claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

752 Billets

1 Éditions

Billet de blog 15 janv. 2016

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Les votes contrastés des enseignants et des policiers.....

En plein débat sur l'état d'urgence, la dernière enquête menée par le CEVIPOF (Sciences-Po) est sans appel: un peu moins de 10% des enseignants choisissent le Front national et un peu plus de 40% le PS ; tandis que les « policiers et militaires » sont moins de 10% à se prononcer pour le PS, mais plus de 50% pour le Front national.

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La « vague 1 de l'enquête électorale française » menée par le Cevipof (laboratoire de Sciences-Po Paris) a été réalisée entre le 20 et le 29 novembre 2015 auprès de 23061 personnes interrogées selon la méthode des quotas. Elle a porté en particulier sur 3368 fonctionnaires de l'Etat dont 498 professeurs des écoles, 521 professeurs du second degré et 485 ''policiers et militaires''. Les intentions de vote pour le premier tour des régionales 2015 ont été les suivantes :

Professeurs des écoles : 9% pour Ext-G+FDG ; 14% pour Ecologie ; 41% pour PS+DVG ; 21% pour LR+UDI , 3% pour DVD, 10% pour FN, 1% pour Autres.

Professeurs du secondaire : 8% pour Ext-G+FDG ; 11% pour Ecologie, 41% pour PS+DVG; 25% pour LR+UDI ; 4% pour DVD, 9% pour FN ; 2% pour Autres.

Policiers et militaires (dont gendarmes) : 0,3% pour Ext-G+FDG ; 1% pour Ecologie ; 9% pour PS+DVG ; 30% pour LR+UDI ; 6% pour DVD, 52% pour FN, 2% pour Autres.

Pour ce qui concerne le « monde enseignant » dans sa totalité (1449 fonctionnaires interrogés), le vote FN est passé de 3,8% en 2012 [ au moment des présidentielles] à 9, 4% en 2015. Certes, le vote FN est resté bien plus faible dans le ''monde enseignant'' que dans l'ensemble de la population française, mais il n'est plus ''marginal''. Pour mémoire, un sondage effectué par CAC-Cisco ( pour Liaisons sociales et la FSU) à la sortie des urnes du premier tour des présidentielles de 2007, avait déjà donné cependant 7% des suffrages d'enseignants à Jean-Marie Le Pen.

Selon l'article de Luc Rouban (directeur de recherche CNRS) in « The conversation » du 13 janvier dernier, « les intentions de vote FN des « policiers et militaires » montent à 52% contre 30% en 2012 [au moment des présidentielles], avec une différence marquée entre les militaires – de toutes armes comprises y compris la gendarmerie -qui choisissent le FN à hauteur de 52% contre 63% pour les seuls policiers. Encore s'agit-il de valeurs moyennes qui recouvrent les actifs et les retraités. Si l'on n'étudie que les actifs [en réduisant ainsi de fait l'échantillon de près de la moitié] on voit alors, mais sans garantie de représentativité, que le vote FN atteint 57% chez les militaires et 72% chez les policiers

Voilà qui promet en cas d'état d'urgence drastique et prolongé...

NB : Dans les trois fonctions publiques (d'Etat, territoriale, hospitalière), 20% des agents interrogés considéraient en novembre dernier que les enfants d'immigrés nés en France ne sont pas des Français comme les autres, et 50% que l'Islam constitue une menace pour l'Occident.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal — Gauche(s)
Au-delà de l’affaire Bayou, la vague écoféministe secoue les Verts
Les écologistes réunis en conseil fédéral ont pris date pour leur prochain congrès sur fond de sidération face à l’affaire Bayou. Plus profondément, la place du courant écoféministe incarné par Sandrine Rousseau bouleverse les habitudes du parti.
par Mathieu Dejean
Journal
Damien Abad à l’Assemblée : un retour en toute impunité
Alors qu’ils ont poussé des hauts cris à propos de l’affaire Quatennens, les députés de Renaissance affirment n’avoir aucun mal à accueillir l’ancien ministre des solidarités au Palais-Bourbon, malgré les accusations de viol ou de tentative de viol qui le visent. Une question, disent-ils, de « présomption d’innocence ».
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost