Le Festin Nissart dans la tradition du banquet républicain

Ce 1er septembre en soirée, a eu lieu le "Festin Nissart" qui est à Nice le diner des amis du Maire de Nice, Christian ESTROSI. Annulé l'an dernier à la suite de l'attentat du 14 juillet sur la promenade des Anglais. Ce repas, qui fut un succès, a dépassé les 5000 personnes...

Ce 1er septembre en soirée, a eu lieu le "Festin Nissart" qui est à Nice le diner des amis du Maire de Nice, Christian ESTROSI. Annulé l'an dernier à la suite de l'attentat du 14 juillet sur la promenade des Anglais.
Ce repas, qui fut un succès, a dépassé les 5000 personnes ce soir.

Discours du Maire de Nice Christian ESTROSI au Festin de Nice le 1er septembre 2017 © Didier CODANI Discours du Maire de Nice Christian ESTROSI au Festin de Nice le 1er septembre 2017 © Didier CODANI

Je dis simplement pour y avoir assisté, que c'est un signe intéressant:
1/ Les niçois n'ont pas peur. 5000 personnes, hommes femmes et même (grands) enfants c'est 1% de la population qui sort pour un banquet républicain en centre-ville le soir de l'Aïd.

La moitié des places disponibles au Festin Nissart le 1er septembre 2017 à Nice © Didier CODANI La moitié des places disponibles au Festin Nissart le 1er septembre 2017 à Nice © Didier CODANI

2/ Un homme qui est capable de rassembler sur son nom et sa tête 5000 personnes dans un diner payant (20 euros), c'est un homme qui compte.

On l'aime ou on ne l'aime pas, mais il compte.

Début de soirée au Festin Nissart le 1er septembre 2017 à Nice © Didier CODANI Début de soirée au Festin Nissart le 1er septembre 2017 à Nice © Didier CODANI

3/ Un tel rassemblement en dehors de toute campagne électorale, c'est un travail d'équipe:
De l'élu qui se limite à 30 minutes des discours, de la sécurité qui est énorme mais discrète et efficace, de la logistique qui fait que tout est servi vite, que c'est chaud et c'est bon.

Le Festin Nissart du 1er septembre 2017 en cours de soirée © Didier CODANI Le Festin Nissart du 1er septembre 2017 en cours de soirée © Didier CODANI

On peut discuter de tout, mais pas de l'incontestable.
C'est un succès pour le Maire de Nice et ses amis, et c'est un succès populaire.


Ceux qui brocardent - depuis des années - Christian ESTROSI font erreur.
Ce soir, celui qu'ils nomment "le motodidacte" ou "Bac moins douze" leur a prouvé qu'on pouvait faire peu d'études, bien comprendre les gens, et réussir à rassembler.


Encore une fois, on aime ou pas l'homme et ses idées.
Mais il est très fort à Nice, fort dans la région, et il reste influent à Paris.

C'est à noter et ne pas oublier.

Didier CODANI

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.