Contre >< Pouvoir
Stratégies unitaires face au bloc bourgeois et identitaire lors des prochaines présidentielles
Abonné·e de Mediapart

20 Billets

1 Éditions

Billet de blog 18 avr. 2022

Contre >< Pouvoir
Stratégies unitaires face au bloc bourgeois et identitaire lors des prochaines présidentielles
Abonné·e de Mediapart

CES 3 TYPES DE CONS CITOYENS QUI VEULENT VOTER LE PEN

On pourrait dire qu'il existe trois catégories d'électeurs Le Pen : les haineux, les ignorants, et les dégoutés qui appellent au "Tout sauf Macron". Ces derniers nous invitent à porter le fascisme au pouvoir en insinuant que ce sera forcément moins pire qu'avec Macron. D'autres semblent conscients du danger mais pensent pouvoir provoquer ainsi une "révolution"...

Contre >< Pouvoir
Stratégies unitaires face au bloc bourgeois et identitaire lors des prochaines présidentielles
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour résumer, on pourrait dire qu'il existe seulement trois catégories d'électeurs Le Pen :

1 - Les haineux, c'est à dire les racistes, les islamophobes, les homophobes, et toutes ces ordures qui sont déjà d'accord avec le projet clairement fasciste du RN : permis de tuer pour la police, discrimination des non-blancs, chasse aux musulmans et aux sans papiers, suppression du statut de réfugié, etc.

Hélas, il ne reste plus grand chose à faire pour toutes ces personnes contaminées depuis des années par leur entourage ou complètement enfermées dans leur bulle de haine, leur fachosphère sur CNews ou internet, leurs influenceurs "patriotes", leurs boucles whatsapp ou facebook pleines de fake news et de discours confus...

2 - Les ignorants, c'est à dire les rares personnes qui n'ont pas encore compris la nature raciste du programme de Marine Le Pen, le danger pour nos institutions que représenterait la prise de pouvoir de ces nombreuses forces réactionnaires cachées derrière la vitrine RN.

Ils n'ont peut-être pas bien lu entre les lignes, ils n'ont peut-être aucune idée de l'Histoire du fascisme français, de sa violence extrême et quotidienne... Cette ignorance est peut-être excusable, en tout cas rattrapable mais en ayant lu ces quelques lignes ou regardé cette vidéo sur le péril Le Pen ils n'auront plus d'excuses possibles.

3 - Et puis, depuis quelques jours, face à ce faux duel entre la peste et le choléra, deux ultra-riches très d'accords entre eux pour continuer de faire payer aux pauvres le festin des puissants, tout en projetant la faute sur les musulmans et les migrants, apparaissent certains discours appelant au vote Le Pen pour "pousser les Français à la Révolution"...

Ceux-là se croient très conscients des risques que représente l'arrivée au pouvoir du fascisme, mais sont convaincus que cet électro-choc est ce dont les Français auraient besoin pour se "réveiller" et sortir de l'inaction... Ils oublient les plans du clan Le Pen pour dissoudre l'assemblée et imposer une fausse proportionnelle qui lui garantira la majorité au parlement. Commençons donc par leur poser une simple question :

QUELLE RÉVOLUTION A EU LIEU SOUS LE FASCISME ?

La Révolution nécessite des conditions matérielles fertiles, un niveau d'accès à l'information et de conscientisation politique, d'organisation ouvrière, de réseaux locaux de solidarité et le fascisme a justement été inventé pour détruire ou empêcher systématiquement toutes ces conditions.

Il a été imposé aux syndicalistes italiens, aux Fronts Populaires en Allemagne (Hitler), en Espagne (Franco) ou en France (Pétain) pour éviter toute contagion communiste en Europe suite à la Révolution russe. Il s'est toujours installé en profondeur dans ces sociétés et ses premières victimes sont systématiquement les militants révolutionnaires, anarchistes, communistes, syndicalistes, antifascistes...

Aujourd'hui, ces résistants gilets jaunes, black blocs, travailleurs en lutte, militants écolos, sont déjà la cible des forces de l'ordre auxquelles Le Pen veut offrir le permis de tuer et des peines planchers pour ceux qui oseraient s'opposer. Rappelons qu'elle et son parti ont déjà voté toutes les lois liberticides et xénophobes de Macron et l'ont même poussé à aller plus loin !

En plus de l'État policier que nous promet le camp fasciste (déjà voté à plus de 75% par les policiers et soutenu par la plupart de leurs syndicats), cette victoire va finir de fracturer nos mouvements sociaux et les Français en général qui vont s'entre-déchirer au lieu de résister ensemble aux politiques économiques qui seront les mêmes, sous Le Pen comme sous Macron.

