Nissan 7 + 2 Renault 2 , Match Nissan !

Dans un précédent article nous pouvions esperer que le remplaçant de Monsieur Ghosn avait pris un peu de son temps pour appréhender , la profondeur de l"Âme japonaise manifestement il n'en est rien

Les rapports humains trouvent , parfois, dans les mathématiques matière pour  aider à  comprendre leur complexité  voire mettre en évidence  leur simplicité . 

Si ce qui nous parvient du Japon est exact, Le PDG de Renault aurait obtenu qu'un deuxième  siège  soit attribué  au constructeur  français sur les 11 que compterait  le conseil d'administration de NISSAN. Et certains observateurs d'écrire que Monsieur  Senard  a fait plier  les instances dirigeantes  du constructeur nippon.

Ce sont, probablement, les mêmes qui en décembre 2015 signaient des articles dans lesquels ils encensaient Monsieur Macron pour " sa brillante victoire" dans l'affaire des droits de vote double et la signature d'un accord dit de stabilisation. Très  rapidement les faits ont montré  une réalité  toute différente  et que le terme de capitulation, que j'avais employé, était  plus approprié  pour d'écrire le  lâchage de Renault par son actionnaire de référence. 

Si l'on ne peut faire abstraction des difficultés  dans lesquelles il " rame"  le PDG aurait du expliquer , â  la  dernière  assemblée  des actionnaires, comment avec 2 sièges  dans  les instances dirigeantes  de Nissan, la filiale de Renault, sur les 11 que compte le CA du partenaire  de Renault il pense tenir un quelconque rôle . Monsieur Senard ne  voit-il, qu'il perce la coque et que Renault coule ?

Dans quelques heures il sera trop tard.  Le CA  de Nissan sera bouclé  et le rapport des forces ne sera pas au bénéfice de Renault. Le journal " le Monde' de nous expliquer  que les relations au Japon font une large place à  cette conception  des rapports humains. Quels sont les actionnaires de Nissan ? Renault et Mercedes avec pour le premier avec 43'3% et  environ 3%,  pour le second. Le suivant (japonais  ? )  est à moins de 2%! Et curieusement  nos libéraux invitent la marque française  à se faire  hara-kiri

Il n'y a aucune raison de faire confiance aux instances dirigeantes de Nissan  Le remplaçant  de Carlos Ghosn' chez Nissan,  vient nous dire, avec le sourire  "vous comprenez le détournement, estimé,  de 100 millions d'euros, c'est culturel ! Pour un peu on entendrait la fameuse phrase  qui eut son heure de gloire ." C'est à l'insu de notre plein gré" En bon français  il se moque de nous.

Les subtilités  de la culture japonaise sont les résultats d'une histoire dans laquelle, pour différentes raisons celui qui vient d'ailleurs  est considéré  comme un envahisseur..  Parmi les us et coutumes  en vigueur au pays du Soleil Levant, dire oui prend plusieurs significations  : je suis d'accord, je vous ai entendu, j'ai bien compris ce vous me dites, etc. A tort ou à raison  nos " amis de Tokyo" réplique ici cette astuce. En bon français (bis)  c'est une définition  de l'état des relations entre eux et nous,  made in japan, en clair ils nous prennent  pour des cons !

Le 25 juin 2019 Claude.patfoort@orange.fr.

 

    

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.