Community managers en grève
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 janv. 2020

Appel au blocage numérique le vendredi 24 janvier

.

Community managers en grève
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La grève contre le projet de la réforme des retraites dure depuis bientôt 50 jours. Le 24 janvier, prochaine journée de mobilisation, de nombreuses actions sont prévues. Pour nous aussi, travailleuses et travailleurs du numérique, notre grève doit être visible.

À la suite de notre appel précédent (aussi ici : onestla.tech), nous appelons à bloquer et occuper nos plateformes collectivement le vendredi 24 janvier. Pendant 24 heures, ensemble, bloquons et occupons l’accès aux sites web, aux systèmes automatiques et aux réseaux sociaux que nous gérons. De nombreuses actions de blocage ou occupation numérique ont déjà eu lieu, cette fois-ci, agissons ensemble ! Montrons que nous sommes toujours présents, déterminés, nombreux, et solidaires.

Différentes formes de blocage

Comme nous l’écrivions précédemment, plusieurs formes de blocages sont possibles :

  • Le blocage d’accès (total ou partiel) ;
  • L’occupation éditoriale ;
  • L’affichage d’un message (non-bloquant).

Une action collective pour construire le rapport de force

En réalisant ces actions de façon collective, nous revendiquons le blocage comme un exercice du droit de grève pour les travailleurs du numérique, et nous limitons les risques de sanction qui pourraient intervenir en agissant de façon isolée. Dans beaucoup de professions, utiliser son outil de travail pendant une grève pour un blocage, l’organisation de piquets de grève, sont des pratiques syndicales courantes. L’état du droit concernant les grèves numériques est encore flou, mais ce flou peut nous être favorable.

C’est le rapport de force et l’action collective qui nous protègeront le mieux des sanctions. Regroupé dans une même action, nous pouvons plus facilement la revendiquer comme un mouvement d’ensemble.

Par ailleurs, en cas de menace ou sanction d’un employeur suite à cette action, tous les participant·es s’engagent collectivement à dénoncer les tentatives de pression de cet employeur.

Comment participer ?

→ Indiquez votre participation à l’action collective du 24 janvier >>sur cette page<<

  1. Discutez-en avec vos collègues.
    Nous conseillons d’agir à plusieurs, avec le soutien de collègues de votre équipe ou la légitimité d’une assemblée générale.
    Pour un rappel des fondamentaux de la grève, vous pouvez consulter greve.cool.
  2. Préparez le blocage ou l’occupation.
    Pour un site : vous pouvez programmer le blocage à l’avance avec le widget de grève prêt à l'emploi.
    Pour les réseaux sociaux : vous pouvez programmer vos tweets et posts sur Facebook.
  3. Indiquez votre participation à l’action collective du 24 janvier sur cette page.
    Si possible, annoncez aussi votre intention de bloquer sur les réseaux sociaux, en mentionnant #blocage24janvier ou @onestlatech.
  4. Vendredi 24 janvier, mettez en place le blocage ou l’occupation.

Vous pouvez utiliser ce visuel pour afficher votre grève : https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2020/01/23/engreve.png

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
Entre le Covid et la présidentielle, quelle place pour le travail, les travailleuses et les travailleurs ? La rédaction répond à vos questions
Venez échanger avec des journalistes de la rédaction autour de la couverture des questions sociales à Mediapart. L’occasion de revenir sur les enquêtes, reportages et articles qui ont fait l'actualité. Pour poser vos questions, cliquez ici.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Politique
À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé
Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes