Les «trumpettes» de la renommée

Elles sont bien mal embouchées en entonnant à l'unisson l'air «du peuple» (derrière Donald Trump) qui s'en prendrait «aux élites» (derrière Hillary Clinton). Quel(s) peuple(s) ?

A première vue, il y a ''le peuple'' qui a voté pour Donald Trump (le plus minoritaire) ; ''le peuple'' qui a voté pour Hillary Clinton (un peu moins minoritaire, 400000 voix de plus) ; et ''le peuple'' des abstentionnistes (toujours minoritaire, mais le plus nombreux).

De qui est composé ''le peuple'' qui a voté le plus en faveur de Trump (ou contre Clinton) ? De qui est composé ''le peuple'' qui a voté le plus en faveur de Clinton (ou contre Trump) ? Quel est le ''peuple'' qui est ''le plus peuple'' (celui de Trump par rapport à Clinton?) puisqu'il parait qu'il s'agit de cela...

On peut en avoir quelque idée (même si les catégories envisagées ne sont pas indiscutables et surtout exhaustives) par les sondages à la sortie des urnes réalisés par Edison Research for the National Election Pool.

Les composants du ''peuple'' qui a voté, et qui ont voté en majorité pour Donald Trump : les ''blancs'' (58% contre 37% à Clinton ; n'oublions pas qu'il y avait d'autres candidats ; et remarquons que les ''latinos'' ne sont pas comptés parmi les ''blancs'') ; les '' protestants'' (58% contre 39%) ; les ''hommes'' (53% contre 41%) ; les ''âgés de plus de 45 ans'' (53% contre 44%), les ''catholiques'' ( 52% contre 45%) ; les ''peu diplômés : lycée et moins'' (51% contre 45%) ; les ''ruraux'' (50% contre 45%). Ecce populo !

Les composants du ''peuple'' qui a voté, et qui ont voté en majorité pour Hillary Clinton : les « Noirs » (88% contre 8%) ; les ''non-chrétiens'' (71% contre 24%) les ''Asiatiques'' (65% contre 29%), les ''Latinos'' (65% contre 29%) ; les ''urbains'' (59% contre 35%) ; les ''diplômés de troisième cycle'' (58% contre 37%) ; les ''âgés de moins de 29 ans'' (55% contre 37%) ; les ''femmes'' (54% contre 42%).

Bon , il y a ''peuple'' et ''peuple'' ! Lequel est le plus peuple ???

En tout cas, les ''trumpettes'' de la renommée ont jusqu'ici saturé la plupart des médias et conforté les ''tribuns'' qui veulent devenir ''Césars'' (en dépit d'un air international connu). Par exemple (mais ce n'est qu'un exemple, et il n'est pas le seul..), Nicolas Sarkozy qui trompette à tout va sur ''le peuple''.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.