Le flou, le loup, la chèvre et le chou

Nostalgie ...j'ai retrouvé un opuscule publié en mars 2012 sous le titre« Le changement c'est maintenant mes soixante engagements pour la France». Et je me souviens du discours du Bourget fustigeant la finance, de la fameuse anaphore « Moi président, je .. »et des soirs de victoire d'Avril et de Mai 2012. Ah, les beaux souvenirs !

Nostalgie ...j'ai retrouvé un opuscule publié en mars 2012 sous le titre« Le changement c'est maintenant mes soixante engagements pour la France». Et je me souviens du discours du Bourget fustigeant la finance, de la fameuse anaphore « Moi président, je .. »et des soirs de victoire d'Avril et de Mai 2012. Ah, les beaux souvenirs !

Depuis, nous avons enfin un président normal, un président qui rassure. Qui rassure les marchés et les investisseurs. Qui rassure le MEDEF et au moins trois syndicats.Qui rassure les agriculteurs céréaliers. Qui rassure une police libre de contrôler sans entrave. Qui rassure les députés et sénateurs-maires exemptés de remettre leur mandat local entre des mains inexpérimentées, et de faire campagne devant les étrangers qui paient des impôts dans leur commune.

Autrefois, un ex-voto accompagnait les automobilistes avec la devise « Regarde Saint Christophe et va-t-en rassuré »Quel dommage que notre nouveau président n'ait pas ce beau prénom.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.