clbast37
ex-fonct. scientifique UE
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

4 Éditions

Billet de blog 5 déc. 2021

Le Service Volontaire Inter-Régional, un vaccin efficace contre la précarité

Le projet du SVIR propose aux volontaires de 16 à 18 ans des stages rémunérés dans les services communaux d’une région d’accueil différente de leur région d’origine. Après 9 mois d’activité au service de la population d’une région qu’ils auront appris à connaître, les ex-stagiaires pourront y trouver plus facilement un emploi stable ou une formation professionnelle en alternance.

clbast37
ex-fonct. scientifique UE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C’est à l’occasion du renouvellement des assemblées régionales que la proposition détaillée d’un SVIR est parue aux éditions Amalthée.

https://www.editions-amalthee.com/catalogue-livres-editions-nantes/essai/le-service-volontaire-inter-regional-pour-qui-comment/

Le réseau internet du SVIR est modulaire et fonctionne indépendamment du nombre de régions qui y prennent part. Il est composé de serveurs régionaux clonés et d’un serveur d’échange qui effectue à date donnée des échanges équitables entre régions inégales, sans intervention humaine.
La mise en œuvre du SVIR dépendra de l’initiative coordonnée de plusieurs exécutifs régionaux (au moins quatre régions participantes la première année). Au préalable, une commission SVIR de l’association Régions de France devra avoir déterminé et publié le calendrier commun et les procédures auxquelles les Régions participantes devront se tenir. En particulier cette commission établira le contrat type tripartite liant la Région, le stagiaire et la commune qui l’emploie dans ses services. Ce contrat mentionnera le montant de l’indemnité mensuelle versé par la Région au stagiaire.

Les 9 mois de stage au SVIR coïncidant avec les trois trimestres du calendrier scolaire, voici comment se déroulera leur préparation dans chacune des régions participantes disposant chacune d’un serveur régional.

En début d’année chaque région participante provisionnera une ligne de budget à hauteur du nombre N de postes de stage qu’elle est en mesure de financer et pour lesquels elle lancera un appel d’offres aux communes de son territoire.

Toute commune soumettant une offre devra préciser dans quel type de service le stage aura lieu, par exemple
1-Aide à la personne
2-Entretien des espaces et bâtiments publics
3-Cantines scolaires et associations humanitaires
4-Voirie et réseaux
5- Environnement et tourisme.
l’offre devra mentionner nommément le ou la responsable technique du service en question.
En tant que futur tuteur cette personne prendra part au forum d’orientation des stagiaires à leur arrivée en région d’accueil.
Les offres seront soumises au jugement majoritaire d'une commission d'élus régionaux pour en retenir les N  les mieux notées.

Toute personne résidant dans une Région participant au réseau du SVIR et âgée de 16 à 18 ans pourra se porter candidat à un stage. L’acte de candidature adressé à la Région de résidence ne mentionnera que les données personnelles, une copie de la carte d’identité nationale faisant foi. Le dépôt de candidatures sera clos le 1er Juillet. Si nécessaire, un tirage au sort désignera N candidat(e)s, auxquel(le)s il sera demandé de confirmer leur engagement volontaire avant le 15 Juillet.

Le 1er Aout, chaque région enverra la liste des volontaires recrutés sur son territoire au serveur d’échange du SVIR. Celui-ci renverra immédiatement à chacune la liste de volontaires venus des autres régions qu’elle devra accueillir. Comme les nombres de volontaires recrutés N1, N2.etc diffèreront d’une région à l’autre, le serveur d’échange assurera sans intervention humaine des échanges équitables entre les régions, chacune accueillant autant de volontaires qu’elle en « exporte ». L’algorithme du serveur d’échange, développé et testé sur un simple PC, est disponible en open source (moins de 100 lignes en PHP).

 A l’arrivée dans leur région d’accueil les volontaires auront accès à un forum d’orientation où ils(elles) rencontreront un nombre égal de recruteurs responsables de services communaux, leurs futurs tuteurs de stage, pour finaliser leur orientation. Chaque volontaire y aura des entretiens « d’embauche » avec 5 recruteurs différents, chaque recruteur avec 5 volontaires différents. Quand tous les entretiens auront eu lieu chaque entretien sera évalué sur une échelle de préférence combinée allant de 4(accord parfait) à 100(antipathie réciproque) par une formule simple combinant les préférences du volontaire (de 1 à 5) et du recruteur (de 1 à 5). Le classement des entretiens par ordre de préférence combinée déterminera les couples recruteur-volontaire les mieux accordés.

Bien entendu, l’organisation, l’enregistrement et l’évaluation des entretiens, suivi de la détermination des couples volontaire-tuteur les mieux accordés reviendra à un programme ad hoc du serveur régional. Si le résultat leur convient, les couples les mieux accordés rejoindront leur lieu d’affectation et le stage pourra commencer.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes portugais résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot