Le tournage est pour bientôt...

  C’est le moment de faire le point… Pour donner des nouvelles à ceulles qui suivent notre projet et aussi parce que c’est une bonne chose, pour sûr, de s’arrêter de temps en temps pour se demander ce qu’on est en train de faire…

 

lamina lamina
C’est le moment de faire le point… Pour donner des nouvelles à ceulles qui suivent notre projet et aussi parce que c’est une bonne chose, pour sûr, de s’arrêter de temps en temps pour se demander ce qu’on est en train de faire…

  Il me semble qu’il faut s’y prendre à plusieurs reprises avant d’oser aller jusqu’au bout de son intention. En observant les autres travailler, j’ai comme l’impression qu’on est nombreux à ne pas aller tout de suite le plus loin possible, à s’arrêter à un moment sur la route. C’est très curieux ça. Qu’est-ce qui fait qu’on mobilise tous ces efforts pour finir par hésiter à faire le dernier pas ? Parce qu’on fatigue ? Parce qu’on ne voit pas ? Parce que tous les pas qu’on a faits paraissent déjà beaucoup ? Je ne sais pas dire…

  On rencontre un certain nombre de difficultés quand on s’engage dans la fabrication d’un cinéma… je ne sais pas comment dire… alternatif… Mais on a aussi un certain nombre d’avantages, qu’il ne faut pas oublier et qu’il faut même savoir saisir, puisque c’est précisément pourquoi on fait ce cinéma-là et pas un autre qui serait, disons… plus confortable… On a beaucoup de marges de manœuvre sur le choix des sujets, la façon de les traiter, les conditions de fabrication, etc… Et parmi tous ces avantages, il y a le temps dont on dispose.

  Et au moment de faire ce dernier pas, le temps de reprendre des forces, de laisser mûrir les choses, de les mener encore un peu plus loin, tranquillement, sans les forcer… Ce temps-là s’avère incroyablement précieux…

  Le projet a mûri donc. Il nous emmène là où nous ne pouvions même pas soupçonner quand nous avons commencé… Ca a quelque chose de très joyeux, forcément. Nous sommes prêts. Le tournage est pour bientôt…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.