Ecole primaire: un appel contre les nouveaux programmes

Sous le titre «Non aux projets de programme: une copie à revoir», des chercheurs et dix-neuf organisations lancent un appel solennel qui sera en ligne en début de semaine afin d'être signé par le plus grand nombre possible, et qui est adressé en personne à Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale.

Sous le titre «Non aux projets de programme: une copie à revoir», des chercheurs et dix-neuf organisations lancent un appel solennel qui sera en ligne en début de semaine afin d'être signé par le plus grand nombre possible, et qui est adressé en personne à Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale. Il y est affirmé en particulier que son «projet de programme est marqué par l'inadaptation des contenus, par un affaiblissement de leur dimension culturelle et par une conception mécaniste des apprentissages».

 

Et ce texte en appelle en filigrane à l'esprit ( sinon à la lettre ) du décret d'application de 2005 sur le socle commun de connaissances et de compétences: «Votre projet, loin de contribuer à la réussite de tous les élèves, pénalisera de fait ceux qui ont le plus besoin d'école. Il ne favorisera pas la maîtrise de l'ensemble des connaissances et des compétences que l'école se doit de faire acquérir à tous les élèves.»

 

La liste des organisations signataires est impressionnante puisqu'elle réunit les principaux syndicats de l'enseignement primaire ( SNUipp, SE-UNSA, SGEN ) et nombre d'organisations professionnelles, éducatives ou pédagogiques ( AFEF, AGEM, CEMEA, CRAP, Francas, GFEN, ICEM,OCCE, Ligue de l'enseignement, FCPE...), ainsi qu'un certain nombre de chercheurs connus ( Gérard Chauveau, André Ouzolias, Anne-Marie Chartier, François Dubet, Rémy Brissiaud, Philippe Joutard, Claude Lelièvre ) parmi les premiers signataires. Qu'on se le dise!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.