claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

744 Billets

1 Éditions

Billet de blog 11 nov. 2008

Un blog d'enseignant appelle à la résistance

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A consulter peut-être avant qu’il ne soit fermé. Avec simple retransmission de ce qui m’a été envoyé.

 

Newsletter n° 1 - 10
novembre 2008. La lettre "En conscience, je refuse d'obéir" d'Alain
Refalo a agi comme un déclic chez beaucoup d'enseignants. A ce jour,
plus de 7 500 visiteurs différents l'ont lu sur le blog, sans
compter une vingtaine de sites qui l'ont mise en ligne et la
diffusion par mail. Des enseignants l'impriment, la diffusent,
l'affichent.Aujourd'hui, à 17h, Alain Refalo a été convoqué par son
Inspecteur de circonscription qui l'a reçu, accompagné d'un
représentant de l'Inspecteur d'Académie. L'inspection Académique a
reçu ordre du Ministère d'ouvrir une enquête au sujet de cette
affaire et de lui transmettre un rapport. L'entretien a duré 1h30
durant lequel il lui a été demandé s'il confirmait le contenu de la
lettre. Alain Refalo a confirmé point par point les sujets sur
lequels il considérait son devoir de désobéir. Les inspecteurs ont
voulu connaître ses motivations. Alain Refalo a dit que depuis des
mois les enseignants n'étaient pas entendus, malgré les pétitions,
les grèves, les tribunes dans la presse. Il a affirmé avoir posé
cette acte de désobéissance en souhaitant que d'autres prennent le
relais, que ce mouvement s'amplifie afin de créer un débat public et
un rapport de forces avec l'administration. Il est évident que ce qui
embarrasse aujourd'hui le Ministère c'est la publicité donnée à
cette lettre, sa diffusion comme une trainée de poudre sur
internet. Une fois le rapport transmis à l'IA, Alain Refalo sera
certainement convoqué pour un nouvel entretien avec
l'IA. Aujourd'hui, il apparait important que cette initiative soit
relayée par l'envoi de nombreuses lettres individuelles ou/et
collectives pour affirmer notre détermination et rendre difficile la
répression et les sanctions. Le blog Résistance pédagogique pour
l'avenir de l'école propose un modèle de lettre modulable à envoyer
à son inspecteur. N'hésitez pas à nous en envoyer copie. Elles
peuvent, si vous le souhaitez, être publiées sur le blog. Plus
l'affichage de la désobéissance sera massif, plus nous serons
nombreux à entrer dans cette démarche nouvelle et plus nous
parviendrons à créer un mouvement de résistance susceptible de peser
dans l'avenir.

 

 

Un communiqué syndical du 14 novembre

 

SNUipp-FSU - SE-UNSA - SUD Education
Communiqué unitaire suite à la CAPD du 14 novembre 2008

Tous les élus du personnel des organisations syndicales (SNUipp FSU – SE UNSA – SUD éducation) siégeant en CAPD ont quitté la séance du 14 novembre 2008.
Après une déclaration commune demandant que notre collègue Alain Réfalo ne subisse aucune sanction disciplinaire suite à la diffusion de sa lettre ouverte, l’Inspecteur d’Académie s’est borné à une réponse administrative : il vérifiera si la pratique pédagogique correspondait à la lettre, et si tel est le cas il y aura sanction.
Pour nous cette réponse n’est pas acceptable. La lettre d’Alain Réfalo est symptomatique d’une situation générale où dans les écoles, désarroi et colère se conjuguent face à un quotidien de plus en plus invivable.
Soumis à une avalanche de réformes qui orientent l’école sur une très mauvaise voie, méprisés, niés dans leur professionnalité, subissant un déni de confiance, nos collègues croulent sous les injonctions et tâches administratives supplémentaires. Cette situation est devenue insupportable.
Notre départ de la CAPD pose un acte fort : face au mépris, à l’absence de réponse et à l’obstination gouvernementale, nous estimons que la situation d’Alain Réfalo ne peut-être traitée comme un cas isolé et n’appelle pas une simple réponse administrative.
Sa lettre entre profondément en résonance avec l’état d’esprit actuel de la profession.
Cet état d’esprit s’exprimera dans la grève et dans la rue le 20 novembre.
Nous appelons l’ensemble des personnels à en faire collectivement la démonstration.

SNUipp FSU – SE-UNSA – SUD éducation

.


__,_._,___

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra