Grève de la faim au Centre de Rétention Administrative de Lyon depuis le 2 juillet

Depuis mardi 2 juillet les détenu·e·s du centre de rétention administratif (CRA) de Lyon Saint-Exupéry ont entamé·e·s une grève de la faim afin de dénoncer leur enfermement. Voici un communiqué signé par les détenu·e·s du CRA au sein des deux unités, bloc jaune et bloc bleu qu’ils souhaitent relayer le plus possible ; ainsi qu’une lettre remise aux keufs de la police aux frontières (PAF) du CRA.

Publié le 3 juillet 2019

Hier soir, mardi 2 juillet, les détenu-e-s du bloc jaune et bleu du CRA de Lyon Saint-Exupéry ont décidé-e-s de ne pas participer au repas du soir. Voici la retranscription d’un témoignage suite au choix de cette action collective

Tous ceux du bloc bleu et jaune nous nous sommes mobilisés.

Les raisons sont : le mauvais traitement de la police, nous sommes nombreux à nous être fait tabasser aujourd’hui.

Nous ne supportons plus les conditions obscures adminsitratives qui ne nous sont pas bien expliquées : visite aux consulats ou on nous dit ensuite « obstruction à la procédure » alors qu’on a coopéré lors des rendez-vous.

Certains sont gardés enfermés alors qu’il ont des passeports.

Et la nourriture est inmangeable et pas adaptée à la canicule c’est trop chaud et on a pas d’eau fraiche.

Ils nous traitent comme des animaux ici.

 ----------------

Depuis mardi 2 juillet les détenu·e·s du centre de rétention administratif (CRA) de Lyon Saint-Exupéry ont entamé·e·s une grève de la faim afin de dénoncer leur enfermement. Voici un communiqué signé par les détenu·e·s du CRA au sein des deux unités, bloc jaune et bloc bleu qu’ils souhaitent relayer le plus possible ; ainsi qu’une lettre remise aux keufs de la police aux frontières (PAF) du CRA.

" Au nom de tous les retenus
Centre de rétention administratif
Lyon Saint-Exupery

Fait à Lyon le 02/07/2019

Objet : Description et explication sur les conditions de rétention adminsitratif au CRA Saint-exupéry

Madame, Monsieur,

Au nom de tous les retenus au CRA de lyon Saint-exupéry, je vous écris pour vous alerter de la situation actuelle dans le centre. On est sujet à des décisions et ordres arbitraires et inhumains de la part des policiers de la PAF, à savoir des violences physiques, des placements en isolement, l’interdiction de ramener une partie de la nourriture dans nos chambres (le diner est servi à 19h et le petit déjeuner à 8h30 => 13h30 entre les 2 repas).

On subit également des violences psychologiques à savoir des insultes répétitives, l’extinction des lumières dans les couloires pendant la nuit pour nous « punir ».. On a églement été témoin de refus de soin pour certains retenus, de la saisie de leur matériel médical (béquilles).

Nous demandons et réclamons le changement de cette situation et la visite de responsables afin de constater nos dires... Nous avons commencé une grève de la faim générale le 02/07/2019 à 18h30

Ceci est un appel au secours. Veuillez trouver au dos de la page le nom et les signatures de tout les retenus "

Communiqué des prisonnier.es du CRA de Lyon Saint Exupéry (pdf, 1.4 MB)

Soutien aux prisonnièr-e-s ! Force à celleux qui luttent ! A bas les CRA ! Feu aux frontières !

 

Nous publions ces deux articles initialement parus sur rebellyon.info. : https://rebellyon.info/COMMUNIQUE-DES-DETENU-E-S-DU-CRA-DE-LYON-20883

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.