culturenature71

Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.

71240 Sennecey-le-grand - France

Sa biographie
La nature m’a bercé durant toute mon enfance dans un village très rural, comme il en persiste dans la campagne française. Repu de verdure, je me suis investi dans les activités de la cité, où j’ai acquis des connaissances scientifiques, afin de les mettre en pratique. Au bout d’un temps, je n’ai pu continuer à écarter des interrogations sérieuses sur les moyens et les finalités du progrès technique, auquel j’apportais ma contribution. Est-ce que ce dernier prend pleinement en compte les exigences du vivant ? Très perplexe, je me suis réorienté vers l’agroécologie. Fort d’une expérience de terrain significative, je consacre une partie significative de mon temps à partager et transmettre des savoir-faire et savoir être plus adapté aux réalités vivantes de notre existence humaine. Originaire de milieu rural, je fais un retour aux sources, il y a dix ans. J’ai appris à élever des abeilles en ruche Warré avec Jérôme Alphonse et ma compagne et je produis des miels de terroir en Bourgogne du Sud. Je suis membre actif Un Toit pour les Abeilles. En avril 2019, je publie aux Éditions Terre Vivante: "Petit manuel d’apiculture douce en ruche Warré » Auteurs: Yves Robert et Aurélie Jeannette (photographie), éditions Terre Vivante dans la collection: Facile et Bio disponible début avril 2019. A l'occasion de la sortie du livre, je suis interviewé par Cédric Lénipe pour Médiaprt: https://blogs.mediapart.fr/edition/aux-lecteurs-emancipes/article/090419/petit-manuel-dapiculture-douce-en-ruche-warre-dyves-robert
Son blog
10 abonnés Le blog de culturenature71
Voir tous
  • Une société humaine, la nôtre?

    Par
    Une société humaine - la nôtre, - dans laquelle les problèmes sont tous individualisés, donc rendus insolubles, n'est pas une société de progrès; pas même une société, tout court.
  • Coronavirus : la revanche éloquente des faits

    Par
    Après avoir subi, plus lourdement encore depuis ces quatre dernières décennies, cette abstraction immonde qu’est l’économie hors sol capitaliste, le monde réel prend avec éloquence une incontestable revanche.
  • Reprise en main par la collectivité

    Par
    En trébuchant sur la pandémie de coronavirus, l'économie mondiale entre dans une zone de perturbations fortes, assorties d'une tendance de fond à la baisse de l'activité. Lourds de remises en cause financières et politiques, ces évènements ouvrent une ère de réflexion sociale de fond.
  • Ne plus savoir à quoi nous aspirons

    Par
    A dresser nos forces face la déferlante de décisions autoritaires et destructrices qui s’abat depuis plusieurs décennies avec une virulence sans rémission, nous savons de mieux en mieux ce que nous ne voulons vraiment plus… Mais, à part cela, à quoi aspirons nous ?!
  • Une transition bénéfique et indispensable, pas une indignité de plus

    Par
    La transition écologique n’est pas une affaire de choix strictement individuel (mais bien de choix collectif), ni un simple verdissement (et divertissement) d’activités économiques et politiques écocides. Plutôt que de rester à la surface, tentons une plongée vivifiante dans le cœur du sujet !