claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

752 Billets

1 Éditions

Billet de blog 14 sept. 2008

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Le retour des «remises des prix»?

Le ministre de l’Education nationale envisage que les bacheliers puissent recevoir " une médaille, de couleur différente, peut-être sur le mode des médailles sportives, or, argent, bronze…selon la mention obtenue ".

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le ministre de l’Education nationale envisage que les bacheliers puissent recevoir " une médaille, de couleur différente, peut-être sur le mode des médailles sportives, or, argent, bronze…selon la mention obtenue ".

Dans son interview du 14 septembre dans " Aujourd’hui en France ", Xavier Darcos place cette décision ( " l’idée, dit-il , est validée et il ne reste plus qu’à réfléchir aux modalités " ) dans le cadre premier de " la promotion par le mérite, qui est l’une de nos préoccupations depuis le début : c’est ce que nous faisons lorsque nous assouplissons la carte scolaire, donnons en priorité des dérogations aux boursiers au mérite ou permettons à 5% des élèves de lycées difficiles d’intégrer les classes prépa ".

En l’occurrence, il n’est pas inutile de savoir pour quelle raison la disparition des distributions de prix et autres tableaux d’honneur ( corrélatives de la disparition des compositions trimestrielles et des classements des élèves ) a été impulsée dès avant mai 68 et poursuivie par des ministres très gaulliens. Le colloque d’Amiens qui s’est tenu sous la houlette d’Alain Peyreffitte à la mi-mars 1968 stigmatise " les excès de l’individualisme qui doivent être supprimés en renonçant au principe du classement des élèves, en développant les travaux de groupe, en essayant de substituer à la note traditionnelle une appréciation qualitative et une indication de niveau ( lettres A, B, C, D, E ) ". Les ministres suivants, Edgar Faure et Olivier Guichard , vont mettre en musique cette politique en 1969 et au début des années 70.

C'était revenir ( dans une certaine mesure ) pour les deux dernières propositions à des pratiques en vigueur dans les anciens collèges jésuites :notation de 1 à 6 et l’émulation dans un cadre collectif ( chaque classe, par exemple, était divisé en deux parties – les ‘’Romains et les ‘’ Carthaginois’’ qui se livraient à des luttes acharnées – scolaires et éducatives – pour la suprématie d’un groupe sur l’autre ). C’était aussi tenir compte – entre autres – du souhait de nombre de chefs d’entreprise qu’il y ait une formation à un " esprit d’équipe " devant surmonter un strict individualisme.

Apparemment, en dépit de ses références réitérées aux médailles olympiques, il n’y a que des sports individuels pour Xavier Darcos mais pas de sports d’équipe ( pauvre équipe de handball, déjà oubliée ou négligée ! ).

On notera aussi pour mémoire que François Mitterrand avait stoppé net un ‘’rabotage’’ des classements scolaires au niveau même du baccalauréat en sommant sèchement son ministre de l’Education nationale Alain Savary de rétablir les mentions au bac qu’il avait décidé de supprimer, (en plein Conseil ministériel du 31 août 1983 ).

Xavier Darcos place aussi son initiative dans le cadre de la question des ‘’ rites scolaires’’ nécessaires, voire des rites de passage : " La récompense solennelle existe déjà ici ou là, avec remise de prix ou de cadeaux ; je crois personnellement beaucoup aux rites de passage – et ce genre de cérémonie en est un – comme le pratiquent les lycées anglo-saxons ".

On sera peut-être surpris, mais cette question des rites scolaires ( dans un sens moins restreint et surtout moins rétro ) est aussi à l’ordre du jour chez certains pédagogues, en particulier Philippe Meirieu ) : " Je crois, dit-il, à la nécessité de ritualiser les fonctionnements et d’être ferme sur les rites, sans, pour autant, être nostalgique. Pour moi, il ne s’agit pas de réinstaller les anciens rites en se disant que, miraculeusement, ils fonctionneront. Ce qui fonctionnera, ce sont des rites construits et adaptés qui permettront de scander le temps, de marquer les césures, de donner du rythme ".

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal — Gauche(s)
Au-delà de l’affaire Bayou, la vague écoféministe secoue les Verts
Les écologistes réunis en conseil fédéral ont pris date pour leur prochain congrès sur fond de sidération face à l’affaire Bayou. Plus profondément, la place du courant écoféministe incarné par Sandrine Rousseau bouleverse les habitudes du parti.
par Mathieu Dejean
Journal
Damien Abad à l’Assemblée : un retour en toute impunité
Alors qu’ils ont poussé des hauts cris à propos de l’affaire Quatennens, les députés de Renaissance affirment n’avoir aucun mal à accueillir l’ancien ministre des solidarités au Palais-Bourbon, malgré les accusations de viol ou de tentative de viol qui le visent. Une question, disent-ils, de « présomption d’innocence ».
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel