Corinne Klomp
Scénariste, autrice (radio, théâtre), script doctor, amoureuse du Brésil et chroniqueuse pour la São Paulo Review.
Abonné·e de Mediapart

48 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 nov. 2020

(Re)confinée au Panthéon

Comment décrire l’honneur et l’émotion de devenir la première femme panthéonisée de son vivant, avant Rimbaud et Verlaine qui, non contents d’être des hommes et de diviser encore, sont morts ? Me voilà donc, modeste autrice reconfinée, essentielle à la France, à l’inverse de la culture.

Corinne Klomp
Scénariste, autrice (radio, théâtre), script doctor, amoureuse du Brésil et chroniqueuse pour la São Paulo Review.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Là-haut sur la montagne Sainte Geneviève, au cœur de Paris, le choc ! Puis très vite, le bonheur. Collée sur chaque immeuble de la place entourant le chef d’oeuvre architectural de Jacques-Germain Soufflot, une banale affichette annonce rien moins que mon éternité imminente. Nul ne saurait contester cette vérité : en temps de guerre pandémique, l’immortalité représente une victoire non négligeable.

 Comment décrire l’honneur et l’émotion de devenir la première femme panthéonisée de son vivant, avant Rimbaud et Verlaine qui, non contents d’être des hommes et de diviser encore, sont morts ?

Me voilà donc, modeste autrice reconfinée, essentielle à la France, à l’inverse de la culture.

© CK

De part et d’autre de l’entrée de ma future demeure, deux tentes majestueuses se dressent déjà, d’un blanc immaculé.

Çà et là des hommes et des femmes, que personne n’a jamais songé à applaudir, s’affairent aux derniers préparatifs. Sous leur masque double épaisseur garanti aux normes Afnor transpire leur enthousiasme à l’idée de me célébrer. Du reste, ils me font de grands signes pour m’empêcher de franchir le périmètre de sécurité, preuve qu’ils redoutent que je découvre avant l’heure l’étendue exceptionnelle des festivités. Je ris telle l’enfant que je suis restée grâce au botox, je recule malgré moi, trop curieuse, trop impatiente.

© CK

Mais bientôt l’angoisse propre aux artistes m’étreint, en respectant néanmoins les gestes barrières. Elle déverse en mon esprit affolé sa farandole d’interrogations existentielles, hélas insolubles. Pourrai-je me rendre au Panthéon sans attestation, y rester un temps qui ne sera jamais décompté, inviter plus de six personnes ? Les drones d’Amazon livreront-ils d’ici le 11 novembre le gel hydroalcoolique parfumé au champagne et les petits fours made in China ? Enfin, que vais-je mettre ? Quelle tenue correcte exiger de moi-même en cette occasion unique ? Mon sacre s’approche, impossible désormais de courir chez Auchan m’acheter la fameuse petite robe noire. Celle qui, à l’image de mon talent, mettrait tout le monde d’accord. Pour couronner le rien, mes placards ressemblent aux théâtres, cinémas et musées de notre valeureux pays. Ils sont vides, ils sont ternes, ils se meurent. Dans mon panier à linge, seul survit un cadeau d’anniversaire offert par un admirateur au confinement premier. Un jogging de cérémonie en velours pourpre, à la capuche bordée d’éclats de diamant synthétique. Je comptais le revêtir à Noël, puis au jour de l’An, avant de le finir à la Saint Valentin, à moins qu’il ne puisse encore faire son effet à Pâques. Que faire ?

Suffit ! Assez gémi, assez questionné. Place à la satisfaction, à la délectation. Place… au Panthéon ! 

Le poète a dit, Si à cinquante ans tu n’as pas fait l’unanimité, tu as raté ta vie. 

Sans aucune modestie je l’affirme aujourd’hui, en ce jeudi 5 novembre 2020 : ma vie est un succès.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un dirigeant du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes

La sélection du Club

Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c