#lundi14septembre: les jeunes filles disent "stop" au sexisme à l'école

Cette année, fortes chaleurs riment avec rentrée. Pour les jeunes filles, venir en jupe, t-shirt léger ou en short, c'est indécent et inadéquat pour étudier. Face à ces règles et remarques sexistes dont beaucoup d'entre elles font face au sein de leur établissement scolaire, elles ont décidé de lancer le mouvement #lundi14septembre afin de lutter contre ces injustices.

Des jeunes femmes qui disent « stop » au sexisme à l’école

Une jupe, un crop-top ou encore un short, c'est une tenue interdite par de nombreux collèges et lycées car jugée "provoquante" ou "inadéquate", même sous une chaleur étouffante. Chaque année, de nombreuses jeunes filles font face à des réflexions plus que sexistes de la part de surveillants, professeurs, CPE ou directeurs, lorsque certaines d’entre elles vont jusqu’à se faire refuser l’accès en cours. En effet, en 2020, les jeunes filles ne peuvent toujours pas s'habiller comme elles le souhaitent. 

« Ta tenue déconcentre les garçons », « c’est vulgaire », « c’est une tenue de plage, pas une tenue pour étudier » sont quelques unes des nombreuses remarques que reçoivent ces jeunes filles au collège ou au lycée, concernant leur tenue vestimentaire. 

© @NaisTalon

 

Un mouvement lancé sur les réseaux sociaux 

Seulement deux semaines après la rentrée scolaire, plusieurs jeunes filles ont partagé leur expérience sur les réseaux sociaux. Certaines racontent comment elles se sont vues refuser l’accès à leur établissement scolaire en raison de leur tenue, d’autres partagent des photos d’affiches publiées dans les couloirs du collège ou du lycée qui stipulent que pour venir à l’école, c’est tenue correcte exigée ! Face à ces nombreux témoignages, elles ont décidé de lancer le mouvement du #lundi14 septembre, principalement sur Twitter et TikTok, deux plateformes très prisées des adolescents. 

Elles ont donc décidé de venir à l’école ce lundi, habillées d’une manière que leur établissement scolaire jugerait « provocante », avec une robe d’été, un t-shirt qui laisse apparaître le ventre, ou encore un short, tout en postant une photo de leur tenue, suivie du hashtag #lundi14septembre. 

Le mouvement du #lundi14septembre a pris une ampleur inattendue, allant jusqu’à obtenir le soutien de la ministre déléguée à la citoyenneté, Marlène Schiappa, ainsi que de nombreux collectifs féministes. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.