D. CODANI
Auditeur interne et contrôle de gestion HLM. Responsable de projets.
Abonné·e de Mediapart

144 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 oct. 2021

D. CODANI
Auditeur interne et contrôle de gestion HLM. Responsable de projets.
Abonné·e de Mediapart

Abus sexuels sur mineurs et secret de la confession

J'ai entendu, comme beaucoup, cette campagne qui se veut de lutte contre la pédophilie, et qui est réellement bien plus orientée pour attaquer l’Église Catholique que pour toute autre chose. Nous pourrions parler de Science Politique, d'enseignants, de grandes écoles, des trois en même temps... voire même de textes intéressants tirés d'ouvrages que l'on dit sacrés.

D. CODANI
Auditeur interne et contrôle de gestion HLM. Responsable de projets.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'ai entendu, comme beaucoup, cette campagne qui se veut de lutte contre la pédophilie, et qui est réellement bien plus orientée pour attaquer l’Église Catholique que pour toute autre chose.

Nous pourrions parler de Science Politique, d'enseignants, de grandes écoles, des trois en même temps... voire même de textes intéressants tirés d'ouvrages que l'on dit sacrés.

Curieusement il n'en est pas dit un mot en ce moment.

J'ai aussi entendu une forme de défense assez maladroite que des clercs comme des laïcs invoquent, en prenant en référence le secret de la confession.

Je crois utile d'écrire publiquement que dans le cas d'abus sexuels sur mineurs, tels que visés spécialement par l'article 226-14 du Code Pénal Français, le recours au secret de la confession n'a aucune justification légale.

Le secret de la confession est protégé, comme le secret professionnel, par l'article 226-13 du Code Pénal Français. Mais dans le cas des abus sexuels sur mineur, il n'y a plus de secret possible.

En toute bonne foi, j'ai eu une discussion avec un croyant qui estimait que le secret de la confession dans l’Église Catholique était absolu et couvrait jusqu'à de telles abominations.

Je lui ai donné les éléments démontrant que l’Église Catholique, depuis bien vingt ans a rejeté formellement et catégoriquement toute "couverture" de ces actes abominables.

Congrégation pour la Doctrine de la Foi © Congrégation pour la Doctrine de la Foi

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi a en particulier rédigé une lettre circulaire à ce sujet le 3 mai 2011, publiée par le Palais du Saint Office, au Vatican.

Sciences Po à Paris, n'aurait su mieux l'écrire...

https://www.vatican.va/

Il y est notamment écrit:

".../...

e) La coopération avec les autorités civiles :

L’abus sexuel de mineurs n’est pas seulement un délit au plan canonique. C’est aussi un crime qui fait l’objet de poursuites au plan civil. Bien que les rapports avec les autorités civiles diffèrent selon les pays, il est cependant important de coopérer avec elles dans le cadre des compétences respectives. En particulier, on suivra toujours les prescriptions des lois civiles en ce qui concerne le fait de déférer les crimes aux autorités compétentes, sans porter atteinte au for interne sacramentel. Bien sûr, cette coopération ne se limite pas aux seuls cas d’abus commis par les clercs ; elle concerne également les cas d’abus impliquant le personnel religieux et laïc qui travaille dans les structures ecclésiastiques."

.../...

Sceau de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi © Congrégation pour la Doctrine de la Foi

Je reste convaincu que comme le disent et répètent des Papes successifs depuis vingt ans, et comme l'édicte clairement le Droit Canonique, ces pratiques sont exclues et à exclure de la Chrétienté.

Tout comme (le texte qui précède le prouve clairement) il n'y a aucun refus de coopérer avec les autorités civiles.

C'est pourquoi je vois l'actuelle "campagne de presse" menée au sujet de ces abus comme plus orientée sur un dénigrement spécieux de l'Église Catholique que sur la protection des victimes.

Il me semble important de ne pas donner de grain à moudre ou de pages à imprimer en se retranchant sur un secret de la confession qui n'est pas de mise en cas d'atteinte sexuelle sur des mineurs, tout en devant rester absolu - comme la Loi Française le reconnaît elle-même - sur d'autres sujets.

Relisez le Code Pénal (article 226-13 du Code Pénal en France) et relisez le Droit Canon.

Ensuite, réfléchissez-y calmement.

Enfin, parlez, si vous avez quelque chose de plus beau à dire que le silence...

Cordialement,

Didier Codani

Mercredi 6 octobre 2021

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Violences sexistes et numérique : ça ne streame pas rond
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — France
Paris 2024 : une cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Les députés ont adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par toutes les oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP