CoVivons
Citoyen, recyclé, pédagogie, communication
Abonné·e de Mediapart

38 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 oct. 2021

La crise sanitaire et démocratique m’a fait vieillir, en accéléré !

S’organiser en temps de pandémie, c’est un projet individuel et collectif ; subir les dévoiements de la démocratie par un gouvernement, une aliénation.

CoVivons
Citoyen, recyclé, pédagogie, communication
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’Institut Covid-19 Ad Memoriam lance la plateforme ‘’ Histoires de crise’’ pour recueillir le témoignage des français-es sur la pandémie Covid-19

Histoires de crise [https://histoiresdecrise.fr/] est une plateforme numérique de collecte de témoignages où chacun, chacune, quelles que soient ses expériences, peut venir raconter son vécu du Covid-19. Il s’agit ici de nos histoires personnelles, mais aussi de notre histoire collective. Raconter ces instants de vie, heureux comme tristes, étonnants comme attendus, anodins ou surprenants... Ainsi se construira une mémoire collective de la pandémie.

Elle a de plus vocation à servir activement la recherche pour comprendre comment chacun de nous a traversé le temps du Covid-19 et quelles leçons, sur nous-mêmes et sur les autres, nous pouvons tirer de cette expérience pour sortir renforcés de cette épreuve et nous préparer aux crises à venir.

 Voici mon témoignage :

La crise sanitaire et démocratique m’a fait vieillir, en accéléré !
(CoVivons le 26 octobre 2021 pour https://histoiresdecrise.fr/)

Probablement devrais-je plutôt dire ‘’crise démocratique au prétexte de pandémie Covid-19’’ !

J’ai appris l’existence du coronavirus et le début de l’épidémie, fin janvier 2020, alors que j’étais en voyage au Cambodge. Ensuite, je suis allé au Nord Vietnam, où le virus ne pouvait pas circuler puisque « la frontière a été fermée ».


De retour à Paris début mars, aucune mesure n’est encore prise alors qu’à Wuhan l’épidémie est connue depuis la mi-novembre ! Et que les stocks de masques n’ont pas été reconstitués… Ici aussi, le coronavirus « ne franchira pas la frontière » !!! Leçon de Tchernobyl…

Et voilà que le 16 mars 2020, le Président de la République déclare la guerre… à un virus inconnu, dont la séquence génétique est établie depuis janvier ! Et dont les effets pathologiques sévères sont avérés, à défaut d’être précisément documentés.

Alors, il déclare la guerre (contre Qui ?) et décide de ‘’confiner’’ toute la population française !
Presque toute la population…

Le gouvernement français ne pouvait pas ne pas savoir ! Il dispose d’épidémiologistes, de virologues, de biologistes et de médecins réputés et expérimentés. Il peut obtenir des informations par les instituts de recherche et ses services diplomatiques…

J’entre en colère.

En effet, il est alors important de faire la part entre les mesures sanitaires et les décisions politiques soi-disant prises pour lutter contre la pandémie.

 A la distance physique de prudence, sanitaire, est préférée la ‘’distanciation sociale’’, ‘’les gestes barrière’’. Les boites de comm’ sont au front et nous bombardent de vocabulaire guerrier !  

Cette fameuse ‘’distanciation sociale’’ s’avèrera réussie après avoir interdit les activités culturelles pendant plus d’un an ! « Restez chez vous ! » pour notre sécurité, évidemment !!! Nous sommes encore ‘’en guerre’’ !

En place d’un isolement sanitaire - ciblé, localisé, proportionné et spécifique – est exigé un pseudo confinement avec un arrêt brutal de l’organisation économique et des activités décrétées ‘’non essentielles’’. C’est le choc ! [https://blogs.mediapart.fr/covivons/blog/151020/la-repression-en-lieu-de-l-organisation] 

Nous connaissons aujourd’hui les effets de cette rupture : augmentation vertigineuse de la pauvreté et, en même temps, augmentation des fortunes des plus riches…

‘’Pseudo-confinement’’ car si le gouvernement intime à toute la nation de ‘’rester chez soi’’, chacun peut sortir une heure (officiellement) et donc, à défaut de masques à ce moment-là, ramener le virus ‘’chez lui’’, où la contamination est inévitable !
Les méthodes que la Chine a utilisées pour un réel confinement ne sont, heureusement, pas envisageables en France…
Et pourtant, quelle absurdie de poursuivre et taxer les promeneurs solitaires en rase campagne, dans les forêts, sur les plages… et de laisser croire que chacun est protégé chez lui ! « Restez chez vous ! » [https://blogs.mediapart.fr/covivons/blog/051120/l-inconsequence-pour-gouvernance-0]

