MESSIEURS LES CENSEURS ...

@ aux lecteurs de Médiapart,

Je quitte donc Médiapart à l'échéance de mon abonnement, sur un acte de censure.

Je n'ai jamais insulté personne ici. Je n'ai jamais physiquement menacé personne. Je n'ai jamais traité quelqu'un de p..., de c......., comme certains qui ont ici pignon sur rue. Je n'ai jamais fait de prosélytisme religieux, je n'ai pas tenu de propos sexistes, ou racistes, comme ceux qui sont déversés parfois ici. On m'a promis de me "couper les c..... si j'allais à Misrata". On m'a suggéré de disparaitre physiquement. Ces personnes qui tiennent de tels propos sont toujours à l'oeuvre, avec une agressivité soutenue.

Mais j'ai osé dire, aujourd'hui, que "l'ethnicisation des conflits et la division avait toujours été l'arme favorite pour régner du colonialisme, du nazisme, et aujourd'hui de l'impérialisme otanesque".

Que l'on me prouve que cette assertion n'est pas justifiée historiquement.

J'ai ajouté que nous n'accepterions pas la somalisation de la Syrie, après la somalisation de la Libye.

Que l'on me prouve que cette assertion concernant la Libye n'est pas justifiée. Et je souhaite de tout coeur qu'elle ne se vérifie pas pour la Syrie.

Je rédigerai avant de partir d'ici quelques billets, dans le même esprit, mais tournés vers un avenir qui se situe désormais pour moi ailleurs qu'à Médiapart.

Voici mon dernier billet, consécutif à cet acte de censure :

@aux censeurs de Mediapart,

J'ai été censuré aujourd'hui, comme aux pires temps de la guerre d'Algérie.

Osez-donc censurer mon blog aussi !

http://blogs.mediapart.fr/blog/claude-ribeyrol/150312/recolonisation

"Messieurs les censeurs, bonsoir" (Maurice Clavel)

Claude RIBEYROL

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.