Des nouvelles de l'Africain blanc: "Ca bouge au Mali.....mais qui veut tant voir les islamistes arriver au pouvoir ?

La CEDEAO a décidé que la transition malienne pourrait durer un an. Sanogo le chef des putschistes lui avait accepté de signer le retour à « l’ordre constitutionnel » mais pour une durée de 40 jours. De plus la CEDEAO a décidé l’envoi de troupes au Mali, pas pour aller combattre les islamistes (en tout cas dans un premier temps) mais pour surveiller la transition… Le lycée français est protégé depuis lundi comme l’ambassade des USA à Kaboul : c’est plus les barbelés, les plots qui t’empêchent de te garer à moins de 4 m d’un mur d’enceinte, les badges pour rentrer sur le parking grillagé avec vigiles à l’entrée et les flics armés de kalachnikov tout autour. Maintenant c’est le quartier entier qui est bouclé par l’armée avec vérification des papiers et sens de circulation unique pour chaque rue… Sanogo est fâché et se dit qu’on l’a pris pour un con et ne veut pas des militaires de la CEDEAO sur le sol. Rappelons que notre premier ministre de transition, illustre astrophysicien, a aussi la nationalité américaine et comme Ouattara en Côte d’Ivoire a fait ses études et vécu aux USA…. Hier soir après les cours, patatrac des coups de feu et d’armes lourdes ont éclaté dans notre zone vers la télé à 1200 m de chez nous, les gens en motos fuyaient le coin et on nous a dit que les bérets rouges ( fidèles à l’ancien président ATT) et les bérets verts ( des putschistes) étaient en train de s’entretuer. Une collègue de Sona qui devait atterrir à Bamako a atterri à Ouagadougou sans que l’on sache si cela était dû à la météo (un putain de sable en suspension dans l’air depuis deux jours, et les voitures avaient leurs phares en plein jour..) ou bien aux discussions viriles qui avaient lieu. Finalement elle est retournée à Paris !! La télé a été prise puis reprise, idem pour l’aéroport, et ce matin un sacré orage a éclaté ce qui a permis de faire tomber le sable et nous empêche de savoir si le bruit est dû au tonnerre ou à des tirs. Parait que des avions ont atterri cette nuit mais je ne sais pas qui tenait alors l’aéroport. Si c’est les bérets rouges alors il y a fort à parier que des armes et des mercenaires sont descendus des avions. Mais bon les rumeurs sont toujours multiples dans ces cas-là. Les putschistes se tiennent dans une ville proche de Bamako, Kati et des combats féroces ont eu lieu la bas toute la nuit. En tout cas l’anniversaire de la mort de Ben Laden tombe bien, puisque de toutes les façons de lycée était fermé mercredi !! Ce matin la télé n’émet plus alors qu’à 3h30 les putschistes avaient annoncé avoir repris les points stratégiques. Tiens ça tire à environ 200 m, des mitraillettes légères. Je pense que les choses vont bouger ce mois-ci. En tout cas toujours personnes pour combattre les islamistes. Ce qui peut être emmerde bien l’Algérie, pays aux richesses immenses et le seul à avoir battu les terroristes et qui peut se retrouver avec une grande zone islamiste au sud. Même les printemps arabes n’ont pas eu prise sur ce gouvernement qui connait bien les manipulations... Je ne comprends rien à ce qui se passe mais c’est certain que de grandes puissances tirent les ficelles. Ce qui me fait chier c’est que Boko haram s’installe au Mali et comme cela veut dire en Haoussa « l’éducation occidentale est un péché » , ca n’augure rien de bon pour nous. Putain d’explosion qui vient d’avoir lieu….Bon je vais boire un café,

Bises Ps: n'ayez pas peur pour nous , c'est pas comme la télé, nous ne voyons aucun mort, aucune explosion, pas de militaires, les gens passent devant chez nous comme d'hab (peu nombreux , mais il pleuviote encore et c'est férié) et les oiseaux gazouillent. Les explications en cours ne nous concernent pas et pour un sourd la journée n'aurait rien d'inhabituelle.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.