claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

729 Billets

1 Éditions

Billet de blog 25 nov. 2014

Un plan qui amplifie les ABCD sans «mauvais genre»

Le Monde titre Un plan pour l'égalité filles-garçons sans mauvais genre tandis que ToutEduc précise: « un plan qui prolonge et amplifie les ABCD ». Dès aujourd'hui, le plan est détaillé longuement sur le site du ministère : « Installer durablement une culture de l'égalité entre filles et garçons ».

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Monde titre Un plan pour l'égalité filles-garçons sans mauvais genre tandis que ToutEduc précise: « un plan qui prolonge et amplifie les ABCD ». Dès aujourd'hui, le plan est détaillé longuement sur le site du ministère : « Installer durablement une culture de l'égalité entre filles et garçons ».

L'égalité filles garçons est inscrite dans le tronc commun de la formation initiale, et le ministère met à disposition de chaque ESPE un module national de formation à l'égalité.

L'égalité filles garçons devient une priorité du plan national de formation continue. Un séminaire national va procéder à une première formation qui sera ensuite déclinée académie par académie. Des animations pédagogiques seront assurées sur ce sujet par les inspecteurs auprès des enseignants du premier degré. Un parcours m@gistère de 3 heures sur l'égalité entre les filles et les garçons sera ouvert dès le mois de décembre, pour tous les enseignants des premier et second degré. Dans le premier degré, ce parcours sera proposé dans le cadre des 18 heures de formation fixées dans les obligations de service des enseignants (dont 9 heures sont réservées aux modules magistère).

Un site internet est ouvert à tous (enseignants ou parents en particulier), sur les enjeux et les outils. Et des sélections des ressources du site sont rassemblées dans deux rubriques :

-la rubrique''La mallette pédagogique'' à destination des enseignants

- la rubrique ''Les essentiels'' doit permettre à tout un chacun de prendre connaissance des enjeux et des outils de la démarche en quelques clics

Le terme de « genre » ne figure pas dans ce dispositif.

Interrogée sur l'absence de ce terme (une sorte de ''chiffon rouge'' pour les détracteurs des ABCD) lors de la présentation de ce « plan », Najat Vallaud Belkacem a répondu qu'il n'était pas devenu un « mot tabou », mais que « s'agissant de cet apprentissage de l'égalité filles-garçons à l'école, il est préférable d'employer des mots simples, compréhensibles par tous ».

Par ailleurs, comme le relate la journaliste du « Monde » dans l'article du 25 novembre déjà cité, « Najat Vallaud Belkacem continue de revendiquer l'apport des études de genre » tout en précisant que « même si nous n'étions pas en faute dans la polémique sur la'' théorie du genre'', il faut tirer les leçons de l'épisode. Si nous avons commis une erreur, c'est de ne pas expliquer suffisamment pourquoi c'est si essentiel de lutter contre les inégalités dès le plus jeune âge, car cela joue concrètement sur les apprentissages ».

« Un prolongement et une amplification »

Au ministère, il n'est pas question de nier que « la partie la plus efficace » de l'expérimentation ABCD a été « conservée »

Par ailleurs les séquences pédagogiques utilisées pour les « ABCD de l'égalité » (conçues pour l'école primaire, de la grande section de maternelle au CM2) n'étaient qu'au nombre d'une dizaine. Elles sont maintenant bien plus nombreuses et couvrent « tous les niveaux de la scolarité, de la maternelle au baccalauréat ».

Enfin, et ce n'est sans doute pas le moins important loin s'en faut), il doit être clair désormais que la question de ''l'inégalité'' (et des stéréotypes'') ne concerne pas seulement les filles mais tout autant les garçons..

Comme l'a souligné également la ministre de l'Education nationale lors de la présentation de ce « plan » : « eux-mêmes souffrent des stéréotypes, eux qu'on autorise à être plus agités sont davantage victimes d'accidents domestiques et fournissent le gros des bataillons de décrocheurs. C'est aussi pour eux qu'il faut créer des conditions de réussite qui ne soient pas influencées par le sexe ».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le « wokewashing », la nouvelle stratégie des majors pétrolières
La justice raciale, le féminisme et les droits LGBT+ sont de plus en plus mobilisés par les géants pétroliers pour convaincre des bienfaits de leurs activités fossiles. Une pratique récente baptisée « wokewashing » et qui n’a qu’un seul objectif : retarder l’action climatique pour continuer à nous abreuver de pétrole.
par Mickaël Correia
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Paris-Dauphine condamnée pour avoir discriminé une femme enceinte
Dans une décision inédite, la cour d’appel de Paris a condamné en novembre dernier la fondation de l’université Paris-Dauphine pour discrimination. La directrice, qui a écopé de huit mois de prison avec sursis, avait licencié une salariée juste après avoir su qu’elle était enceinte.
par David Perrotin
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin