culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

47 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 oct. 2022

culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

Notre humanité est en devenir

Tous les comportements ne se valent pas du point de vue humain. Si je veux changer quelque chose dans mon environnement, je dois commencer par regarder à l’intérieur de moi !

culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Notre humanité est en devenir…

Elle ne peut être considérée comme acquise, tant au niveau individuel que collectif. C’est ce qu’illustre notre quotidien et celui des gens dans le monde entier.

Tous les comportements ne se valent pas du point de vue humain, du point de vue de notre propre humanité. Globalement, il y a un gigantesque déficit d’attention.

Il est encore trop souvent laissé libre court à la violence…

La cause profonde du déficit d’humanité repose dans le manque d’attention et de soin à l’égard de nous-même. Car comment prendre soin des autres quand on ne prend déjà pas soin de soi ?!

Sur cet aspect crucial est cultivée une grande confusion. Il ne s’agit pas d’égoïsme mais de la seule voie vers l’altruisme sain. Si je veux changer quelque chose dans mon environnement, je dois commencer par regarder à l’intérieur de moi !

S’obstiner à ignorer ce qui anime notre for intérieur relève d’une tragique erreur, d’un triste préjugé. Instituer en modèle le déni d’intériorité scelle la triste destinée dans laquelle nous cheminons pieds et poings liés.

« Bien que ma vie soit étrange et inédite ; c’est ma vie. Elle est précieuse et belle ! » (Citation extraite de la série Extraordinary Attorney Woo)

Ce n’est pas à la manière terriblement normée dont la société humaine évalue ce que nous sommes qu’il faut considérer notre existence. Nous brillons de l’intérieur ; et cela ne se perçoit encore guère…

Le renouveau collectif passe inévitablement par un changement individuel profond : une transition intérieure. Par un retour dans les réalités au sein de notre existence et dans notre rapport aux autres, humains et non-humains.

Ce mouvement est grandement entamé, chez les plus éveillés d’entre nous, particulièreme

nt dans les plus jeunes générations venues assister et participer à la mue du monde clos actuel.

« L’œuvre politique en cours actuellement vise à épuiser les individus, notamment en les privant de la solidarité sociale et de toute bienveillance. Et, la meilleure façon de le faire est de les priver de relations sociales de qualité. Sans cette œuvre destructrice du collectif, tous les problèmes actuels seraient déjà réellement débattus publiquement et en bonne voie de résolution. » Extrait page 39 de mon essai Prendre pleinement part à la vie, paru aux éditions Maia.

Les choses ne peuvent changer spontanément d’elles-mêmes.

C’est notre regard sur le monde qui change et le fait changer. La manière dont nous nous traitons ou dont nous considérons les autres…

Le pouvoir dans nos existences suppose une disposition à changer.

Une rencontre, une lecture, un moment consacré à nous-même peuvent changer significativement nos existences en agissant de l’intérieur.

Si on ne change pas profondément dans notre rapport avec nous-mêmes et les autres êtres vivants, rien ne changera.

 « Ce qui est le plus important et le plus lumineux, c’est ce présent où vous respirez de nouveau ; où votre existence peut retrouver une saveur, un sens nouveau ! Vous pouvez alors, de nouveau, changer les choses. Reprendre soin de vous et des autres, notamment.

On pense que la vie nous rejette alors que c’est, au fond, nous qui la rejetons… Pas forcément délibérément (…)

Notre impuissance à changer ce qui peut l’être est un indicateur que tout ne se joue pas du côté de la raison. De la pensée à l’action, il y a un dédale ; celui des inconnues de notre monde intérieur brisé et des enchevêtrements de relations sociales dysfonctionnelles (…)

Supposez, juste un instant, que chaque être humain développe un tant soit peu la mise en œuvre de sa propre conscience heureuse… Ce n’est pas la vie qui va changer. C’est nous les Hommes qui allons la voir telle qu’elle est vraiment. Ce regard nouveau pourrait être apparenté à celui de l’enfant qui explore, s’enthousiasme… et rêve ! (…)

La réalité profonde n’est pas celle que nous voyons et consacrons comme la réalité imposée par les adultes. »

Extrait de mon essai Prendre pleinement part à la vie, paru aux éditions Maia.

https://www.editions-maia.com/livre/prendre-pleinement-part-a-la-vie/

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Journal
Harcèlement, violences, faux en écriture publique : des policiers brisent « l’omerta » 
Dans un livre à paraître jeudi 1er décembre, six fonctionnaires de police sortent de l’anonymat pour dénoncer, à visage découvert, les infractions dont ils ont été témoins et victimes de la part de leurs collègues. Une lourde charge contre « un système policier à l’agonie ». 
par Camille Polloni
Journal — Énergies
Une livraison d’uranium russe repérée à Dunkerque malgré la guerre en Ukraine
Mediapart a assisté mardi, sur le port du Nord, au déchargement de dizaines de conteneurs et de fûts de substances radioactives en provenance de Russie. C’est la première fois depuis février 2022 qu’une cargaison d’uranium naturel russe est photographiée en France. 
par Jade Lindgaard
Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan