claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

753 Billets

1 Éditions

Billet de blog 28 oct. 2009

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Astérix ou Vercingétorix?

Astérix n’est pas un double, malgré les apparences, du Vercingétorix du roman national scolaire de la troisième ou de la quatrième République ; bien au contraire. Il y a tout juste cinquante ans, l’idée du titre d’un nouvel album –" Astérix " - est venue à l’esprit de René Goscinny en pensant à Vercingétorix. Au début de l’automne 1959, le journal " Pilote " lui avait commandé, ainsi qu’à Albert Uderzo ( le dessinateur ), une nouvelle BD.

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Astérix n’est pas un double, malgré les apparences, du Vercingétorix du roman national scolaire de la troisième ou de la quatrième République ; bien au contraire. Il y a tout juste cinquante ans, l’idée du titre d’un nouvel album –" Astérix " - est venue à l’esprit de René Goscinny en pensant à Vercingétorix. Au début de l’automne 1959, le journal " Pilote " lui avait commandé, ainsi qu’à Albert Uderzo ( le dessinateur ), une nouvelle BD.

Et ils cherchaient, ont-ils dit, " une histoire typiquement française, mais avec des personnages décalés ". La matrice fondamentale des albums est alors trouvée, avec son mixte d’anachronismes humoristiques et d’éléments historiques plus ou moins légendaires - mais pittoresques ou significatifs - puisés le plus souvent dans les manuels d’histoire de l’école communale de la troisième République.

Cependant, le sens fondamental en est complètement différent. Le manuel d’histoire le plus célèbre ( et qui a servi de matrice aux autres ), à savoir le manuel écrit par l’historien nationaliste Lavisse au début de la troisième République pour les écoliers de France commence certes, on le sait, par une première leçon intitulée " Nos ancêtres les Gaulois ". Mais elle n’est pas très engageante : " Vous voyez en haut de la page un Gaulois. Son manteau est fait d’une peau de bête. Si vous rencontriez un homme comme celui-là dans la rue, vous croiriez que c’est un sauvage. Le garçon va suivre son père à la chasse. Il n’ira pas à l’école ". Et la deuxième leçon donne le sens de la première : " Vous devez être étonné de voir une si belle ville en Gaule, car vous avez vu auparavant une maison gauloise bien misérable ! Des enfants vont à l’école, et sont bien habillés. Qu’est–il donc arrivé ? Il est arrivé que les Romains sont devenus les maîtres de la Gaule, après les victoires de César. Les Romains savaient faire beaucoup de choses que les Gaulois ne savaient pas faire. Mais les Gaulois étaient très intelligents. Ils apprirent à faire tout ce que faisaient les Romains ".

Dans l’histoire de France de Lavisse et de ses multiples épigones sous la troisième et quatrième République, les Gaulois sont en définitive moins nos ancêtres que la figure des barbares que nous ne sommes plus et que nous ne devons plus être. La leçon est claire : on doit rendre les armes à la civilisation en marche. L’assimilation est exaltée.

Mais les années 1960 sont les années de la décolonisation, et de la montée en puissance d’un nouveau paradigme : le droit à la différence, aux différences. Les " irréductibles Gaulois " des albums ‘’Astérix’’, rétifs à l’acculturation gallo-romaine l’emportent désormais sur l’histoire nationale républicaine des " Lavisse " qui allaient jusqu’à glorifier le moment métaphorique où le héros national Vercingétorix, après s’être bien battu, rendait les armes - lui aussi - à César, à la civilisation romaine, à la civilisation en marche. On le voit, avec les " Astérix ", on entre dans un autre monde, un nouveau monde.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Les Français désertent le grand écran, le septième art broie du noir
Affecté par la baisse plus forte que prévu des fréquentations en salles et par l’arrivée des plateformes américaines, le cinéma français voit son modèle économique chamboulé.  
par Mathias Thépot
Journal
Le cinéma, emblème d’une politique culturelle fantoche
Alors que des professionnels lancent une journée d’appel à des états généraux du cinéma, jeudi 6 octobre, la politique culturelle sur le sujet demeure aussi introuvable que problématique.
par Joseph Confavreux
Journal
Un Nobel de la paix contre Poutine et Loukachenko et pour les droits humains
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Europe
Lev Ponomarev : « La folie de Poutine progresse à mesure qu’il perd, puisqu’il ne sait pas perdre »
Lev Ponomarev, co-fondateur de Memorial, co-lauréat du prix Nobel de la paix 2022, opposant à Vladimir Poutine, est un défenseur des droits, en exil pour avoir protesté contre l’invasion de l’Ukraine. Il dresse le tableau d’une Russie aussi accablée qu’accablante. 
par Antoine Perraud

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart