claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

726 Billets

1 Éditions

Billet de blog 25 nov. 2014

Un plan qui amplifie les ABCD sans «mauvais genre»

Le Monde titre Un plan pour l'égalité filles-garçons sans mauvais genre tandis que ToutEduc précise: « un plan qui prolonge et amplifie les ABCD ». Dès aujourd'hui, le plan est détaillé longuement sur le site du ministère : « Installer durablement une culture de l'égalité entre filles et garçons ».

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Monde titre Un plan pour l'égalité filles-garçons sans mauvais genre tandis que ToutEduc précise: « un plan qui prolonge et amplifie les ABCD ». Dès aujourd'hui, le plan est détaillé longuement sur le site du ministère : « Installer durablement une culture de l'égalité entre filles et garçons ».

L'égalité filles garçons est inscrite dans le tronc commun de la formation initiale, et le ministère met à disposition de chaque ESPE un module national de formation à l'égalité.

L'égalité filles garçons devient une priorité du plan national de formation continue. Un séminaire national va procéder à une première formation qui sera ensuite déclinée académie par académie. Des animations pédagogiques seront assurées sur ce sujet par les inspecteurs auprès des enseignants du premier degré. Un parcours m@gistère de 3 heures sur l'égalité entre les filles et les garçons sera ouvert dès le mois de décembre, pour tous les enseignants des premier et second degré. Dans le premier degré, ce parcours sera proposé dans le cadre des 18 heures de formation fixées dans les obligations de service des enseignants (dont 9 heures sont réservées aux modules magistère).

Un site internet est ouvert à tous (enseignants ou parents en particulier), sur les enjeux et les outils. Et des sélections des ressources du site sont rassemblées dans deux rubriques :

-la rubrique''La mallette pédagogique'' à destination des enseignants

- la rubrique ''Les essentiels'' doit permettre à tout un chacun de prendre connaissance des enjeux et des outils de la démarche en quelques clics

Le terme de « genre » ne figure pas dans ce dispositif.

Interrogée sur l'absence de ce terme (une sorte de ''chiffon rouge'' pour les détracteurs des ABCD) lors de la présentation de ce « plan », Najat Vallaud Belkacem a répondu qu'il n'était pas devenu un « mot tabou », mais que « s'agissant de cet apprentissage de l'égalité filles-garçons à l'école, il est préférable d'employer des mots simples, compréhensibles par tous ».

Par ailleurs, comme le relate la journaliste du « Monde » dans l'article du 25 novembre déjà cité, « Najat Vallaud Belkacem continue de revendiquer l'apport des études de genre » tout en précisant que « même si nous n'étions pas en faute dans la polémique sur la'' théorie du genre'', il faut tirer les leçons de l'épisode. Si nous avons commis une erreur, c'est de ne pas expliquer suffisamment pourquoi c'est si essentiel de lutter contre les inégalités dès le plus jeune âge, car cela joue concrètement sur les apprentissages ».

« Un prolongement et une amplification »

Au ministère, il n'est pas question de nier que « la partie la plus efficace » de l'expérimentation ABCD a été « conservée »

Par ailleurs les séquences pédagogiques utilisées pour les « ABCD de l'égalité » (conçues pour l'école primaire, de la grande section de maternelle au CM2) n'étaient qu'au nombre d'une dizaine. Elles sont maintenant bien plus nombreuses et couvrent « tous les niveaux de la scolarité, de la maternelle au baccalauréat ».

Enfin, et ce n'est sans doute pas le moins important loin s'en faut), il doit être clair désormais que la question de ''l'inégalité'' (et des stéréotypes'') ne concerne pas seulement les filles mais tout autant les garçons..

Comme l'a souligné également la ministre de l'Education nationale lors de la présentation de ce « plan » : « eux-mêmes souffrent des stéréotypes, eux qu'on autorise à être plus agités sont davantage victimes d'accidents domestiques et fournissent le gros des bataillons de décrocheurs. C'est aussi pour eux qu'il faut créer des conditions de réussite qui ne soient pas influencées par le sexe ».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro