Billet d'humeur : L’histoire à la télé

Ce billet d'humeur de Sonia Combe a été publié sur le site du CVUH le 26 novembre 2019.

Affligeant, Le cours de l’histoire à France-Culture le 8 novembre où un historien (Pierre Grosser) était invité à dialoguer avec les réalisateurs Isabelle Clarke et Daniel Costelle à propos de la série « Apocalypse. La guerre des mondes », qui passe sur la 2. En fait de dialogue, le réalisateur n’a su qu’insulter et menacer l’historien devant un animateur, Xavier Mauduit, totalement dépassé.

On ne fera pas ici la critique de cette série d’une tonalité anticommuniste au sens primitif du terme, pire que primaire, qui tord les faits tout en balançant des images choc. Inutile de s’y appesantir. Mais cette émission pose deux questions :

- Comment est-ce possible que les réalisateurs d’une telle sous-série soient invités sur France-Culture ? Sans compter que, de surcroît, la chaîne fait la pub de la série en boucle, un matraquage qu’elle a inauguré depuis quelques années…

- La seconde renvoie à la participation à de telles émissions. Avec qui accepter de débattre ?

Pour rappel, le n°108 de la revue Témoigner entre histoire et mémoire consacré au traitement de l’histoire dans les documentaires filmiques (dont un extrait se trouve sur le site du CVUH) où des réalisateurs, des monteurs, des documentalistes et des historiens avaient analysé les contraintes spécifiques de la création du documentaire filmique. Une réflexion à mener car c’est aujourd’hui le premier vecteur de transmission de l’histoire. Ce qui laisse entrevoir les dégâts qu’une série telle que la susnommée peut commettre dans les cerveaux…

À ce jour, je n’ai pas reçu de réponse du médiateur ou de la médiatrice de France-Culture à qui je disais en gros ce que je viens d’écrire. 

Sonia Combe

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.