Nice, capitale de la transition ou de l'esbrouffe écologique en 2021 ?

Les 30 septembre et 1er octobre 2021, la ville de Nice sera le théâtre d’un forum international sur la Transition : le Transition Forum, au Palais de la Méditerranée. Sans la société civile ni les citoyens. Entre soi. Christian Estrosi met en pratique sa devise : ‘’Mettre l’écologie au service de l’économie’’… La question citoyenne : est-ce un festival du greenwashing ? Eléments d'appréciation…

Les 30 septembre et 1er octobre 2021 aura lieu l’événement Transition Forum à Nice, au Palais de la Méditerranée, à l’occasion des ‘’Nice Transition Days, le plus grand festival d'innovations écologiques qui aura lieu du 27 septembre au 3 octobre 2021 sur la Métropole Nice Côte d'Azur’’.[1]

Au premier abord, nous pourrions nous en réjouir. Mais il ne faut pas y passer des heures pour comprendre en quoi consiste la manifestation, une fois le décorum communicationnel mis de côté…

L’Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d'Azur[2] livre d’ailleurs une première clé, en évoquant un ‘’forum économique international’’. Et revoici l’écologie au service de l’économie, comme le répète si souvent le maire de Nice…

En premier lieu, cet événement, coorganisé avec le media économique La Tribune, a pour partenaires officiels Total Energies, le Crédit Agricole et Veolia. Faut-il rappeler que Total Energies est la nouvelle dénomination du géant Total, dont le cœur de métier a jusqu’alors été centré sur les énergies fossiles ? Le site Investir éthique indique : ‘’L'activité de Total est intrinsèquement dommageable à l'environnement. La grande majorité de ses revenus provient des énergies fossiles, bien que l'entreprise investisse dans les énergies renouvelables.’’, ‘’L'entreprise a une politique de lobbying très agressive. Elle a aussi été impliquée dans plusieurs affaires de corruption.’’[3] Voilà qui paraît un peu fâcheux pour parler transition écologique, non ? Mais ce n’est pas tout. Faut-il rappeler que le Crédit Agricole est noté 38 sur 100 par le site Moralscore (éthique, RSE, environnement), sur la base de sa ‘’très faible action pour le climat’’ ?[4] Sur le site investir-éthique, il est indiqué que cette société  ‘’cessera son soutien aux entreprises du charbon d'ici 2030 pour les pays de l'OCDE et d'ici 2040 pour la Chine. Mais aucun engagement n'a été pris pour le pétrole ni le gaz. Selon un rapport des Amis de la Terre, les émissions conjointes de BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale et BPCE sont équivalentes à 4,5 fois les émissions de la France.’’

Faut-il rappeler, enfin, que Veolia a été confronté à quelques sérieux soucis judiciaires ? ‘’En 2017 Veolia a été poursuivi par le parquet national financier pour corruption dans sa filiale roumaine. Il y a eu aussi des soupçons de favoritisme dans l'attribution de contrats de gestion de l'eau (et un épisode de Cash Investigation à ce sujet).’’ (source : site investir-éthique).

Trois ministres seront présents : Barbara Pompili (transition écologique), Bruno Lemaire (économie, finances et relance), Clément Beaune (secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes). Également deux députés européens (Pascal Canfin, Sandro Gozi), la maire de Paris (Anne Hidalgo), des directeurs-trices de banque (Crédit Agricole, Banque des Territoires, Banque de France), et de nombreux-ses dirigeant-es d’entreprises. Corinne Le Quéré, présidente du Haut Conseil pour le Climat, et Rob Hopkins fondateur anglais du mouvement international des villes en transition, seront également de la partie.

Des représentants de la société civile niçoise y seront-ils conviés ? Que nenni ! ‘’Les 30 septembre et 1er octobre prochains, les top décideurs, fournisseurs et investisseurs seront réunis dans le cadre exceptionnel de l’Espace VIP B2B du Palais de la Méditerranée, à l’occasion du Transition Forum’’, avec ‘’espace de networking VIP, buffet déjeunatoire’’[5]… Oserait-on travailler sur la transition sans même envisager l’implication massive de ladite société civile ? Bel accroc !

