culturenature71

Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.

71240 Sennecey-le-grand - France

Sa biographie
La nature m’a bercé durant toute mon enfance dans un village très rural, comme il en persiste dans la campagne française. Repu de verdure, je me suis investi dans les activités de la cité, où j’ai acquis des connaissances scientifiques, afin de les mettre en pratique. Au bout d’un temps, je n’ai pu continuer à écarter des interrogations sérieuses sur les moyens et les finalités du progrès technique, auquel j’apportais ma contribution. Est-ce que ce dernier prend pleinement en compte les exigences du vivant ? Très perplexe, je me suis réorienté vers l’agroécologie. Fort d’une expérience de terrain significative, je consacre une partie significative de mon temps à partager et transmettre des savoir-faire et savoir être plus adapté aux réalités vivantes de notre existence humaine. Originaire de milieu rural, je fais un retour aux sources, il y a dix ans. J’ai appris à élever des abeilles en ruche Warré avec Jérôme Alphonse et ma compagne et je produis des miels de terroir en Bourgogne du Sud. Je suis membre actif Un Toit pour les Abeilles. En avril 2019, je publie aux Éditions Terre Vivante: "Petit manuel d’apiculture douce en ruche Warré » Auteurs: Yves Robert et Aurélie Jeannette (photographie), éditions Terre Vivante dans la collection: Facile et Bio disponible début avril 2019. A l'occasion de la sortie du livre, je suis interviewé par Cédric Lénipe pour Médiaprt: https://blogs.mediapart.fr/edition/aux-lecteurs-emancipes/article/090419/petit-manuel-dapiculture-douce-en-ruche-warre-dyves-robert
Son blog
7 abonnés Le blog de culturenature71
Voir tous
  • La belle au bois dormait

    Par
    La société d'après guerres, tombée totalement sous le charme des sirènes de la consommation, s'est mollement assoupie socialement et politiquement, durant près de soixante dix ans. Une période bénite pour les progrès du néolibéralisme et de la religion de l'argent!
  • On dirait le Sud

    Par
    Je suis né dans une région de notre "douce France", où le paysage s'est considérablement transformé, sous l'invasion des infrastructures urbaines, commerciales et agricoles. Alors que je ne m'en suis pas encore remis, voilà que le climat, qui évolue mal, lui aussi, malmène franchement le peu de nature qui y subsiste.
  • Une action intelligente et coordonnée donnant du crédit aux discours écologiques.

    Par
    Avant de prendre la parole, je me suis consacré à l'action. Et, je continue à le faire. J'invite, ici, à coordonner nos énergies en appui à une prise de position d'un élu local breton, qui arrive au bon moment. Nous pouvons tou-te-s faire quelque chose pour qu'elle ait la portée collective qu'elle mérite.
  • Complicité de malfaiteurs contre l'humanité...

    Par
    « Plus tard, je veux être vivant » A quoi sert de demander aux jeunes d'aller à l'école, de s’appliquer à une insertion sociale la plus aboutie, si, par ma passivité, je contribue à laisser s'installer, très confortablement, le plus terrifiant des chaos?
  • Ne rien faire pour améliorer notre sort

    Par
    Difficile quand on est citadin d'agir directement contre la déforestation ou la disparition des pollinisateurs dans nos campagnes. Alors, pouvons-nous continuer à persister dans l’inaction, ou, pire, à dépendre du fait que les autres agissent à notre place?...