claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

730 Billets

1 Éditions

Billet de blog 23 juin 2020

Blanquer: accès d'autoritarisme et affaissement d'autorité

Il est sans précédent historique que les deux principaux syndicats de chefs d''établissement du public et du privé s'adressent publiquement à leur ministre - chacun de son côté mais en même temps - pour mettre en cause la gouvernance ministérielle et mettre en évidence la défiance qui s'installe.

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est pourtant ce qu'ils viennent de faire; et ils n'ont pas mâchés leurs mots, en toute connaissance de cause et ''sans réserve''.

Extraits de la lettre adressé à Jean-Michel Blanquer par le SNCEEL ( Syndicat National des Chefs d'Etablissement d'Enseignement Libre); ""Monsieur le Ministre, vous ne semblez pas , au final, manifester beaucoup de respect pour notre mission de chef d'établissement. Pourtant cette crise aurait dû vous démontrer combien l'engagement de chacun de nous était nécessaire à l'efficience du système éducatif dans son ensemble. Si l'Ecole a survécu à cette crise, c'est bien par la somme des actions remarquables déployées par les acteurs de terrain [...]. Peut-être trouverez-vous ces propos un peu vifs. Pourtant ils ne traduisent pas encore le degré d'exaspération de l'ensemble des quelques 2300 collègues que représente le SNCEEL. Nous espérons qu'ils auront la vertu de vous alerter sur l'érosion de la confiance que nous avions placée en vous lors de votre prise de fonction"

Extraits de la lettre adressée à Jean-Michel Blanquer par le SNPDEN (Syndicat National des Personnels de Direction de l'Education Nationale). ''"Sur la base d'un bilan unanime fait par nos représentants académiques, nous constatons aujourd'hui, dans un contexte toujours incertain, que la profession est dans un état de fatigue, de démotivation, d'exaspération rarement atteint. Cette situation d'épuisement professionnel s'accompagne maintenant, ce qui est plus grave à nos yeux, d'un sentiment majoritaire de défiance vis à vis de notre institution, responsable pour beaucoup de nos mandants, d'accroitre, par des modes de gouvernance injonctifs et coercitifs,la difficulté d'exercice au quotidien de notre métier, là où devraient se mettre en place confiance, accompagnement et soutien''

Les deux syndicats de chefs d'établissement pointent bien les ''accès d'autoritarisme'' du ministère et du ministre qui ont finalement pour effet un ''affaissement d'autorité"; et même, ce qui est effectivement ""plus grave" comme l'écrit la direction du SNPDEN, "un sentiment majoritaire de défiance vis à vis de notre institution"

Et cela dans un contexte où chacun se souvient que le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a pu être démenti dans la journée même par le Chef de l'Etat lorsque le confinement a été décidé, ou une nouvelle fois encore lorsque les modalités du déconfinement prévus par le ministre de l'Education nationale ont été immédiatement recadrées par le Premier ministre. Deux épisodes qui ont montré à l'évidence que Jean-Michel Blanquer ne compte guère (c'est le moins que l'on puisse dire) dans un contexte de décisions pressantes pour les chefs de l'exécutif (voire que le ministre de l'Education nationale - et sans doute l'Ecole elle -même - sont d'une certaine façon la "cinquième roue du carrosse" pour les têtes de l'exécutif ).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes portugais résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier