On n'arrête pas le progrès

Des inspecteurs d’académie ont demandé que des étudiants en IUFM ou des enseignants retraités participent aux services d’accueil mis en place par les communes pour la grève du 29 janvier. Mais on peut encore aller plus loin.

Des inspecteurs d’académie ont demandé que des étudiants en IUFM ou des enseignants retraités participent aux services d’accueil mis en place par les communes pour la grève du 29 janvier. Mais on peut encore aller plus loin.

 

 

L’inspectrice d’académie du Maine-et-Loire a écrit au Directeur de l’IUFM ( Institut universitaire de formation des maîtres ) afin de solliciter son " concours pour la mise en œuvre du droit d’accueil dans certaines petites communes qui n’ont pu constituer la liste des personnes susceptibles d’être mobilisées pour assurer sous l’autorité des maires l’accueil des enfants lorsque cela s’avère nécessaire les jours de grève " en lui demandant de faire connaître sa requête à " ses étudiants : sont-ils disponibles pour un travail d’accueil en cas de grève ? ", la réponse ( nominative dans les cas positifs ) étant souhaitée pour le 23 janvier .

 

 

L’inspecteur d’académie de Loire-Atlantique a envoyé la lettre suivante aux enseignants du premier degré partis en retraite en 2006, 2007 et 2008. " Les communes éprouvent des difficultés à trouver suffisamment de personnel compétent pour l’encadrement des enfants [ lorsque des enseignants sont absents à l’occasion d’une grève ]. , et Monsieur le ministre de l’Education nationale a demandé aux inspecteurs d’académie de leur apporter leur aide en ce domaine. Je m’adresse à vous pour vous demander si, compte tenu de votre expérience personnelle, vous accepteriez de participer à l’organisation du service d’accueil, dans votre commune ou dans une autre, dans les conditions définies par la commune. Si c’est le cas, je vous remercie de me répondre au moyen du coupon réponse ci-dessous. Votre nom et votre adresse seront portés à la connaissance des mairies qui rechercheront des personnes compétentes pour le service d’accueil ".

 

Mais on peut aller plus loin encore, comme l’a remarqué – non sans humour noir – le site " Désir de revanche ". " Depuis la Toussaint, nos députés ont voté une disposition permettant à nos concitoyens de travailler jusqu’à l’âge de 70 ans. Il est temps d’aller plus loin. Faisons sauter les derniers barrages et proposons aux retraités de travailler le dimanche et uniquement le dimanche, à la place des actifs plus jeunes qui ont charge d’âme. Ainsi nos seniors garderont un lien avec le monde du travail, garderont la forme et compléteront leurs retraites […]. Hausse de la consommation, amélioration de la balance des caisses de retraite ( car tout travail mérite cotisation ) et du trou de la Sécu ( car tout travail mérite cotisation, bis ). Bref, un nouveau pacte social plein de bon sens. C’est ça Désir de revanche ".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.