne ne s'en est soucié jusqu'alors! Même pas le ''Canard enchaîné'' ou la ''Cour des comptes''. Il ne s'agit pas en l'occurrence de la pertinence ou non du choix des ''Fables'' de La Fontaine mais de la démarche pédagogique (si l'on peut dire) empruntée qui s'apparente au choix quasi désespéré de ''la bouteille à la mer'' . Quelle peut être son efficacité et son opportunité? Mystère persistant!"

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.