claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

758 Billets

1 Éditions

Billet de blog 23 août 2021

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Exception consolante et mérite

« Exception consolante » est le dernier ouvrage de l'ami Jean-Paul Delahaye, un haut fonctionnaire de l'Education nationale qui évoque sa jeunesse très pauvre . « Mérite » est l'ouvrage d'Annabelle Allouch, une sociologue qui fait le point distancié de la rhétorique méritocratique. Miracle ! Ces deux livres lumineux paraissent en même temps et s'éclairent mutuellement.

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

2015 : l'inspecteur général Jean-Paul Delahaye remet à la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem un rapport intitulé « Grande pauvreté et réussite scolaire ; le choix de la solidarité pour la réussite de tous ». Un rapport sur un thème rarement traité qui a fait date.

Août 2021 : parution du sixième ouvrage auquel Jean-Paul Delahaye a participé : « Exception consolante ; un grain de pauvre dans la machin». Cela grince quelque part même si c'est d'abord et avant tout un « hommage » dédié à Paulette Becquet, sa mère. Et un « récit » d'évocation de sa jeunesse pour l'essentiel (car il n'y a peu près rien sur son ascension dans l'administration de l'Education nationale sinon quelques flashbacks)

Mais des apports issus de l'enquête et du rapport sur la « Grande pauvreté et la réussite scolaire » ou bien des considérations plus générales ayant quelque lien avec ses expériences administratives apparaissent souvent (en ''italiques'') au détour de tel ou tel phase du récit. Ces chassés-croisés donnent une tonalité sensible et concrète à l'ensemble, et une densité particulière sur de nombreux sujets. Ils donnent surtout à réfléchir avec une acuité particulière parce qu'ils sont présentés d'abord en quelque sorte de ''l'intérieur'', à partir de l'expérience sensible de l'enfant pauvre qu'a été Jean-Paul Delahaye.

Il fait partie de ce que Ferdinand Buisson a appelé les « exceptions consolantes » , « propres à faire oublier l'injustice foncière qui reste la règle générale ». Et pourtant, Jean-Paul Delahaye n'est pas de ceux qui, forts de leurs parcours exceptionnels, souscrivent à l'idéologie – ou au ''principe'' – de « l'égalité des chances » ou bien encore exaltent le « mérite ». Au contraire ! D'une certaine façon, tout le livre est un témoignage délibéré, concret et sensible en sens inverse. In fine le chapitre 27 concentre explicitement ce qu'en pense l'ancien enfant pauvre devenu (par inadvertance sinon par hasard ?) directeur des enseignements scolaires et inspecteur général. Un livre singulier qui devrait trouver ses lecteurs.

« Mérite ». Annabelle Allouch, elle, part du constat que le « mérite » s'impose comme l'un des discours centraux sur le sens de la justice sociale et qu'il circule largement dans l'espace public.

Comme elle le souligne, Annabelle Allouch « ne cherche pas à établir la distance entre l'idéal méritocratique et la réalité des inégalités en France » (largement analysée, notamment par la sociologie, au moins depuis les années 1960 ) « Il ne s'agit pas non plus de juger s'il faut ou non en finir avec le mérite. Il s'agit plutôt de comprendre les modes de production et les usages de la rhétorique méritocratique, mais aussi la manière dont son sens se transforme au fil du temps, du mérite républicain au mérite néolibéral [...] au fur et à mesure des luttes politiques dont il fait l'objet, et des groupes sociaux qui l'investissent. »

Et c'est bien là en effet que réside l'essentiel du grand intérêt que l'on peut attribuer à ce livre dans la situation compliquée et les débats complexes où nous nous trouvons.

Une dernière remarque, qui a son importance (surtout en regard de la mise en miroir des deux ouvrages – celui d'Annabelle Allouch et celui de Jean-Paul Delahaye), la sociologue Annabelle Allouch précise : « rhétorique qui se réclame à la fois d'une rationalité objectiviste et d'une prétention à l'universel, le mérite n'en demeure pas moins un terme qui, en tant que sens pratique, s'éprouve dans nos corps autant qu'il se dit et se décrit comme croyance ou sens de justice . C'est la part incarnée, donc affective et sensible du mérite qui est au cœur de ce livre »

Annabelle Allouch, « Mérite » , éditions Anamos ( www.anamosa.fr ), Paris, août 2021, 110 pages, 9 euros

Jean-Paul Delahaye, « Exception consolante. Un grain de pauvre dans la machine », Editions de la Librairie du Labyrinthe », Amiens (37 rue du Hocquet 80000 : www.librairiedulabyrinthe.fr), août 2021, 253 pages, 17euros

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« Je ne vois pas comment cet embrasement s’arrêterait »
Il y a une semaine, les ouvriers de la plus grosse usine de production d’iPhone se révoltaient, ouvrant la voie à un mouvement de protestation dans toute la Chine, exaspérée par la politique « zéro Covid ». Entretien avec la sociologue Jenny Chan, spécialiste du monde ouvrier chinois.
par Eric Sautedé
Journal
IVG dans la Constitution : « On ira jusqu’au bout »
Jeudi 24 septembre, l’Assemblée a voté un texte historique : l’inscription dans la Constitution du droit à l’avortement, première étape d’un chemin encore long. Sur notre plateau, une cinéaste, une députée et une militante qui luttent pour le droit des femmes à disposer de leur corps.
par À l’air libre
Journal — Justice
À la mairie de Saint-Étienne : « Après Perdriau maître chanteur, voici Perdriau maître censeur »
Un nouveau conseil municipal sous tension s’est tenu lundi à Saint-Étienne, dix jours après la censure préalable d’un article de Mediapart. Les appels à la démission du maire se sont multipliés, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’hôtel de ville. Inflexible, Gaël Perdriau a déclaré qu’il ne démissionnera pas, même s’il est mis en examen. 
par Mathieu Martinière (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart