collectif Chronik
Collectif engagé dans le débat d'idées & l'analyse critique
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 oct. 2022

collectif Chronik
Collectif engagé dans le débat d'idées & l'analyse critique
Abonné·e de Mediapart

Conférence-débat : « Les nouvelles formes de mobilisation citoyenne »

C’est un fait, la démocratie représentative est en crise. Une fatigue démocratique qui s’exprime par une défiance à l’égard de gouvernants, accusés pêle-mêle d’incompétence, d’impuissance, d’immoralité et de non-représentativité. Des critiques qui nourrissent le phénomène de l’abstention, Conférence-débat organisée par Chronik. Mercredi 26 octobre à 18h30, au « QJ – Quartier Jeunes ».

collectif Chronik
Collectif engagé dans le débat d'idées & l'analyse critique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C’est un fait, la démocratie représentative est en crise. Une fatigue démocratique qui s’exprime par une défiance à l’égard de gouvernants, accusés pêle-mêle d’incompétence, d’impuissance, d’immoralité et de non-représentativité. Des critiques qui nourrissent le phénomène de l’abstention, particulièrement prégnant chez les jeunes (18-30 ans). Or la crise du système représentatif n’est pas forcément synonyme de dépolitisation ou de désengagement des citoyens.

En réalité, de nouvelles formes de mobilisations citoyennes se développent, des modes d’action démocratiques se déclinent dans l’espace public comme dans le cyberespace et les réseaux sociaux. Outre les pratiques de « démocratie participative », les formes alternatives au système représentatif donnent lieu à des expérimentations diverses de mobilisation autour de sujets particulièrement sensibles pour une génération de citoyens : la justice sociale et écologique, mais aussi la lutte contre le racisme, le sexisme et l’écologie. Des mouvements émergent ainsi pour dénoncer l’immobilisme institutionnel et politique, réveiller les consciences et secouer les schémas dominants.

Pour débattre de ces nouvelles pratiques de la démocratie, Chronik vous invite à la Conférence-débat de Réjane Sénac et Ulysse Rabaté, au QJ-Jeunes, le mercredi 26 octobre à partir de 18h30.

  • Réjane Sénac est directrice de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), autrice de Radicales et fluides. Les mobilisations contemporaines (2021) aux Presses de Sciences Po
  • Ulysse Rabaté est chargé de cours à l’Université Paris 8 et président de l’association Quidam pour l’éducation populaire, ancien conseiller municipal de Corbeil-Essonnes (91). Engagé en banlieue, Ulysse Rabaté a signé, en 2021, Politique, beurk, beurk. Les quartiers populaires et la gauche : conflits, esquives, transmissions (aux éditions du Croquant).
  • La Conférence-débat sera animée par Béligh Nabli

Lieu : QJ – Quartier Jeunes – 18h30-20h30

Adresse : 4, place du Louvre, 75001 Paris

Métro : Louvre-Rivoli – Ligne 1

Entrée libre

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Squats, impayés de loyer : l’exécutif lance la chasse aux pauvres
Une proposition de loi émanant de la majorité propose d’alourdir les peines en cas d’occupation illicite de logement. Examinée à l’Assemblée nationale ce lundi, elle conduirait à multiplier aussi les expulsions pour loyers impayés. Une bombe sociale qui gêne jusqu’au ministre du logement lui-même. 
par Lucie Delaporte
Journal
Dans le viseur de la HATVP, Caroline Cayeux quitte le gouvernement
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani
Journal
La Fnac cède à l’extrême droite et retire un jeu de société « Antifa »
Des tweets énervés et mensongers émanant de l’extrême droite et d’un syndicat de commissaires de police ont convaincu l’enseigne de retirer un jeu de société édité par Libertalia. L’éditeur-libraire croule depuis sous les commandes.
par Christophe Gueugneau
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart