Commune, c'est aussi un lieu d'échanges et de ribote...

  Depuis Adam Smith, l'hypothèse libérale veut qu'à l'origine du commerce inter-humain, on trouverait le troc, où A cherche à échanger son bois contre les poules de B, qui lui préfère les choux de C, etc.

  Des anthropologues (Mauss, Polanyi...) disputent cette hypothèse, qui voient plutôt celle ou celui qui rentre d'une expédition fructueuse rameuter le village pour... faire ribote. Là, A ne perd jamais de vue ses intérêts particuliers, ici au contraire, individu et collectif, sans se confondre, n'entrent pas encore en opposition...

  Bien sûr, certains domaines de l'économie (l'éducation, la santé, la culture...) ne sont pas faits pour s'accommoder d'une logique de rentabilité et de profit, plus à même de comprendre les choses qui se consomment... Bien sûr, il faut tenter de mettre au point d'autres modalités d'échanges, si nous voulons pouvoir continuer à voir et à faire des films qui ignorent les lois du marché... Mais surtout, l'idée de riboter nous plaît bien !

  Alors ribotons ! Nous proposons les rushes du film Commune, quelque chose comme 400 séquences, en Creative Commons, libre à ceulles qui le veulent de les regarder et/ou de les utiliser...

  Plus d'info là : film-commune.fr > menu > les rushes

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.