Lionel Le Maux, le président fondateur de Transition Forum annonce la couleur : ‘’Nous sommes à un moment clé de notre histoire : nous menons une bataille contre le réchauffement climatique que nous ne pouvons pas perdre.’’ Jusque-là, nous sommes en phase, à ceci près que la bataille (le mot semble bien faible) de la transition ne se limite pas au climat, mais aussi à l’ensemble des atteintes anthropiques aux écosystèmes planétaires, qui présentent de multiples impacts à très grande échelle : problème des injustices mondiales et des libertés, des ressources naturelles, des déchets, de la destruction des écosystèmes naturels (dont les forêts et les zones humides), de l’équité dans l’accès aux systèmes sanitaires, de la malnutrition et de la faim dans le monde, etc.

Voyons ce qu’en dit Christian Estrosi, maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d’Azur : "Ce sommet de deux jours nous permettra à nouveau d’avancer concrètement vers des solutions durables en matière d’emploi, de logement, de sécurité alimentaire ou encore d’énergie"[6]. C’est ici que le bât continue de blesser, ou que le voile commence à devenir diaphane. Pourquoi ? Pour mille raisons. Le maire de Nice est passé maître en récupération. Le Tour de France passe à Nice ? Aussitôt, la ville devient championne des villes cyclables, alors que son bilan historique est des plus médiocres en la matière : les discours et plans vélos ont toujours été meilleurs sur le papier que dans le monde réel. Le Transition Forum s’installe à Nice en septembre 2021 ? Parions que la ville se métamorphosera, comme par enchantement, en ville leader mondial de la transition écologique…

Mais au-delà des promesses permanentes, qu’a déjà prouvé, factuellement, le maire de Nice en matière de transition écologique ?

D’abord, le plan climat niçois patauge depuis 2012. Son premier exercice 2012-2018 a accouché d’une souris climatique. Le transport routier, premier facteur d’émissions de CO2, a même vu les siennes augmenter de près de 1% sur la période, au lieu d’une baisse visée de -20%. Non seulement la seconde version, PCAET 2019-2025 (Plan Climat Air Energie Territorial), n’annonce pas de résultats fondamentalement différents, au vu de ses fiches-actions et de son système déficient de management en silo, mais la ville-métropole niçoise porte ou soutient des projets tout à fait contraires au vent de l’histoire. Exemple : alors que les besoins de bureaux se sont effondrés, et que le degré d’autonomie alimentaire de la ville n’est que de 2,1%, le maire-président persévère dans la bétonisation des terres fertiles de la basse plaine du Var, avec son programme oxymorique ‘’Ecovallée’’. Autre exemple ? Le maire-président a récemment réitéré son soutien au projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice, qui permettra une augmentation de +50% du trafic passager entre 2019 et 2030 (7 millions de passagers supplémentaires), avec des milliers de vols et des dizaines de milliers de tonnes de CO2 en prime. Le directeur dudit aéroport, Franck Goldnadel, interviendra d’ailleurs lors du Forum, pour évoquer le … tourisme durable. On pourrait en rire si ce n'était pas affligeant. Pour situer le personnage : lors d'une réunion avec la métropole niçoise sur le climat, il s'est félicité que les passagers pouvaient rejoindre l'aéroport en vélo (donc juste avant de dépenser des tonnes de CO2)...

En somme, la ville-métropole niçoise est-elle championne de la transition écologique, ou du déni et de la dissonance cognitive : en bref, de l'esbrouffe écologique ? C'est une question...

Tou-tes les intervenant-es sont-ils bien sensibilisé-es au fait qu’ils ou elles pourraient participer à une grande opération de greenwashing politique ? Au passage, passeront-ils ou elles par le tarmac de l’aéroport, ou par le quai de la gare de Nice ?

Citoyen-nes niçois-es : laisse-t-on faire sans sourciller ou allons-nous partager nos doutes auprès de ces ''top managers'' ?

[1] (https://www.meet-in-nice.com/agenda/evenement/14367-2021-transition-forum

[2] https://www.meet-in-nice.com/agenda/evenement/14367-2021-transition-forum

[3] https://investir-ethique.fr/comparateurs/comparateur-bourse-ethique-cac-40/

[4] https://moralscore.org/sectors/banques/criteria/

[5] https://nice.transition-forum.org

[6] https://tribuca.net/societe_90068922-ecologie-4eme-edition-du-transition-forum-a-nice

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.