"Sauvons l'école primaire!"

Cet Appel, paru jeudi dernier dans " Libération ", rassemble plus d’une centaine d’universitaires généralement assez dispersés. Fait complètement inhabituel, son objet – signe des temps – est l’école primaire.

Cet Appel, paru jeudi dernier dans " Libération ", rassemble plus d’une centaine d’universitaires généralement assez dispersés. Fait complètement inhabituel, son objet – signe des temps – est l’école primaire. Fait tout autant inhabituel, il se situe à la fin de l’années scolaire ( moment peu propice à la mobilisation) et institue un " site " devant " contribuer au développement dans la durée d’un large mouvement d’opinion ".

 

 

L’Appel commence par une mise en évidence de la gravité de la situation : " Une régression d’ampleur se prépare pour l’école primaire. Les nouveaux programmes imposés sans aucune concertation, les suppressions de postes qui mettent en particulier à mal les écoles rurales et les école urbaines en zones ‘’sensibles’’ et, peut-être plus encore, la suppression de deux heures de classe par semaine, préparent une désorganisation funeste de l’école publique ".

Mais les signataires de l’Appel ne se situent pas non plus dans le statu quo, intenable : " Nous ne nous satisfaisons pas du statu quo . Alors que les inégalités sociales de réussite scolaire sont toujours aussi manifestes, que pour toutes les familles les attentes à l’égard de l’école restent vives, une politique résolue doit être mise en œuvre pour prévenir dès le plus jeune âge la difficulté scolaire et mieux assurer la rencontre de tous les élèves avec les savoirs et les pratiques scolaires. Les acquis de la recherche démontrent qu’il s’agit de redonner toute leur place aux apprentissages des écoles maternelles et élémentaires, de renforcer leur cohérence, de prendre le temps de l’explicitation des attentes et de la régularité du travail demandé aux élèves, de mieux répartir les enseignements sur la semaine et sur l’année

Et ils concluent en soulignant qu’ " il est plus que temps que la communauté intellectuelle, les parents, les enseignants intéressés à la cause de l’école publique se réunissent pour mettre un terme à cette contre-réforme et créent les conditions d’un autre avenir pour ce qui constitue la base de l’ensemble du système d’enseignement ".

 

 

En complémentarité avec les actions conduites par les organisations syndicales et les associations, par les collectifs locaux d’enseignants et d’usagers, " l’objet principal de ‘’Sauvons l’école primaire !’’ est de collecter, d’organiser et de diffuser un ensemble d’analyses contribuant au développement dans la durée d’un large mouvement d’opinion ". Et les chercheurs, les syndicalistes, les parents, les militants associatifs et tous ceux en accord avec le texte de l’Appel sont invités à adresser leurs contribution, qu’ils s’agissent de textes déjà écrits ou nouvellement produits.

 

http://sauvons-lecole-primaire.blogspot.com/

 

Qu’on se le dise !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.