13 AVRIL 2021 : 5 ans loi 2016 Prostitution !

Dimanche 11 Avril 2021, à l’occasion des 5 ans du vote de la loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées, le Collectif Abolition Porno Prostitution, organise un rassemblement à 14h au métro blanche, devant le Moulin Rouge, au cœur du quartier rouge de Paris, haut lieu de l’exploitation sexuelle.

Collectif Abolition Porno Prostitution devant le Moulin Rouge pour les 5 ans de la loi 2016 Collectif Abolition Porno Prostitution devant le Moulin Rouge pour les 5 ans de la loi 2016


Accompagnées par les colleuses de l’Amazone Paris, créé par Marguerite Stern, nous célébrerons l’anniversaire de cette loi qui représente une date clé dans l’histoire de la lutte contre les violences machistes, mais nous dénoncerons également sa trop faible application ainsi que les failles qu’il est urgent d’améliorer.

COLLECTIFAPP.COM

Photographe Pauline Makoveitchoux

La loi de 2016 a marqué la reconnaissance de la prostitution en tant que violence, a mis fin à la répression des prostituées et à l’impunité de leurs clients en inversant la charge pénale, a donné un coup d’accelerateur à la répression du proxénètisme et a permis la mise en place de centaines de parcours de sorties de la prostitution.


Cependant, comme tout grand projet de société, cette loi est perfectible. Nous réclamons une phase 2 de celle ci :

  • Nous voulons que la loi soit appliquée partout en France de manière uniforme, car dans les régions qui ont fait preuve d’une réelle volonté politique de mise en œuvre, elle fonctionne. La pénalisation des clients entraîne une diminution de la demande et donc de l’offre (c’est-à-dire de l’exploitation sexuelle).
  • L’urgence sur laquelle nous voulons aujourd’hui attirer l’attention des pouvoirs publics est la nécessité d’améliorer l’offre de prise en charge des femmes victimes de cette industrie criminelle. 

Photographe : @bleuepatate

Ce qui manque encore cruellement, ce sont des lieux d’accueil pour les femmes et les mineures, apportant une réponse pertinente à l’ensemble des problématiques liées à la prostitution : suivi psychologique axés sur les psychotraumatismes et les addictions, accès au logement, à un titre de séjour, conseil et soutien juridique… 

Nous voulons également une indemnité permettant aux femmes qui s’engagent dans un parcours de sortie de vivre dignement et de se reconstruire jusqu’à un retour possible à l’emploi.

  • Enfin, nous exigeons la mise en place de grandes campagnes de prévention éduquant la population aux dommages causés par le système prostitutionnel pour lutter contre la banalisation de cette violence qui passe notamment par une omniprésence de la pornographie dans la culture populaire.

La lutte pour l’abolition de la prostitution a, de tout temps, été menée par des survivantes, des femmes qui ont pu échapper à cette violence, reconstruire leur vie, et ensuite révéler la réalité sur cette industrie et les hommes qui en profitent. C’est pourquoi nous viendrons diffuser les discours de survivantes militantes du monde entier, au sein même du quartier rouge de Paris.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.