Ne laissons pas le PSG défigurer GRIGNON !

Le PSG voudrait construire à THIVERVAL-GRIGNON (78) son nouveau centre d'entraînement dont le cahier des charges évoque l'architecture "ambitieuse, résolument moderne et facilement identifiable par les médias et le public, afin de transformer le site en lieu emblématique". Qui peut sérieusement croire que l'implantation de ce complexe pharaonique serait "respectueux du site" de GRIGNON ?

Ne laissons pas le PSG défigurer GRIGNON !

Le Centre d’entraînement du Real Madrid Le Centre d’entraînement du Real Madrid

Depuis plusieurs mois, le projet de vente par l’Etat au PSG du domaine de GRIGNON dans les YVELINES, suscite la protestation de la communauté scientifique, des riverains, des défenseurs de l’environnement et du patrimoine et plus généralement des amoureux de la nature. 

Dans ce haut lieu de science, d’histoire et de culture niché dans un écrin naturel préservé, le club de football parisien rêve d’installer son nouveau « centre d’entraînement et de formation », qui lui permettrait de rivaliser avec ses concurrents européens.

Milan, Barcelone ou encore Manchester disposent déjà de telles structures gigantesques.

Le PSG veut désormais la sienne.

Autant ce souhait est légitime, autant l’idée de le concrétiser dans un lieu aussi exceptionnel que le domaine de GRIGNON est une aberration.

Et un véritable scandale.

Car la construction d’un tel complexe dans le parc historique de près de 300 ha clos de murs qui ceint le magnifique château Louis XIII construit en 1636 par le Marquis de GRIGNON, serait une véritable profanation.

Certes, on entend çà et là s’élever les voix lénifiantes des défenseurs du projet affirmant que le projet du PSG serait parfaitement « respectueux du site », que les « besoins » du Club seraient « tout à fait raisonnables », que l’Etat « fera respecter les règles qui sont applicables sur ce site et les protections qui s’imposent en matière des sites et de patrimoine » …

Certes ….

Mais les discours, surtout lorsqu’ils accompagnent un projet de vente à 35 millions d’euros, restent des discours.

Et les règles d’aujourd’hui ne sont pas nécessairement celles de demain. Surtout après une vente à 35 millions d’euros …

Seuls comptent les faits. Et, comme l’on sait, les faits sont têtus !

Or, que désire le PSG ?

La réponse est claire : un centre d’entrainement et de formation dont les dimensions lui permettent de faire au moins jeu égal, sinon de supplanter ses rivaux. Il ne quittera donc pas le Camp des Loges, jugé trop étroit, pour se cantonner à quelques mètres carrés de terrain supplémentaires !

Son nouveau camp d’entrainement sera bel et bien, comme l’écrivait Le Parisien au mois de janvier, « pharaonique ».

Le même Parisien, toujours particulièrement bien informé lorsqu’il s’agit du PSG, a d’ailleurs eu accès au cahier des charges du futur centre « dédié à la performance » et ce qu’il décrit dépasse de loin la petite infrastructure légère et gracieuse à laquelle font mine de croire les partisans de l’arrivée du PSG à GRIGNON.

Qu’on en juge !!

« Les responsables du PSG, écrit le quotidien, veulent rivaliser avec les meilleurs clubs européens (Arsenal et le Real Madrid sont notamment cités comme modèles pour leurs infrastructures d'entraînement) et mettre leurs joueurs dans des conditions de travail optimales, entre autres choses pour tout ce qui concerne le domaine sportif. C'est pourquoi le centre devra compter pas moins de treize terrains dont « quatre contigus et exclusivement dédiés à l'équipe professionnelle ».

Huit autres, dont au moins la moitié en synthétique de dernière génération, seront dévolus aux autres équipes. Enfin, le PSG entend disposer d'un terrain couvert, là encore en pelouse synthétique. »

Le club, poursuit Le Parisien, « fera construire deux stades, un de 5 000 places et l'autre de 1 000 places »  ajoutant que « Ces stades devront donc être équipés d'un éclairage adéquat et bénéficier d'un parking d'environ 1 000 places pour les spectateurs »

Le journal précise : « Évidemment, toutes ces infrastructures seront adaptées au site choisi. Si le PSG s'implante à Thiverval, le stade principal pourrait être construit dans un rayon de dix kilomètres. » .

Pourrait …. Ce qui signifie qu’il pourrait tout aussi bien être construit sur le site … Et qu’en toute hypothèse, ce serait le cas du « petit » stade de 1000 places !

Enfin, toujours selon le Parisien qui, rappelons-le, déclare avoir « consulté le cahier des charges établi par les dirigeants parisiens » :

« Outre la zone sportive d'entraînement, ce nouveau « camp des Loges » comptera un centre médical et de recherche, une zone résidentielle et scolaire pour les apprentis footballeurs, des bureaux administratifs, un espace pour les médias et différentes zones techniques. Mais le club de la capitale espère aussi générer des recettes additionnelles et envisage de céder les droits à construire pour un hôtel, un restaurant ou une boutique. Le centre pourrait également être loué pour accueillir des stages d'équipes nationales ou de jeunes joueurs. »

Et tout cela sur le site de GRIGNON sans qu’il y soit porté atteinte ?

Tout en le préservant ?

Tout en lui conservant son intégrité, sa beauté, son charme, sa richesse et sa vocation ?

Comment croire à cela ?

Surtout lorsque l’on sait que le cahier des charges auquel Le Parisien a eu accès précise que le nouveau centre d’entraînement du PSG :

« présentera une architecture ambitieuse, résolument moderne et facilement identifiable par les médias et le public, afin de transformer le site en lieu emblématique »

Transformer le domaine de GRIGNON en « site emblématique » du PSG, en « exigeant » (toujours selon Le Parisien) de pouvoir disposer de 30 ha pour la partie sportive et d'une réserve foncière équivalente « pour des projets immobiliers complémentaires » tout en respectant ce lieu naturel, scientifique, historique et mémoriel unique ?

Qui peut, sérieusement, soutenir une telle ….énormité ?

Enorme, comme le nouveau centre d‘entrainement qu’ambitionne le PSG.

Enorme, comme le scandale que constituerait sa construction dans l’écrin de GRIGNON.

Le Centre d’entraînement Etihad à Manchester Le Centre d’entraînement Etihad à Manchester

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.