claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

740 Billets

1 Éditions

Billet de blog 8 oct. 2015

Les parents: le fléau de l'Ecole?

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est la semaine des ''élections de parents d'élèves''. Contrairement à une idée répandue, les rapports entre les enseignants et les parents ont de longue date été loin d'être idylliques. Quelques exemples historiques, parmi bien d'autres possibles.

« Les parents, ce fléau des écoles, sont convaincus du tort des maîtres. L'enfant indocile répond effrontément aux réprimandes que son maître lui adresse ; et s'il subit une punition ce n'est qu'en menaçant son maître et quelquefois en l'injuriant. Ses parents le soutiennent. Quand le maître, pour mettre une digue à tant d'insubordination veut sévir, l'enfant indocile lui répond fièrement :'' je ne veux pas être puni, je suis innocent ; vous êtes injuste, je le dirai à mes parents qui le diront à d'autres''. Et les parents viennent vous assaillir. Autrefois le maître était craint ; aujourd'hui on en rit parce qu'on ne le craint plus »(« Réponse à l'enquête de 1861 » de Rouland, ministre de l'Instruction publique de Napoléon III).

Rapports d'inspecteurs primaires de la Seine-et-Oise sous la troisième République (thèse soutenue à Paris IV par Delphine Mercier en 2002).

« Selon l’inspection, la réussite de l’enseignement de la morale tient à deux éléments qui peuvent facilement devenir des obstacles de taille : la famille et les maîtres. ''Indispensable'' au succès de l’éducation morale, ''le concours de la famille'' est, selon l’inspecteur Martin, encore rare en 1893. À ce désintérêt des parents, voire à leur mauvais exemple s’ajoutent les dangers rencontrés par l’enfant. Pour l’inspecteur Plâtrier, chaque milieu social recèle ses dangers : les centres industriels où ''le mal est pire que partout ailleurs'' ; enfin, les campagnes, où « la dépravation subsiste, bien qu’elle soit plus restreinte et moins efficace''. À ces causes largement reprises par l’ensemble de la presse pédagogique dès 1900, s’ajoutent celles qu’évoque l’inspecteur d’académie de la Seine, en 1912 :'' Désordre de notre civilisation industrielle, manque d’enseignement professionnel, crise de la puberté, désorganisation de la famille, voire désarroi des croyances et des idées sont des causes qui produisent dans tous les pays d’Europe les mêmes effets'' ».

Dans sa thèse, Delphine Mercier note que « l’inspection ne se contente pas de dénoncer cette situation : ''l’autorité des maîtres n’a rien à gagner à ce divorce entre les deux principales forces d’éducation du temps présent'' souligne alors l'inspection ».

En 1968, les parents d'élèves entrent dans les conseils d'administration des établissements secondaires. A partir de 1975, ils sont représentés dans les conseils d'école (malgré une opposition initiale très vive du Syndicat national des instituteurs). En 1985, les parents et élèves délégués représentent un tiers des membres du conseil d'administration dans les établissements secondaires. Les représentants des parents participent aux conseils de discipline et aux commissions permanentes. Au sein des conseils d'école, les parents délégués sont en nombre égal à celui des enseignants. Des représentants de parents d'élèves siègent dans les commissions d'appel et dans les conseils départementaux et académiques de l'Education nationale.

La loi d'orientation de 1989 consacre les parents comme partenaires à part entière du système éducatif, membres de la communauté éducative, associés aux projets d'établissement. La dernière loi d'orientation, celle du 8 juillet 2013, évoque même dans ses annexes la ''co-éducation''. Et, dans la section 1, celle des ''principes de l'éducation'', il est formellement indiqué que « pour garantir la réussite de tous, l'Ecole se construit avec la participation des parents, quelle que soit l'origine sociale ».

A l'évidence, les politiques scolaires proclamées et décidées concernant la place des parents d'élèves dans l'Ecole publique ont beaucoup évolué. Mais, à l'évidence aussi, il s'en faut de beaucoup pour que ce soit une réalité effective dans tous les établissements scolaires et, surtout, pour tous les parents d'élèves.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal — Violences policières
Éleveur tué par un gendarme : « Les juges ne veulent pas faire éclater la vérité »
Cinq ans après la mort de Jérôme Laronze, abattu de plusieurs balles le 20 mai 2017 par un gendarme dans des circonstances controversées, les proches et amis du paysan bourguignon expriment leur désarroi face à la lenteur de la justice et leur crainte qu’elle renonce à juger l’auteur des tirs.
par Nicolas Cheviron

La sélection du Club

Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt