mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart ven. 30 sept. 2016 30/9/2016 Édition de la mi-journée

Vers un grand projet national éducatif ?

Les Assises de l’éducation du 6 juin ont été prometteuses. Elles ont fait preuve en particulier d’une ambition et d’une démarche qui tombent à pic au moment même où les "refondations" apparaissent incontournables, après les résultats électoraux que nous savons.

Les Assises de l’éducation du 6 juin ont été prometteuses. Elles ont fait preuve en particulier d’une ambition et d’une démarche qui tombent à pic au moment même où les "refondations" apparaissent incontournables, après les résultats électoraux que nous savons.

 

 

Les Assises de l’Education lancées par l’Appel dit de Rennes ( cf le billet précédent ) ont réuni samedi dernier à l’Hôtel de Ville de Paris près de 500 personnes représentatives dans leur diversité des acteurs non seulement de l’Ecole mais, beaucoup plus largement, de l’éducation.

Première originalité ( inédite historiquement ) : la présence significative de plus d’une centaine d’élus de collectivités territoriales ( à l’appel notamment du réseau français des Villes éducatrices, mais aussi de l’ANDEV, de l’AMGVF, de l’AMVBF, de l’ARF ).

Deuxième originalité : la présence massive ( plus de deux cents ) de militants de mouvements pédagogiques ou éducatifs, d’associations de l’éducation populaire ( Prisme, Ligue de l’enseignement, Francas, AROEVEN, OCCE, EEDF, JPA, ATD Quart Monde, FGPEP, Climope, GFEN, CEMEA, CRAP…).

Sans oublier la présence ( le plus souvent au plus haut niveau de leurs dirigeants ) de la plupart des syndicats enseignants les plus représentatifs ( la FSU – bien représentée par le SNUipp même si le SNES était quasi absent ; Unsa-éducation, avec le SE-Unsa en nombre ; le SGEN et la Fep CFDT ), ainsi que les parents d’élèves FCPE.

 

 

Pas de ‘’grands messes’’ solitaires des uns ou des autres, mais répartition dans dix ateliers où il s’agissait de repérer en commun des problèmes à traiter, des expériences significatives, et des propositions à soumettre aux débats qui vont se poursuivre ( localement et nationalement ) après ces Assises, afin d’aller " vers un grand projet national pour l’enfance et la jeunesse " ).

 

Dans les différents ateliers et dans un climat de bon augure d’écoute ( mais sans esquiver les difficultés ou les nécessaires clarifications – y compris terminologiques ou conceptuelles à faire – afin d’éviter les accords superficiels, voire les malentendus ) un travail effectivement collectif a le plus souvent eu lieu ( avec bien sûr ses limites dans le temps imparti ). Sur les dix thèmes retenus : les rythmes ; les inégalités; la co-éducation ; l’orientation et la formation ; médias et TICE ; les droits à l’éducation et les services publics ; les politiques de la jeunesse ; les politiques de la ville et les quartiers prioritaires ; la petite enfance.

 

Un effort réel - le plus souvent réussi ( mais parfois difficilement ) – a été fait pour que ces Assises ne soient pas ‘’cannibalisées’’ par ‘’l’actualité immédiate’’ ( et le type de débats qu’elle induit – Sarkozy et les siens savent y faire… ), et pour éviter la confusion ( voire la réduction ) entre ‘’éducation’’ et ‘’école’’.

 

 

Selon les organisateurs, ces Assises nationales sont la première étape ( pour l’essentiel réussie, si l’on tient compte en particulier de son caractère historiquement inédit ) d’une " démarche patiente ", dont devraient émerger début 2010 les " lignes structurantes " d’un grand projet national éducatif alternatif qui puisse faire l’objet d’un quasi consensus parmi les " forces qui partagent un certain nombre de valeurs ".

Acceptons-en l’augure. Car cela devrait rencontrer l’écoute et la compréhension de ceux qui pensent qu’il n’y a rien de plus urgent que de ‘’refonder’’ ( à gauche ? ) ; car cela devrait contribuer directement à cette refondation dans le domaine éducatif et scolaire ( où la confusion, l’absence de ligne et le ‘’profil bas’’ l’ont emporté depuis pas mal de temps déjà ).

 

Le blog de l' ''Appel de Rennes''et des Assises: www.pourleducation.net

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
Affaire à suivre avec grand intérêt. Les enjeux sont essentiels.

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et téléchargez notre application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 561 abonnés

Histoire et politiques scolaires