culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

42 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 janv. 2021

Compétitivité supposée entre abeilles mellifères et abeilles sauvages

Cette supposition, assez bien ancrée dans les esprits humains, a pour origine le biais culturel de projection de notre infâme éthique de la compétition sur les autres populations d'êtres vivants...

culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette supposition, assez bien ancrée dans les esprits humains, a pour origine le biais culturel de projection de notre infâme éthique de la compétition sur les autres populations d'êtres vivants...

Les abeilles dites "solitaires" et dites "sociales" (il y a toute une gradation de comportements pseudo-sociaux dans certaines espèces entre les deux comportements) se sont, bien évidemment, développés conjointement avec des capacités et stratégies complémentaires. Il suffit de se pencher sur la diversité de leurs aptitudes pour le comprendre.

Par exemple, une comparaison de comportements de butinage des différents pollinisateurs permet d'invalider cette hypothèse. Dans mon verger, où il y a quantité de colonies d'abeilles, les bourdons - Bombus - pullulent parce que je préserve leurs habitats et que surtout, ils sont sur les ressources bien avant les abeilles, car ils butinent à des températures beaucoup plus basses.

Je n'ai pas encore entendu les abeilles mellifères se plaindre de la "concurrence", somme toute "déloyale", de ces bourdons... Mais, je n'ai peut-être pas assez tendu l’oreille… ;-))

 On peut aussi comparer les cycles de reproduction des insectes pollinisateurs qui sont très souvent bien décalés !

La cause de la tragédie commune à ses espèces, n’est pas du tout au niveau de leur supposée compétition, mais bien sûr, la destruction des ressources et des habitats. Et, là, c'est l’espèce humaine qui a les choses en main, qui contrôle, ravage ou restaure intelligemment.

Un apiculteur qui pose des ruches dans un territoire où les abeilles risquent de manquer de ressources, est un inconséquent. Je sais, il y en a beaucoup... C'est pourquoi, j'ai accepté d'écrire un énième livre pour l’apiculture : pour préciser les choses de ce point de vue, notamment.

Pour finir, il existe des études internationales, sur le sujet des interactions - leurs bénéfices et leurs risques - entre abeilles mellifères et autres pollinisateurs. C'est dommage de ne pas regarder de ce côté-là avant de poser des principes de départ délirants. Les études sur les pollinisateurs sont nécessaires ; des études de terrain avec un vrai regard naturaliste, empathique avec la vraie réalité des interactions entre espèces.

Nos points de vue de départ biaisés par notre culture sont trop éloignés des « logiques » du vivant qui sont beaucoup plus "participantes", même plus coopératives, qu'on ne le croit...

Devinez les conclusions de ces études ? Il n'y a pas de "concurrence", à la manière dont on l'entend. Rien n'est univoque dans la nature...

 Exemple d’interactions positives :

Certaines espèces de pollinisateurs sauvages savent décrypter le "langage" des abeilles mellifères ; ce qui leur permet de connaitre où se trouve des ressources, sans avoir à prospecter elles-mêmes ; ou d'être averties de la présence des prédateurs... (C'est fou comme notre manque d'imagination, nous impose une vision étroite des interactions dans la nature...)

 Exemple d’interactions négatives :

Quand des colonies d'abeilles mellifères sont mal traitées et donc mal en point, elles peuvent transmettre des maladies à certaines espèces de pollinisateurs. (L'inconséquence de l'élevage intensif va au-delà de ce qu'on peut imaginer, là aussi...)

Bien sûr, quand les ressources se font rares, tout le monde en pâti ; même si certains s'en sortent mieux pendant un temps seulement, car quand les chaines trophiques partent en lambeaux, toutes les espèces finissent par être impactées directement.

Pourquoi 60 % de la biodiversité a déjà foutu le camp ?!...

Chercher des relations de concurrence là-dedans, me parait hallucinant...

Mieux vaut s’atteler joyeusement à observer et à recenser les habitats, les ressources et les espèces, pour faire repartir l'ensemble des interactions !

 ---------------------------------------------------------

Abeille solitaire © Les Dorloteurs d'abeilles

"Petit manuel d’apiculture douce en ruche Warré » Auteurs: Yves Robert et Aurélie Jeannette (photographie), éditions Terre Vivante dans la collection: Facile et Bio 2019. https://www.youtube.com/watch?v=MzSEKLyLuUU

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal — Climat
Face à la sécheresse, organiser collectivement la solidarité
La sécheresse est en train de dévaster l’Inde et le Pakistan. Ce type d’épisode, de plus en plus fréquent, ne se limite plus aux pays en voie de développement. En France, une vingtaine de départements font déjà l’objet de mesures de restriction d’eau.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Asie
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal
Le miroir déformant de la prétendue laïcité turque
La laïcité turque est un leurre qui mérite examen, en tenant compte du fait impérial, du fait national et du fait religieux. Nathalie Clayer et Emmanuel Szurek décapent cet outil de domination politique, régénérateur mais autoritaire et intolérant. 
par Antoine Perraud

La sélection du Club

Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart