Wuhan : mieux on regarde plus c'est cohérent

Avec le recul et si l'on prend en compte la structure d'age, les chiffres chinois sont encore plus cohérents avec ceux des autres pays.

Préambule : 1) la santé publique est affaire de coordination, rien de ce qui est indiqué ci-dessous ne doit être interprété comme un appel à désobéir aux consignes gouvernementales 2) les réflexions présentées ci-dessous sont basés sur des calculs très simples qui ont pour objectifs d'aider à penser la crise en termes d'ordre de grandeurs c'est à dire d'estimations avec un facteur 5, plutôt que 50%, l'étude d'une épidémie en cours est extrêmement difficile et les chiffres présentées sur ce blog sont à prendre avec un peu de recul. Je profite de ma position d'épidémiologiste non réquisitionné par le gouvernement pour donner des explications et fournir des estimations de manière libre et indépendante. Je garantie l'honnêteté du raisonnement et les efforts raisonnables pour se rassembler les données, pas la pertinence des analyses ou la pertinence des résulats! 

Nous avions montré dans un article précédent que les chiffres chinois sur la mortalité lié au Covid-19 étaient plutôt cohérents avec ceux des européens. Pour cela, il suffisait de comprendre que l'essentiel de la mortalité en Chine était en fait localisée dans la ville de Wuhan où s'est concentrée l'essentiel de l'épidémie du fait des mesures extrêmement fortes de contrôle du virus qui ont été prises. Le reste de la Chine reste éminément à risque. Mise à jour 17 avril : et aujourd'hui ça a recommencé à exploser ! 

Ce calcul montrait que les écarts de mortalités entre les différents pays était simplement explicables par la taille de la population considérée et par le niveau d'avancement de l'épidémie. Mis à jour avec les données d'aujourd'hui cela donne la première figure : la progression de l'épidémie par rapport à la taille de la population dans différents pays où l'épidémie est assez avancée, en mettant le jour 0 au moment du dépassement de 5 morts pour 10 millions de personnes.

Progression de l'épidémie de Covid-19 par pays et par rapport à la taile de la population © Corentin Barbu Progression de l'épidémie de Covid-19 par pays et par rapport à la taile de la population © Corentin Barbu

Les courbes restent très comparables aujourd'hui, la ville de Wuhan étant au milieu du groupe, suggérant que la mortalité rapportée la ville de Wuhan est tout à fait comparable à celle qui est rapportée dans les différents pays.

Cependant, cette comparaison néglige un point important : la structure d'âge n'est pas du tout la même dans les différents pays. Comme la mortalité liée au coronavirus est beaucoup plus importante chez les personnes agées, on peut attendre une mortalité plus importante dans les pays les plus agés.  Nous avons ainsi montré dans un autre billet précédant que le nombre de morts attendu au Japon est 10 fois plus important que le nombre de morts attendu en Ouganda (en négligeant les différences de systèmes de santé).

Que se passe-t-il si on compare la structure d'âge de Wuhan et celles de pays où l'épidémie est très avancée ? La Banque Mondiale fournit ces structures d'âge par pays, il est ainsi possible de "corriger" la taille de la population en la multipliant par un facteur plus grand si la population est plus vieille (on considère la structure de la ville de Wuhan égale à celle de la Chine). Dans la figure ci-dessous, on représente ainsi la progression de l'épidémie par rapport à la taille de la population "corrigée" par le risque lié à l'âge.

 

Progression de l'épidémie de Covid-19 par pays et par rapport à la structure d'age de la population © Corentin Barbu Progression de l'épidémie de Covid-19 par pays et par rapport à la structure d'age de la population © Corentin Barbu

Version interactive et mise à jour du graphique

On observe que le faisceau a tendance à se resserrer et surtout que la trajectoire de Wuhan "remonte" indiquant que la mortalité rapportée à Wuhan est plutôt plus importante que la plupart des autres pays si l'on prend en compte sa taille et la jeunesse de la population chinoise.

A l'échelle de la ville de Wuhan, la mortalité observée est plus que jamais comparable à celle observée dans les autres pays du monde, et ce malgré la dureté du confinement et les allégations de mensonges du gouvernement chinois.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.