La classe dominante au pouvoir peut se permettre un tel quinquennat afin de piétiner tout ce que nous avons pu construire ces dernières années et mater toute rébellion possible pour quelques décennies. Beaucoup de militants se sont déjà démotivé en voyant plus de Français embobinés par l'escroquerie du camp de la haine que de convaincus par l'Avenir en commun, et ce dégout va continuer de creuser le fossé entre nous si le fascisme s'installe, le système répressif se renforce et les horreurs s'accumulent.

Difficile aussi d'espérer quoi que ce soit de vous, ces gilets jaunes qui veulent "essayer le fascisme", parce qu'on n'a "pas encore vu, on connait pas"... On ne vous imagine pas vous battre dans la rue contre les milices néo-nazis mais plutôt chez vous à "observer comment elle s'en sort", surement devant Hanouna, satisfaits du programme annoncé et de la "priorité nationale" dont vous bénéficierez...

ÉVITONS LES POSTURES BINAIRES DANS CES GRANDES HEURES DE L'HISTOIRE

Non, dire du mal de Le Pen ou du RN ce n'est pas appeler à voter Macron. Le Pen est la conséquence de Macron et l'un n'existerait pas sans l'autre. Macron est le premier responsable de cette situation, c'est ce que l'Histoire doit retenir et il devra rendre des comptes comme tous ceux qui l'ont suivi dans cette stratégie diabolique.

Non, Le Pen ne sera pas "forcément moins pire" que Macron et ne va rien arranger à la crise sociale, écologique ou aux violences policières, bien au contraire. Elle et son parti sont dans le camp des ultra-riches et ne se sont pas opposé à la politique antisociale et sécuritaire de Macron.

Et non, s'abstenir ne favorise pas plus la victoire de Macron que celle de Le Pen à moins de pouvoir le démontrer...

Les seuls responsables de la victoire de Macron seront ceux qui iront voter pour Macron. Parmi eux, beaucoup feront ce choix pensant faire barrage au pire et ils auront de très bonnes raisons de le faire. Macron permettra certes plus de marge de manœuvre à nos luttes, nos médias indépendants et nos contre-pouvoirs, même si cela revient à remettre la même pièce dans la même machine à fabriquer de l'électeur Le Pen pendant 5 ans...

Les seuls responsables de l'arrivée au pouvoir du fascisme en France seront tous ceux qui iront voter pour le clan Le Pen, ces haineux et ces ignorants, plus la macronie qui nous aura tous enfermé dans cette situation schizophrène pensant ainsi pouvoir conserver le pouvoir. Dire "Tout sauf Macron" dans la situation actuelle c'est clairement dire "Votez Le Pen" ou en d'autres termes : "Les arabes dehors ! On est chez nous !"...

Les seuls qui auront les mains propres et la conscience tranquille après cette séquence désastreuse seront ceux qui refuserons de choisir entre le pire et celui qui amène le pire, ceux qui auront choisi le camp de l'abstention citoyenne et active, celle qui va chercher dans les prochains jours à politiser cet acte collectif, rendre ce boycott réel et populaire, rendre cette élection et la présidence qui s'en suivra les moins légitimes possibles !

Ce camp là nous le savons tous, sera le plus nombreux au soir des résultats. Pour la première fois cette année, nous pourrions même être majoritaires, quittant toute crédibilité à cette mascarade jouée d'avance. Alors faisons exploser ce score puisque c'est le seul moyen d'expression qu'il nous reste sur cette élection ! Toutes les autres options viendront offrir un peu plus de légitimité au camp fasciste, à la macronie fascisante et à ce simulacre de démocratie !

Abstention majoritaire ! Boycott populaire !

3ème tour social ! 3ème manche électorale !

Organiser le boycott : https://www.contrepouvoir.org/acte-2/

Nous rejoindre : https://t.me/joinchat/RojcfZbiol8yNmRk

#NiMacronNiLePen

#NiPesteNiCholera

#SansNous

#SansMoi

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
La Cnil saisie d’un recours collectif contre la « technopolice »
La Quadrature du Net a recueilli les mandats de 15 248 personnes pour déposer trois plaintes contre les principaux outils de surveillance policière déployés un peu partout en France. Elle demande notamment le démantèlement de la vidéosurveillance et l’interdiction de la reconnaissance faciale. 
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Santé
Soins non conventionnels : « Les patients ont une spiritualité, une part d’irrationnel »
Parmi les soins non conventionnels, au très large public, il y a de tout : certains ont trouvé une place auprès de la médecine traditionnelle, d’autres relèvent de la dérive sectaire. Le chercheur Bruno Falissard, qui a évalué certaines de ces pratiques, donne quelques clés pour s’y retrouver. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit