Je n'ai rien contre les vieux avocats

J'ai entendu tout à l'heure à la radio, le brillant plaidoyer d'un avocat parfaitement politiquement correct, ancien président de la ligue des droits de l'homme, pour fustiger le gouvernement Français qui devrait avoir honte d'en faire si peu pour sauver d'une mort certaine une douzaine de nos ressortissants en Irak.

Je n'ai rien contre les vieux avocats (sauf en salade).

J'ai entendu tout à l'heure à la radio, le brillant plaidoyer d'un avocat parfaitement politiquement correct, ancien président de la ligue des droits de l'homme, pour fustiger le gouvernement Français qui devrait avoir honte d'en faire si peu pour sauver d'une mort certaine une douzaine de nos ressortissants en Irak.

La fine fleur de nos gibiers de potence risque en effet d'être pendue par des grossiers, des sous-développés du droit, des gens de sac et de corde, qui constituent pourtant la justice souveraine d'un pays souverain dont les frontières et les lois étaient jusque-là reconnues.

Apparemment pour ce brillant avocat, ancien gauchiste du PSU et commandeur de la Légion d'Honneur aussi (comme quoi ce n'est pas incompatible), on ne peut pas accepter une seule exécution sans déchoir du titre de pays des droits de l'homme.

De mémoire, son soutien remarqué pour la réhabilitation de Bertrand CANTAT l'an dernier prouve qu'il n'est pas rancunier pour les assassins à coup de radiateur, c'est donc juste une extension du radiateur à la grenade et au fusil d'assaut qu'il soutient afin que ces criminels, mercenaires de l’État Islamique qui a juré de "niquer la France", puissent jouir en France jusqu'à la fin de leurs jours d'une peine de prison à vie soi-disant incompressible bien méritée.

Peine que leur bonne conduite pourrait leur permettre d'abréger afin de reprendre le combat quand ils auront pu étudier un peu plus longuement le Coran, la physique et la chimie, sans oublier la culture physique et des prières régulières par les bons soins de l'administration pénitentiaire.

A ce moment-là (celui de remettre en liberté des terroristes confirmés) vu qu'il a déjà plus de 80 ans il ne sera plus là pour présenter ses condoléances aux nouvelles victimes...

Mais suis-je méchant et mesquin, quel horrible procès d'intention je fais à ces tueurs de masse...

Non. Après avoir lu les œuvres complètes de "oui-oui et son beau taxi" ils se réinsèreront dans une boucherie-charcuterie.

Arrêtons de voir le mal partout.

Je ne vise personne.

Alors que la crème de nos ressortissants à sauver d'urgence, eux, ils visent tout le monde.

L'idiot utile qui leur permettrait d'échapper à la récompense ultime de leurs mérites, en premier.

Avocat du Diable © X Avocat du Diable © X

Les Français, au grand désespoir du cher maître, socialiste patenté, ami de la délicieuse voire confite Martine AUBRY et de l'excellent François HOLLANDE, se fichent totalement de la pendaison prochaine des onze ou douze salopards.

C'est bien triste, mon cher maître, mais je crois que vous avez oublié de suivre le match à la télé.

Ils ont voulu la guerre, ils l'ont. Nous sommes en guerre.

La guerre qu'ils nous ont déclarée.

C'est fini les bons sentiments. Sauf, parfois, dans la cour d'honneur des Invalides quand nous saluons ceux qui ont su donner leur vie pour nos concitoyens.

Je ne vous veux aucun mal, cher Maître, et vous avez la chance d'exercer votre métier dans un univers protégé.

Moi non.

Un abruti avec une AKSU à la main chargeur engagé il m'est déjà arrivé d'en voir depuis la fenêtre de mon bureau.

Forcément, nos bureaux ne sont pas du tout dans les mêmes quartiers...

Les Français qui m'entourent, de toutes confessions, de toutes origines, avant de penser aux pendus de Bagdad, ils pensent au colonel Arnaud BELTRAME, aux maitres Cédric de PIERREPONT et Alain BERTONCELLO, morts pour sauver des innocents ou des inconscients. Entre autres.

Morts pour la France, au service de la France et non contre la France... comme ceux dont vous essayez avec tout votre talent de sauver la tête.

Colonel Arnaud BELTRAME. Maitres Cédric de PIERREPONT et Alain BERTONCELLO. © X Colonel Arnaud BELTRAME. Maitres Cédric de PIERREPONT et Alain BERTONCELLO. © X

Colonel Arnaud BELTRAME. Maitres Cédric de PIERREPONT et Alain BERTONCELLO.

 

Je connais et respecte votre honorable profession, je déplore juste un talent si mal employé; mais il est vrai que même le Diable a droit à un avocat pour les procès en béatification...innocent

 

Didier CODANI

Ce 3 juin 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.