Un homme fiché S

Un article de la « grande presse » lundi 25 septembre 2017 qui pose question. Question de légalité: Si un homme est fiché S ce fichage (qui n’est pas un jugement et dont l’intéressé n’est pas informé) est-il éternel ? Dans le cas présent, pendant 3 ans, puis 2 ans, l’individu est surveillé SANS crimes commis. L’individu est recruté comme ADS. Si la loi française le permet, quoi d’anormal ?

Un article de la « grande presse » lundi 25 septembre 2017 qui pose question.

Question de légalité: Si un homme est fiché S ce fichage (qui n’est pas un jugement et dont l’intéressé n’est pas informé) est-il éternel ?

Fiche S en logo © Ministère de l'Intérieur (France) Fiche S en logo © Ministère de l'Intérieur (France)

Dans le cas présent, pendant 3 ans, puis 2 ans, l’individu est surveillé SANS crimes commis.

L’individu est recruté comme ADS.

Si la loi française le permet, quoi d’anormal ?

L’individu est surveillé pendant 3 ANS et rien n’est détecté.

Il réussit un concours d’entrée, il est citoyen français, il n’est condamné par aucune juridiction…

MAIS ce concours est celui de gardien de la paix.

Et alors ?

Alors ? Vous n’y pensez pas. Il a été fiché S il y a plus de trois ans, il a exercé des fonctions d’ADS dans un commissariat pendant trois ans, on a rien trouvé sur lui durant cinq ans, on ne va tout de même pas le laisser devenir gardien de la paix ? Imaginez qu’il soit intelligent, qu’il monte en grade, qu’il devienne officier, ou pire, qu’il ait ou qu’il passe des diplômes, et qu’il devienne commissaire… Mon Dieu, quelle horreur…

Car, ne l’oublions pas, il y a plus de trois ans - sans que cela ait donné lieu à aucune contravention délit ou crime - « il aurait été en lien avec l’Islam radical ». Terrible révélation.

ADS © Ministère de l'Intérieur (France) ADS © Ministère de l'Intérieur (France)

J’aimerai remplir une poche de glaçons et – par charité pure – la poser sur le crane de celui qui écrit ce genre de commentaires.

Une règle de droit c’est quoi ? Il ne le sait pas.

Une enquête de sécurité c’est quoi ? Il ne le sait pas.

Mais il écrit, et enflamme un tas de gens qui ne réalisent même plus l’énormité du propos tant nous sommes bons pour tous les jugements binaires en ce moment. Tant on a peur d’en « rater un ».

De deux choses l’une : Soit la loi française dit qu’un « fiché S » ne pourra plus jamais, de toute sa vie, exercer un emploi public ;

Soit la loi française ne le dit pas, et seul un condamné pénal définitif après un procès (ce moment étrange où l’on est obligé de prouver qu’une personne a commis une infraction) est bloqué.  

Après un procès ou l’accusé est présumé innocent (si ça vous arrive vous apprécierez) et où il a droit – même s’il est fiché S, oui, oui, oui – à un Avocat, et il a même le droit de se défendre.

On peine à le croire mais oui, en France actuellement un suspect est présumé innocent, et il a droit à un jugement équitable, dans un délai raisonnable, par un Tribunal impartial, assisté d’un défenseur. Et si vous n’avez pas les moyens, on vous en désigne un d’office…

Comme un « bon Français », comme un « honnête citoyen », exactement. Oui, je vois votre surprise.

En plus c’est  quel que soit son niveau de bronzage ou la région dont il est originaire, quel que soit son sexe, son orientation sexuelle ou sa religion.

Oui, même s’il est Musulman, il a droit à tout ça. Même s’il est fiché S.

S’il n’est « que » fiché S sans que rien de probant ne permette sa traduction en justice, il peut avoir accès à un emploi public.

Liberté Egalité Fraternité. Mektoub, c’est écrit.

J’en connais qui vont hurler à la décadence, voire, à la fin de la civilisation.

C’est eux les décadents.

Je suis partisan de lutter par tous les moyens LEGAUX contre cette théocratie que l’on nomme Islam radical et qui vise à nous détruire. J’en suis partisan sans concessions car, je vous l’assure, ce sera eux ou nous.

Je ne pleurerai sur aucun des criminels, des imbéciles, ou plus simplement des pauvres types qu’ils recrutent et qui tombent sous les balles de nos policiers ou nos soldats en commettant une agression ou en se prenant pour des guerriers.

Je suis partisan de finir la guerre qu’ils nous ont déclaré, de la façon qu’ils espèrent le moins, celle de « Conan » : « Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes. »

Car, je vous le signale en passant, c’est ce que ces gens souhaitent pour nous.

Soldat Français avec FAMAS F1 © Armée de Terre (France) Soldat Français avec FAMAS F1 © Armée de Terre (France)

Oui c’est terrible, mais j’en suis partisan dans le respect de nos règles de droit : Le droit pénal et le droit de la guerre.

Que dans le respect de nos lois on les tue jusqu’au dernier, si nécessaire.

Ces règles peuvent évoluer, nous avons le droit par les représentants que nous élisons de les changer. C’est même un devoir quand les circonstances l’exigent. En attendant de les changer, nous devons les respecter.

Sombrer dans le vice et la perversion parce que nos adversaires sont vicieux et pervers ne nous apportera rien. Devenir des animaux parce que nous luttons contre des animaux ne fait rien gagner.

Je ne connais pas ce garçon qui a été, apparemment, à un moment de sa vie, attiré par l’Islam radical. Il n’y a, apparemment, à ce jour, CINQ ANS plus tard, RIEN qui prouve qu’il soit un islamiste radical.

En revanche il est prouvé qu’il a su être un adjoint de sécurité de notre police. Il est prouvé qu’il a su travailler, passer un concours, gagner une place dans notre police.

Si vous avez une preuve de sa culpabilité, de sa complicité avec le terrorisme, alors produisez-la en Justice. Accusez-le, écoutez sa défense, et qu’il soit jugé pour son crime.

Si vous n’avez pas d’autres preuves que le soupçon, la rumeur et le ragot, taisez-vous. Fermez-là. Parce que ce que vous écrivez sur cet homme en ce cas c’est de la diffamation, ou pour le moins de l’allégation calomnieuse.

Si la couleur de sa peau ne vous plait pas plus que son accent ou son patronyme, gardez vos réflexions pour vous. Parce que dans ce cas, c’est vous qui enfreignez nos lois.

Insigne de béret Parachutiste Métropolitain © Armée de Terre (France) Insigne de béret Parachutiste Métropolitain © Armée de Terre (France)

Ce qui fait la force de notre pays c’est le bras armé de nos soldats, et ce qui arme en premier leur bras, c’est le respect de nos lois et leur équité. Il serait bon de s’en souvenir au lieu de chercher à rédiger au fil de l’eau et au petit pied des lois de circonstance ou de complaisance, toujours laxistes pour les uns, et dictatoriales pour les autres.

Que jamais la loi ne cède à la mode, fut-elle sécuritaire.

« Fiché S » ce n’est pas une maladie incurable. C’est une appréciation à un moment donné.

« La fiche S n’est pas une preuve de culpabilité. Seules les informations recueillies par son biais, si elles font présumer l’existence d’une infraction, peuvent conduire le procureur à ouvrir une enquête préliminaire, puis éventuellement une information judiciaire. »

Est-ce trop demander que respecter nos lois à ce jour ?

Didier CODANI

Devenez ADS © Ministère de l'Intérieur (France) Devenez ADS © Ministère de l'Intérieur (France)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.