Cuenod
Poète et journaliste - Un regard décalé sur la France, la Suisse et toutes ces sortes de choses.
Abonné·e de Mediapart

659 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 sept. 2022

Cuenod
Poète et journaliste - Un regard décalé sur la France, la Suisse et toutes ces sortes de choses.
Abonné·e de Mediapart

Médias : le grand retour des « Incroyables »

« Incroyable! » C’est une avalanche « incroyable » qui submerge ainsi discours, interviewes, prises de paroles diverses et variées (voire avariées, le « a » n’étant ici nullement privatif). Mais ce sont surtout les radios qui se trouvent affectées par ce qui n’est plus un simple tic de langage mais devient un vrai TOC (trouble obsessionnel du comportement).

Cuenod
Poète et journaliste - Un regard décalé sur la France, la Suisse et toutes ces sortes de choses.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un "Incroyable" et une "Merveilleuse" de l’après-Robespierre.

Là, c’est trop! C’est l’indigestion… On ne compte plus les « incroyables » qui polluent les ondes de France-Culture, on les pèse. Alors changeons de stations: France-inter, France-Info, RTL et même la Suisse avec RTS. Mais c’est pire!

 Le mot « incroyable » crépite comme une mitraillette que rien, hélas, ne vient enrayer. Tout est propice à l’incroyable: la politique, l’économie, la littérature, le cinéma, le sport – qui en fut le premier atteint – les faits divers, l’écologie, les médias. Aucun secteur du babil radiophonique n’échappe à cette expression qui doit être dite sur ce ton d’excitation forcée qui nous vient des Etats-Unis. Sauf, les émissions religieuses peut-être. Ne pas parler de corde dans la maison du pendu…

Robespierre et les Incroyables

Sous son apparence actuelle, ce TOC contagieux nous ramène à la chute de Robespierre, le 9 thermidor An II (27 juillet 1794). Dès la tête de l’Incorruptible tranchée, les fêtes éclatent comme feux d’artifice pour célébrer la fin de la Terreur jacobine (une autre commencera, la « thermidorienne », mais elle frappera les jacobins, cette fois-ci). 

Plusieurs « Bals des Victimes » réunissent les riches enfants de guillotinés en laissant libre cours à la fantaisie la plus débridée, au mauvais goût le plus échevelé, à la provocation la plus cinglante. Il s’agit d’exorciser deux ans terrifiques de guillotine à haute dose. Une des danses consistent, par un mouvement saccadé du cou, d’imiter la chute du couperet. Une sorte de pogo en beaucoup plus distingué.

Ces réjouissances étaient menées par la jeunesse dorée qui faisait assaut de tenues extravagantes en comparaison desquelles celles de la Gay Pride feraient presque costume-trois-pièces. 

En guise de clins d’oeil communautaires, ces vrais punks thermidoriens miment l’étonnement en jetant à tout bout de champ des « incroyables » et des « merveilleux ». Afin de se distinguer des bouseux qui, à l’époque, roulent les « r », ces muscadins les suppriment ou du moins en atténuent fortement l’effet rocailleux. Cela donne: « inc’oyable » et « me’veilleux ». 

Les garçons seront donc appelés « Inc(r)oyables » et les filles, « me(r)veilleuses ».

Covid de la langue

Les incroyables d’aujourd’hui paraissent moins drôles que leurs lointains ancêtres. Surtout, contrairement à ces derniers, leur TOC est involontaire et traverse toutes les couches sociales. C’est une sorte de Covid de la langue.

Si une expression atteint un tel niveau de bruit médiatique, c’est qu’elle traduit un sentiment de fond qui parcourt la société. Jadis, le mot « inc(r)oyable » exprimait le soulagement d’être encore vivant après la Terreur. Mais aujourd’hui, que nous dit cet « incroyable »? 

Hasardons quelques hypothèses fondées sur l’IPSP (Institut Pifométrique Strictement Personnel). Tout d’abord, lorsqu’on ne croit plus en rien, il est logique d’user, voire d’abuser de cet adjectif. Fausse piste. Nombre d’Occidentaux ne croient plus en Dieu ou au diable mais compulsent leur horoscope et consultent leur voyante. Soulevez la pierre de la religion et vous verrez grouiller les superstitions. La croyance a changé d’objet mais elle croît encore et toujours.

« Du coup, c’est incroyable! »

De plus, le mot « incroyable » lancé par les boîtes à babil ne marque nullement l’incrédulité mais presque son contraire, l’ébahissement, l’heureuse surprise, l’exclamation emphatique: « ce film est tellement sublime qu’il en devient incroyable » (si vous intervertissez « sublime » et « incroyable », ça marche aussi). Pour que le beau soit beau, il faut qu’il soit incroyable, qu’il dépasse les étroites limites de notre perception. 

Surtout, l’expression traduit l’appauvrissement de la langue et la paresse de la pensée qui rongent les cervelles de l’ère numérique, un peu comme le sempiternel « du coup » qui remplace une ribambelle de mots bien plus précis. 

« Incroyable » épargne au locuteur l’effort de développer les raisons qui ont suscité son enthousiasme. Quand on a dit « incroyable » que peut-on bien ajouter? Rien. Cela ne se discute plus. Chacun est prié de se soumettre à cet avis qui dépasse les bornes de la raison. « Du coup, c’est incroyable » mais cette gentille expression devient une guillotine pour la pensée! 

Jean-Noël Cuénod

Cet article a été diffusé vendredi 9 septembre 2022 par le magazine numérique BON POUR LA TÊTE-Média indocile https://bonpourlatete.com 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB