Finaliser l'opération Sentinelle en France

Il faudrait clairement finaliser cette "opération Sentinelle". Même Corse-Matin posait la question, en une et page 34 ce matin. L'article est court, mais montre une recherche. Michel Goya, Bénédicte CHERON et Vincent DESPORTES y sont (enfin) cités. Sans dire blanc parce que d'autres disent noir, mais tout simplement pour des raisons d'inefficacité technique.

Il faudrait clairement finaliser cette "opération Sentinelle". Même Corse-Matin posait la question, en une et page 34 ce matin.
L'article est court, mais montre une recherche.
Michel Goya, Bénédicte CHERON et Vincent DESPORTES y sont (enfin) cités.
Sans dire blanc parce que d'autres disent noir, mais tout simplement pour des raisons d'inefficacité technique.

Logo de l'opération Sentinelle © Ministère des Armées (France) Logo de l'opération Sentinelle © Ministère des Armées (France)

J’ajoute "in extremis" un pseudo de qualité: Abou Djaffar, qui signe aussi un excellent billet sur son blog ce matin à ce sujet.

Reste à faire comprendre la vérité aux "gestionnaires" financiers, qui se fichent apparemment totalement de la vie de nos soldats. Pour eux, avoir des "cibles" à pas cher dans les rues leur suffit. Du moment que ce ne sont ni leur ministère de référence ni les établissements financiers qui sont attaqués par les terroristes, tout va bien.
Après tout, ces militaires sont "payés pour ça"...

Si demain nous devions retrouver un mode d'emploi normal pour nos armées, qui n'est pas de servir de supplétifs aux forces de l'ordre sur le territoire national ?
Ils demanderaient à réduire encore plus le budget des armées.
Simple. Puisqu'ils ne sont pas touchés physiquement par les opérations outre-mer, là où se trouve la source du problème.

AMX 00 Le blindé du budget 2017 © Didier CODANI AMX 00 Le blindé du budget 2017 © Didier CODANI

Nous avons déjà cassé 850 millions d'Euros de budget pour les armées et 500 à 550 millions d'Euros de budget pour la Police, au point que la Police Nationale ne peut plus convoquer sa réserve civile jusqu'à la fin de l'année, sauf pour quelques vacations.

Qui en parle maintenant? C'est oublié.

Supprimer "Sentinelle" parce que cela coûte sans rien rapporter de significatif militairement ou judiciairement, oui.
La "poudre de perlimpinpin" pour élus en mal de sécurité apparente a pour prix le ciblage de nos soldats.

Mais diminuer les budgets de nos armées et de notre police alors que nous sommes en guerre justifierait de prendre de vraies sanctions contre les bureaucrates qui y poussent.
Ces irresponsables qui se veulent "bons gestionnaires" exposent des vies pour protéger leur carrière et leur tranquillité.

Ne rêvons pas, ils ont déjà cherché toutes les excuses pour justifier les coups portés aux budgets qui nous protègent.

Essayons de faire comprendre la situation à la "majorité silencieuse" qui n'a pas compris qu'en oubliant de s'exprimer aux dernières élections elle a mené au pouvoir plus d'arrivistes que de vrais chefs.
Et j'utilise là un pluriel qui pourrait être singulier!

Didier CODANI

 

P.S. Voir aussi l'excellent billet signé Abou Djaffar ce matin...

Et je ne vous parle même pas de tout ce qui est paru sur "La voie de l'épée" de Michel GOYA, qu'on commence seulement à lire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.