Je ne décolère pas ! [https://blogs.mediapart.fr/maumauf/blog/130420/colère]

Personnellement, je sortirai (matin et soir) afin de faire de l’exercice physique pour ma santé, psychique aussi. Entretenir mes défenses immunitaires… Mais, pas de piscine quotidienne. Pas de cinéma. Pas de conférences. Pas d’expositions… Je m’étiole ! J’en ai même perdu le goût de lire ! [https://blogs.mediapart.fr/maumauf/blog/060520/je-m-etiole]

Je suis en colère, mais je garde tout à fait conscience que j’ai été privilégié.

La guerre étant déclarée et l’appel à une mobilisation de la nation, je pensais (bien trop) naïvement que l’appareil d’État serait mobilisé. Tout l’appareil d’État. Que nenni. Les élus sont priés de rester chez eux. L’exécutif gouverne par ordonnance.

Encore aujourd’hui, un an et demi plus tard, les décisions sont prises au sein d’un ‘’Conseil de défense’’ dont les citoyens ignorent la composition ! Sait-on jamais, si le virus entendait… ‘’Conseil’’ dont nous ne connaitrons jamais les délibérations ! Les chambres parlementaires ne peuvent que… discuter et enregistrer ! Véritable hold-up de la démocratie… [https://blogs.mediapart.fr/covivons/blog/270920/oui-nous-devons-arreter-de-parler]

Un ‘’conseil scientifique’’ est réuni à l’Élysée, alors que la République dispose d’un Conseil Économique, social et environnemental (CESE) dont la fonction est précisément de traiter les informations pour éclairer les décisions de l’exécutif.

Nous savons la cacophonie qui a été entretenue par les médias. Des médias se délectant de toutes les peurs qui peuvent entretenir leur audience.

Je suis en colère…
aussi parce que, employé de l’Education Nationale, j’ai œuvré avec professeurs et formateurs pour développer l’éducation scientifique. Sans grands résultats ! J’ai pu constater comment le Centre de documentation pédagogique a été démantelé ! Les éditeurs privés seraient tellement plus efficaces pour proposer des ressources pédagogiques ! [https://blogs.mediapart.fr/maumauf/blog/160420/teleenseignement-etou-pedagogie]

Or, nous payons très cher que les citoyens ne soient pas en mesure de faire le tri dans les informations (les ‘’fake news’’ c’est plus top !) qui leur sont proposées. Aujourd’hui encore tant de rumeurs constituent un frein à la vaccination. Pourtant, celle-ci est un outil essentiel pour contenir la pandémie.

Je ne parlerai pas du ‘’pass sanitaire’’ car, à mes yeux, la suppression de libertés a été actée bien plus fortement par la ‘’déclaration de guerre’’ qui a représenté une déflagration de type ‘’coup d’Etat’’ ! En début de pandémie, les citoyens français (et pas que) en sidération, perclus de peurs, n’ont pas réagi…

Nos processus démocratiques sont à reconstruire. En mieux, j’espère… C’est-à-dire en commençant par améliorer éducations, informations et communications.

Alors que les activités, dites culturelles, reprennent bien lentement, elles restent profondément marquées par leurs interruptions, sanitairement non justifiées à partir du moment où nous avons disposé de masques. Les moyens de communication à distance (que j’emploie et préconise depuis bien longtemps) ne sont pas l’équivalent des échanges interpersonnels en direct. En présentiel, dit-on. Les mots sont contextualisés par les émotions…

Ma colère est retombée, mais pas mon inquiétude pour le futur… Le futur des jeunes, et aussi le mien !

Vieillir, c’est voir se restreindre son univers, ce qui engendre progressivement de ne plus découvrir, ne plus apprendre, ne plus communiquer… C’est exactement ce qu’ont provoqué, accéléré avec brutalité, les divers ‘’confinements’’ et ‘’couvre-feux’’ !
Encore une fois, ils n’étaient pas nécessaires à la lutte sanitaire contre la pandémie.

Or, lorsque l’on a dû quitter la vie professionnelle, une grande part de son énergie et de son temps est dédiée au maintien des liens culturels et sociétaux. Du moins quand ses besoins de base sont assurés par une pension digne.

La dépression, parait-il, serait l’incapacité à construire un avenir.
A presque 75 ans, pourrais-je me reconstruire ? comment ?

S’organiser en temps de pandémie, c’est un projet individuel et collectif ;
subir les dévoiements de la démocratie par un gouvernement, une aliénation.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau