claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

765 Billets

1 Éditions

Billet de blog 19 nov. 2012

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Le monde méconnu du primaire

La « refondation » a le mérite de mettre au premier plan l’importance et la valeur de l’enseignement primaire ; et la dernière enquête de « Harris Interactive » celui de mettre en pleine lumière les aspirations de ses maîtres, qui suscitent à la fois l’intérêt et une certaine perplexité.

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La « refondation » a le mérite de mettre au premier plan l’importance et la valeur de l’enseignement primaire ; et la dernière enquête de « Harris Interactive » celui de mettre en pleine lumière les aspirations de ses maîtres, qui suscitent à la fois l’intérêt et une certaine perplexité.
A la demande du principal syndicat des enseignants du primaire ( le SNUipp ) et dans le cadre de la « refondation de l’Ecole », « Harris Interactive » a interrogé les enseignants en école primaire publique ( du 11 septembre au 11 novembre 2012 )
Une question inédite  ( et astucieuse ) leur a été – entre autres – posée : «  Indiquez si, selon vous, chacun des éléments suivants constitue une mission très importante, plutôt importante, plutôt pas importante ou pas du tout importante de l’école primaire. Et dans l’ensemble, diriez-vous que l’école primaire en France accomplit plutôt bien ou plutôt mal chacune des missions suivantes ? ».
Résultats dans l’ordre décroissant des « missions » jugées « très importantes ». D’abord celles jugées majoritairement « très importantes ». Apprendre à lire, écrire et compter ( 89%), donner aux enfants le goût d’apprendre (89%),transmettre des connaissances ( 75%)apprendre à s’exprimer oralement (74%), donner les moyens à tous les enfants de réussir, en réduisant les inégalités sociales entre les enfants (74%), apprendre aux enfants des méthodes de travail, à s’organiser dans leur travail (73%),former des citoyens responsables (69%), développer la créativité des enfants(62%), donner à chacun une bonne culture générale( 59%).
Puis celles jugées minoritairement « très importantes ». Apprendre aux enfants à travailler en équipe, collectivement (36%), faire découvrir aux enfants des matières variées ( art, musique, informatique) ( 34%),intégrer les enfants en situation de handicap physique (29%), préparer les enfants au collège (23%), inculquer aux enfants la discipline et la politesse (21%), intégrer les enfants en situation de handicap mental ( 12%), prendre le relais des parents pour éduquer les enfants (3%).
Les missions jugées majoritairement « très importantes » qui sont jugées aussi majoritairement « plutôt bien accomplies » par l’école primaire. Apprendre à lire, écrire et compter (89% et 82%), transmettre des connaissances (75% et 85%), apprendre à s’exprimer oralement (74% et 56%),apprendre aux enfants des méthodes de travail, à s’organiser dans leur travail (73% et 51%), développer la curiosité des enfants ( 62% et 55%), donner à chacun une bonne culture générale ( 59% et 51%).

Les missions jugées minoritairement « très importantes » qui sont jugées aussi minoritairement « plutôt bien accomplies » par l’école primaire. Apprendre aux enfants à travailler en équipe, collectivement (36%et 35%), intégrer les enfants en situation de handicap physique (29% et 27%), intégrer les enfants en situation de handicap mental (12% et 14%).
Les missions jugées minoritairement « très importantes » mais qui sont jugées majoritairement « plutôt bien accomplies » par l’école primaire. Faire découvrir aux enfants des matières variées ( art, musique, informatique) (34% et 60%), préparer les enfants au collège (23% et 61%),inculquer aux enfants la discipline et la politesse ( 21% et 65%), prendre le relais des parents pour éduquer les enfants (3% et 50%).
Les missions jugées majoritairement « très importantes » mais qui sont jugées minoritairement « plutôt bien accomplies » par l’école primaire. Donner aux enfants le goût d’apprendre ( 89% et 42%), donner les moyens à tous les enfants de réussir, en réduisant les inégalités sociales entre les enfants ( 74% et 17%), former des citoyens responsables ( 69% et 46%).
PS : les regroupements ci-dessus ne figurent pas sur le site du SNUipp : ils ont été faits pour ce billet ( afin de ‘’donner à voir’’ ). En revanche ,on peut prendre connaissance des réponses aux autres questions ( souvent intéressantes) sur le site du SNUipp

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte