claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

740 Billets

1 Éditions

Billet de blog 9 sept. 2013

Que de(s) femmes!

Aux concours externes de professeurs des écoles de l'année 2012, les femmes ont représenté 87,2% des admis, une proportion encore en hausse de 2,4 points par rapport à 2011. Serait-on parvenu au point de saturation ?

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Aux concours externes de professeurs des écoles de l'année 2012, les femmes ont représenté 87,2% des admis, une proportion encore en hausse de 2,4 points par rapport à 2011. Serait-on parvenu au point de saturation ?

De 2004 à 2011, le taux de féminisation de reçus aux concours externes avait varié entre 83% et 85%. Et celui de l'ensemble du corps enseignant du premier degré public s'élève actuellement à 82%.

C'est le fruit d'une longue évolution, avec ses moments d'accélération puis de stabilisation. Dès 1880, au moment de Jules Ferry, le taux de femmes parmi les enseignants du primaire atteint 54%. Il s'élève à hauteur de 59% en 1914 puis de 66% en 1932, avant de stagner pendant plus de trente ans. Du milieu des années 1960 jusqu'au milieu des années 1970, le taux de féminisation croît de 10% et atteint ce que l'on croit être un taux record : 76%. On reste à ce niveau pendant une quinzaine d'années (de 1975 à 1990), puis le taux de féminisation reprend son ascension pour arriver à 82% actuellement dans le primaire public (87,2% à la session 2012 des concours externes).

Cela n'aurait sans doute pas particulièrement préoccupé Jules Ferry qui a déclaré lors du congrès pédagogique des instituteurs et institutrices de France du 14 avril 1881 : « Messieurs, je suis profondément convaincu de la supériorité de la femme en matière d'enseignement ; cette supériorité se démontrera plus clairement de jour en jour. Il y a certes des pères qui sont capables de montrer la tendresse et le dévouement d'une mère ; il a certes des pédagogues qui peuvent avoir, et les grands pédagogues ont tous en eux quelque chose de maternel. Mais enfin, la loi générale, c'est que le sentiment maternel est le plus profond ressort de l'éducation, c'est que la mère qui se fait enseignante apporte à l'éducation les conseils et les révélations de sa propre et précieuse expérience ; c'est que l'institutrice qui reste fille trouve dans l'éducation des enfants d'autrui la satisfaction de ce sentiment maternel, de ce grand instinct de sacrifice que toute femme porte en elle et que la nature a gravé  profondément dans vos cœurs, mesdames ».

Il ne faudrait cependant pas croire que cette position emportait l'adhésion de tout le monde; loin s'en faut si l'on en juge (entre autres) par cette forte préoccupation exprimée par l'un des trois délégués français au congrès international de 1889 chargé de débattre de « la part qu'il convient de faire aux femmes dans l'enseignement, comme institutrices ou directrices d'établissement » : « La femme dans une école mixte donne à tous les élèves- garçons ou filles- sans distinction une éducation qui convient exclusivement à la femme. Elle ne prépare pas les garçons à leur destination de soldats, de citoyens, de chefs de famille. Elle ne leur donne pas l'éducation virile qui leur convient et développe chez eux, au détriment de l'énergie du caractère et de la volonté, une sensibilité exagérée et souvent la sensiblerie. Il y a grand danger que les garçons, dans des classes mixtes encadrées par des femmes, grandissent sans être des hommes ».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse