Réforme des retraites : en Russie c’est fait

La réforme entrée en vigueur en 2019 en Russie a diminué le nombre des bénéficiaires d’une pension de retraite de près de 1,3 millions.

La réforme des retraites adoptée en 2018 en Russie a relevé l’âge de liquidation des pensions de 55 ans à 60 ans pour les femmes, et de 60 ans à 65 ans pour les hommes. Ce relèvement ne prenait pas effet immédiatement, mais avec un calendrier d’application très resserré : l’âge minimal a été décalé de six mois pour les personnes qui pouvait aurait pu prendre leur retraite en 2019, d’un an supplémentaire pour celle qui auraient pu la prendre en 2020, et ainsi de suite. Cette transition drastique a eu pour conséquence une forte diminution du nombre des liquidations de pension, qui a baissé de 41 % en 2019.

La diminution du nombre des personnes prenant leur retraite, combinée avec le surcroit de mortalité lié à l’épidémie de Covid-19 a en conséquence entraîné une forte diminution du nombre des retraités : la baisse a été de 319 000 en 2019, et de 569 000 en 2020, un niveau supérieur à la prévision, qui était pour cette année de l’ordre de 300 000. Elle s'est accélérée au premier trimestre 2021. Au total, le nombre des bénéficiaires d’une pension de retraite est passé de 43,865 millions au 1er janvier 2019 à 42,596 millions au 1er avril 2021, soit un recul de 1,269 millions. L’économie annuelle brute correspondante est chiffrée à 234 milliards de roubles (2,6 milliards d’euros), sur la base d’une pension de retraite  mensuelle moyenne de 15 778 roubles (175 euros). 

 © Daniel Mathieu - Données Rosstat © Daniel Mathieu - Données Rosstat

En 1998, le nombre de personnes touchant une pension de retraite en Russie était de 38,4 millions. En 2008, il était encore à ce niveau, après n’avoir connu que des fluctuations limitées. Ce n’est qu’à partir de 2009 qu’il augmente significativement, jusqu’au maximum atteint le 1er janvier 2019, 43,8 millions, comme il l'a déjà été indiqué.

Le coup d’arrêt aura donc été brutal, et il est probablement difficile de trouver beaucoup d’autres pays au monde où le nombre des retraités diminue dans de telles proportions. Mais une des caractéristiques de la Russie est de combiner une adhésion des élites à un libéralisme économique sans nuance, et la capacité du pouvoir à imposer ses choix, quoiqu'il en coûte à sa population. La pandémie n'aura fait que donner un coup de pouce.

Finanz.ru (21 juin 2021)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.